588 NBAP

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Polikarpov Po -2

Le 588e NBAP, renommé plus tard Gv 46 NBAP « Taman » était un régiment de bombardement soviétique de nuit durant la Seconde Guerre mondiale. Sa principale particularité étant le fait qu'il était exclusivement composé de femmes.

Cette formation fut créée à l'instigation de Marina Raskova et commandée par la Major Ievdokia Berchanskaïa.

En juin 1942, le 588e NBAP fait partie de la 4e armée de l'air soviétique. En février 1943, le régiment est réorganisé dans le 46e régiment de bombardiers de nuits et en octobre 1943 il devient le Gv 46 NBAP « Taman ».

Le régiment effectue des missions de bombardements de harcèlement et de bombardement de précision de 1942 à la fin de la guerre. Il y eut un maximum de 40 équipes de deux personnes dans sa plus grande configuration. Il a effectué plus de 23 000 sorties et lâché près de 3 000 tonnes de bombes. C'est l'unité la plus décorée de la Force aérienne soviétique, chaque pilote ayant effectué près de 1 000 missions jusqu'à fin de la guerre et vingt-trois pilotes ont obtenu le titre de Héros de l'Union soviétique. Trente et un de ses membres sont morts au combat.

Le régiment volait sur les avions biplans obsolètes Polikarpov Po-2 en bois et toile, un avion conçu en 1928 et destiné à être utilisé comme avion d'entraînement et pour la pulvérisation sur les récoltes. Ces avions ne pouvaient transporter que deux bombes à la fois, donc plusieurs missions dans la nuit étaient nécessaires. Bien que les avions furent obsolètes et lents, les pilotes firent un usage audacieux de leur manœuvrabilité exceptionnelle, ils avaient l'avantage d'avoir une vitesse maximale inférieure à la vitesse de décrochage des Messerschmitt Bf 109 et Focke-Wulf 190, en conséquence, les pilotes allemands les trouvaient très difficiles à abattre. Une technique de furtivité des bombardiers de nuit était de passer le moteur au ralenti près de la cible et de glisser au point de largage de la bombe, avec le bruit du vent comme simple indice de leur emplacement.

Les Allemands donnèrent à ce régiment le surnom de Nachthexen (« Sorcières nocturnes » - en anglais Night Witches et en russe Ночные ведьмы). Suite aux succès des Soviétiques, la Luftwaffe commença à mettre en place des unités de la taille d'un Staffel connu sous le nom Störkampfstaffeln. Finalement les groupes d'attaque au sol de nuit Nachtschlachtgruppen furent utilisés pour le même objectif que les unités soviétiques. La Luftwaffe organisa ses propres unités de harcèlement en utilisant également des avions obsolètes, mais de conception allemande. Le Heinkel He 46, Arado Ar 66, Focke-Wulf Fw 56 et même le biplan de formation, le Gotha Go 145 (en), ont tous été déployés à cet effet pour tenter d'imiter le succès des Soviétiques.

Commandants de la formation[modifier | modifier le code]

  • Ievdokia Berchanskaïa - commandant du régiment
  • Ievguenia Jigoulenko, héros de l'Union soviétique, commandant en vol
  • Tatiana Makarova, héros de l'Union soviétique, commandant en vol
  • Nina Oulianenko, héros de l'Union soviétique, navigateur de vol

Personnel de la formation[modifier | modifier le code]

Le 588e NBAP compte 23 Héroïnes de l'Union soviétique, 2 Héroïnes de Russie et une Héroïne de la République du Kazakhstan.

Nom Grade Domaine de Compétence Remarque
Ievdokia Berchanskaïa
Евдокия Давидовна Бершанская
Commandante du régiment
Serafima Amossova
Серафима Амосова
Raïssa Aronova
Раиса Ермолаевна Аронова
лейтенант Navigatrice puis pilote 960 sorties, Héroïne de l'Union soviétique[1]
Marina Tchetchneva
Марина Павловна Чечнева
капитан Pilote Cheffe d'escadrille Командир эскадрильи, 810 sorties, Héroïne de l'Union soviétique[2]
Kiouaz Dospanova
Хиуаз Доспанова
Navigatrice Начальник связи , Héroïne de la République du Kazakhstan
Irina Driaguina
Ирина Дрягина
Pilote a quitté le régiment en 1943
Anna Douchina
Анна Душина
Antonina Iefimova
Антонина Ефимова
Anna Ielenina
Анна Еленина
faisait partie des 17 étudiantes de l'Université de Moscou, département de Chimie
Olga Fetissova
Ольга Фетисова
Roufina Gacheva
Руфина Сергеевна Гашева
майор Navigatrice 848 sorties, Héroïne de l'Union soviétique[3], faisait partie des 17 étudiantes de l'Université de Moscou, département Mécanico-mathématiques
Polina Guelman
Полина Владимировна Гельман
майор Navigatrice 860 sorties, Héroïne de l'Union soviétique[4], faisait partie des 17 étudiantes de l'Université de Moscou, département d'Histoire
Zinaïda Gorman
Зинаида Горман
Tamara Goumilevskaïa
Тамара Гумилевская
Raïssa Iouchina
Раиса Юшина
Ievguenia Jigoulenko
Евгения Андреевна Жигуленко
майор Navigatrice puis Pilote Cheffe-pilote Командир звена, 968 sorties, Heroïne de l'Union soviétique
Meri Joukovitskaïa
Мэри Жуковицкая
Mécanicienne
Olga Joukovskaïa
Ольга Жуковская
Médecin
Ksenia Karpounina
Ксения Карпунина
Nina Koudiakova
Нина Худякова
Pilote
Tatiana Makarova
Татьяна Петровна Макарова
лейтенант Pilote 628 sorties, Tuée le 29 août 1944 au-dessus de la Pologne[5], Héroïne de l'Union soviétique à titre posthume
Natalia Mekline
Наталья Федоровна Меклин
майор 980 sorties, Héroïne de l'Union soviétique
Lidia Nikolaïeva
Лидия Николаева
Ievdokia Nikoulina
Евдокия "Дина" Андреевна Никулина
майор 760/774 sorties, Héroïne de l'Union soviétique
Ievdokia Nosal
Евдокия Ивановна Носаль
мла́дший лейтенант Pilote 354 sorties, Tuée en 1943, Héroïne de l'Union soviétique à titre posthume
Iekaterina Oleïnik
Екатерина Олейник
Maria Olkovskaïa
Мария Ольховская
Nina Oulianenko
Нина Захаровна Ульяненко
лейтенант Navigatrice puis Pilote 915/815 sorties, Héroïne de l'Union soviétique[6]
Zoïa Parfenova
Зоя Ивановна Парфенова
старший лейтенант Pilote 680 sorties, Héroïne de l'Union soviétique
Iekaterina Piskareva
Екатерина Пискарева
Pilote plus de 800 sorties
Nina Raspopova
Нина Максимовна Распопова
старший лейтенант Pilote 805 sorties, Héroïne de l'Union soviétique[7]
Irina Sebrova
Ирина Федоровна Себрова
старший лейтенант Pilote 1008/1004 sorties, Héroïne de l'Union soviétique[8]
Klavdia Serebriakova
Клавдия Серебрякова
Anastasia Charova
Анастасия Шарова
Magouba Sirtlanova
Магуба Гусейновна Сыртланова
старший лейтенант 782 sorties, Héroïne de l'Union soviétique[9]
Maria Tepikina
Мария Тепикина
640 sorties
Vera Tikomirova
Вера Тихомирова
Larissa Rozanova
Лариса "Лора" Николаевна Розанова
капитан Navigatrice Штурман полка, 793/816 sorties, Héroïne de l'Union soviétique
Ievguenia Roudneva
Евгения Максимовна Руднева
старший лейтенант navigatrice Штурман полка, 645 sorties, tuée le 9 avril 1944, Héroïne de l'Union soviétique à titre posthume[10], faisait partie des 17 étudiantes de l'Université de Moscou, département Mécanico-mathématiques
Antonina Khoudiakova
Антонина Федоровна Худякова
старший лейтенант Pilote 926 sorties, Héroïne de l'Union soviétique[11]
Ievguenia Pasko
Евдокия Борисовна Пасько
старший лейтенант Navigatrice Штурман эскадрильи, 790 sorties, Héroïne de l'Union soviétique, faisait partie des 17 étudiantes de l'Université de Moscou, département Mécanico-mathématiques
Iekaterina Riabova
Екатерина Васильевна Рябова
старший лейтенант Navigatrice Штурман эскадрильи, 890 sorties, Héroïne de l'Union soviétique[12], faisait partie des 17 étudiantes de l'Université de Moscou, département Mécanico-mathématiques
Vera Belik
Вера Лукьяновна Белик
лейтенант Navigatrice Штурман звена, descendue le 29 août 1944 au-dessus de la Pologne[5], 813 sorties, Heroïne de l'Union soviétique à titre posthume[13].
Aleksandra Akimova
Александра Федоровна Акимова
старший лейтенант armurière puis navigatrice 680/710 sorties, Héroïne de Russie[14]
Tatiana Alekseïeva
Татьяна Алексеева
Mécanicienne
Anna Bondareva
Аня Бондарева
Navigatrice
Lioubov Barakina
Любовь Варакина
Mécanicienne quitta le régiment et périt
Praskovia Belkina
Прасковья Белкина
Pilote Tuée en 1943
Vera Bondarenko
Вера Бондаренко
Technicienne spéciale
Nina Bouzina
Лидия Гогина
armurière
Galina Dokoutovitch
Галина Докутович
Адъютант эскадрильи Navigatrice plus de 120 sorties, tuée dans un combat aérien dans la nuit du 1er août 1943 au-dessus de la péninsule de Taman
Lioubov Iermakova
Любовь Ермакова
armurière
Olga Ievpolova
Ольга Евполова
mécanicienne puis navigatrice
Vera Dmitrienko
Вера Дмитриенко
mécanicienne
Maria Fedotova
Мария Федотова
armurière a quitté le service actif en 1943
Tamara Frolova
Тамара Фролова
Mécanicienne puis Navigatrice Tuée en 1943
Lidia Goguina
Лидия Гогина
armurière
Olga Goloubeva
Ольга Голубева
technicienne spéciale puis navigatrice plus de 600 sorties
Nina Gorelkina
Нина Горелкина
armurière
Raïssa Kharitonova
Раиса Харитонова
armurière puis mécanicienne
Aleksandra Khorochilova
Александра Хорошилова
armurière puis Commissaire Politique puis navigatrice
Ioulia Ilina
Юлия Ильина
technicienne spéciale
Antonina Kalinkina
Антонина Калинкина
Mécanicienne
Irina Kachirina
Ирина Каширина
Mécanicienne puis Navigatrice Tuée dans la nuit du 31 juillet 1943 en combat aérien au-dessus de la péninsule de Taman
Olga Kliouïeva
Ольга Клюева
младший лейтенант Navigatrice
Lioudmila Klopkova
Людмила Клопкова
Pilote
Galina Komkova
Галина Комкова
Armurière transférée au département politique de la 4e armée aérienne en 1943, faisait partie des 17 étudiantes de l'Université de Moscou, département d'Histoire
Nadejda Komogortseva
Надежда Комогорцева
Navigatrice Tuée pendant un vol d'entraînement, Engels, 9 mars 1942[5], faisait partie des 17 étudiantes de l'Université de Moscou, département Mécanico-mathématiques
Ievdokia Korotchenko
Евдокия Коротченко
mécanicienne
Galina Korsun
Галина Корсун
mécanicienne
Maria Kropina
Мария Кропина
mécanicienne
Ievguenia Kroutova
Евгения Крутова
Tuée le 1er août 1943 en combat aérien au-dessus de la péninsule de Taman
Irina Kouznetsova
Ирина Кузнецова
Pilote
Sofia Lavrenteva
Софья Лаврентьева
mécanicienne
Maria Logatcheva
Мария Логачева
armurière
Tatiana Lomakina
Татьяна Ломакина
armurière
Klavdia Lopoukhina
Клавдия Лопухина
armurière
Valentina Loutchinkina
Валентина Лучинкина
armurière puis navigatrice
Anna Malakhova
Анна Малахова
Pilote
Vera Mamenko
Вера Маменко
armurière puis mécanicienne
Maria Marina
Мария Марина
armurière
Tatiana Maslennikova
Татьяна Масленникова
armurière puis navigatrice
Maria Nikitina
Мария Никитина
mécanicienne puis pilote
Liouba Olkovskaïa
Люба Ольховская
Polina Oulianova
Полина Ульянова
technicienne spéciale puis navigatrice
Ielena Paklina
Елена Паклина
mécanicienne
Ioulia Pachkova
Юлия Пашкова
pilote
Antonina Pavlova
Антонина Павлова
technicienne spécialisée puis navigatrice
Ievguenia Pavlova
Евгения Павлова
armurière puis navigatrice
Anastasia Pentchouk
Анастасия Пенчук
armurière puis navigatrice
Polina Petkileva
Полина Петкилева
armurière puis navigatrice
Zinaïda Petrova
Зинаида Петрова
mécanicienne puis navigatrice
Aleksandra Platonova
Александра Платонова
mécanicienne
Aleksandra Frolova
Тамара Фролова
Mécanicienne puis Navigatrice
Lioudmila Popova[15]
Людмила Леонидовна Попова
Navigatrice
Rimma Proudnikova
Римма Прудникова
Mécanicienne
Zinaïda Radina
Зинаида Радина
Mécanicienne
Larissa Radtsikova
Лариса Радчикова
Navigatrice faisait partie des 17 étudiantes de l'Université de Moscou, département Mécanico-mathématiques
Elizabeta Ribaltchenko
Елизавета Рыбальченко
armurière puis mécanicienne
Anna Sergueïeva
Анна Сергеева
armurière
Valentina Cheïankina
Валентина Шеянкина
mécanicienne
Maria Chtchelkanova
Мария Щелканова
mécanicienne
Anna Cherstneva
Анна Шерстнева
armurière puis mécanicienne
Nadejda Stoudilina
Надежда Студилина
armurière puis navigatrice
Tatiana Soumarokova
Татьяна Николаевна Сумарокова
лейтенант Navigatrice 809 sorties, Héroïne de Russie[16]
Lidia Svistounova
Лидия Свистунова
Navigatrice 369 sorties, Tuée en 1943
Vera Tarassova
Вера Тарасова
Navigatrice Tuée en 1942
Iekaterina Timtchenko
Екатерина Тимченко
Navigatrice
Lilia Tormossina
Лилия Тормосина
Pilote Engels, 9 mars 1942[5]
Nadejda Troparevskaïa
Надежда Тропаревская
Pilote
Lidia Tselovalnikova
Лидия Целовальникова
armurière puis navigatrice
Antonina Vakromeïeva
Антонина Вахромеева
mécanicienne
Zoïa Vassilieva
Зоя Васильева
technicienne spéciale
Macha Vinogradova
Маша Виноградова
Taïssia Volodina
Таисия Володина
Matrena Iourodieva
Матрена Юродьева
armurière puis mécanicienne
Nina Kolbassina
Нина Колбасина
Писарь штаба
Valentina Maksimova
Валентина Максимова
Médecin Врач полка
Nadejda Martinova
Надежда Мартынова
Médecin Врач полка
Raïssa Mazdrina
Раиса Фоминична Маздрина
Начальник строевого отдела штаба полка
Irina Rakobolskaïa
Ирина Ракобольская
Начальник штаба полка, faisait partie des 17 étudiantes de l'Université de Moscou, département Sciences Physiques
Iedovkia Ratchkevitch
Евдокия Яковлевна Рачкевич
Комиссар, затем зам. командира полка по политической части
Maria Runt
Мария Рунт
Парторг полка
Nina Serdiouk
Нина Сердюк
Писарь штаба
Anna Smirnova
Анна Смирнова
Адъютант командира полка
Valentina Stoupina
Валентина Ступина
Начальник связи
Lidia Svistounova
Лидия Александровна Свистунова
младший лейтенант Navigatrice 369 sorties, 3e escadron, Tuée le 10 avril 1943[17]
Nina Volkova
Нина Волкова
Начальник шифровального отдела штаба полка
Polina Makagon
Полина Макагон
Pilote Cheffe d'escadrille Командир эскадрильи, Tuée le 10 avril 1943
Lioubov Olkovskaïa
Любовь Ольховская
Cheffe d'escadrille Командир эскадрильи, Tuée en 1942
Nadejda Popova
Надежда Васильевна Попова
капитан Cheffe d'Escadrille Командир эскадрильи, 852 sorties, Héroïne de l'Union soviétique
Maria Smirnova
Мария Васильевна Смирнова
капитан Cheffe d'escadrille Командир эскадрильи, 950 sorties, Héroïne de l'Union soviétique[18]
Olga Sanfirova
Ольга Александровна Санфирова
капитан Cheffe d'escadrille Командир эскадрильи, 630 sorties, Héroïne de l'Union soviétique à titre posthume[19]

Missions[modifier | modifier le code]

Au cours de la guerre, le régiment a effectué 23 672 sorties.

  • Bataille pour le Caucase - 2 920 sorties
  • Libération du Kouban, Taman, Novorossisk - 4 623 sorties
  • Libération de la Crimée - 6 140 sorties
  • Libération de la Biélorussie - 400 sorties
  • Libération de la Pologne - 5 421 sorties
  • Bataille en Allemagne - 2 000 sorties .

Les intervalles entre chaque sortie est de 5-8 minutes, souvent la nuit, l'équipage effectuant 6 à 8 sorties par jour en été et 10 à 12 sorties en hiver.

La durée totale des vols effectuée est de 28 676 heures soit 1191 jours au total.

Les bombardiers ont lâché 2 902 980 kg de bombes dont 26 000 bombes incendiaires. Selon des statistiques incomplètes du Régiment, ont été détruits et endommagés : 17 ponts, neuf trains, 2 stations de chemin de fer, 46 dépôts, 12 réservoirs de carburant, 1 avion, 2 barges, 76 voitures, 86 points de tir, 11 projecteurs.

Notes et références[modifier | modifier le code]