500 miles d'Indianapolis 1995

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
La Reynard-Ford de Jacques Villeneuve.

Les 500 miles d'Indianapolis 1995, organisés le 28 mai 1995 sur l'Indianapolis Motor Speedway, ont été remportés par le pilote canadien Jacques Villeneuve sur une Reynard-Ford.

Grille de départ[modifier | modifier le code]

Ligne Intérieur Milieu Extérieur
1 Drapeau : États-Unis Scott Brayton Drapeau : Pays-Bas Arie Luyendyk Drapeau : Canada Scott Goodyear
2 Drapeau : États-Unis Michael Andretti Drapeau : Canada Jacques Villeneuve Drapeau : Brésil Mauricio Gugelmin
3 Drapeau : États-Unis Robby Gordon Drapeau : États-Unis Scott Pruett Drapeau : États-Unis Jimmy Vasser
4 Drapeau : Japon Hiro Matsushita Drapeau : États-Unis Stan Fox Drapeau : Brésil André Ribeiro
5 Drapeau : Colombie Roberto Guerrero Drapeau : États-Unis Eddie Cheever Drapeau : Italie Teo Fabi
6 Drapeau : Canada Paul Tracy Drapeau : Italie Alessandro Zampedri Drapeau : États-Unis Danny Sullivan
7 Drapeau : France Gil de Ferran Drapeau : Japon Hideshi Matsuda Drapeau : États-Unis Bobby Rahal
8 Drapeau : Brésil Raul Boesel Drapeau : États-Unis Buddy Lazier Drapeau : Chili Eliseo Salazar
9 Drapeau : Mexique Adrián Fernández Drapeau : Belgique Eric Bachelart Drapeau : Brésil Christian Fittipaldi
10 Drapeau : États-Unis Lyn St. James Drapeau : Mexique Carlos Guerrero Drapeau : États-Unis Scott Sharp
11 Drapeau : Suède Stefan Johansson Drapeau : États-Unis Davy Jones Drapeau : États-Unis Bryan Herta

La pole a été réalisée par Scott Brayton à la moyenne de 231,604 mph (372,731 km/h). Il s'agit également du meilleur chrono des qualifications.

Classement final[modifier | modifier le code]

# Pilote Voiture Tours Temps/Abandon
1 Drapeau : Canada Jacques Villeneuve Reynard-Ford 200
2 Drapeau : Brésil Christian Fittipaldi (R) Reynard-Ford 200
3 Drapeau : États-Unis Bobby Rahal Lola-Mercedes 200  
4 Drapeau : Chili Eliseo Salazar (R) Lola-Ford 200
5 Drapeau : États-Unis Robby Gordon Reynard-Ford 200  
6 Drapeau : Brésil Mauricio Gugelmin Reynard-Ford 200  
7 Drapeau : Pays-Bas Arie Luyendyk Lola-Menard 200
8 Drapeau : Italie Teo Fabi Reynard-Ford 199
9 Drapeau : États-Unis Danny Sullivan Reynard-Ford 199
10 Drapeau : Japon Hiro Matsushita Reynard-Ford 199
11 Drapeau : Italie Alessandro Zampedri (R) Lola-Ford 198
12 Drapeau : Colombie Roberto Guerrero Reynard-Mercedes 198
13 Drapeau : États-Unis Bryan Herta Reynard-Ford 198
14 Drapeau : Canada Scott Goodyear Reynard-Honda 195
15 Drapeau : Japon Hideshi Matsuda Lola-Ford 194
16 Drapeau : Suède Stefan Johansson Reynard-Ford 192
17 Drapeau : États-Unis Scott Brayton Lola-Menard 190
18 Drapeau : Brésil André Ribeiro (R) Reynard-Honda 187
19 Drapeau : États-Unis Scott Pruett Lola-Ford 184 accident
20 Drapeau : Brésil Raul Boesel Lola-Mercedes 184 fuite d'huile
21 Drapeau : Mexique Adrián Fernández Lola-Mercedes 176 moteur
22 Drapeau : États-Unis Jimmy Vasser Reynard-Ford 170 accident
23 Drapeau : États-Unis Davy Jones Lola-Ford 161 accident
24 Drapeau : Canada Paul Tracy Lola-Ford 136 électricité
25 Drapeau : États-Unis Michael Andretti Lola-Ford 77 suspension
26 Drapeau : États-Unis Scott Sharp Lola-Ford 74 accident
27 Drapeau : États-Unis Buddy Lazier Lola-Menard 45 arrivée d'essence
28 Drapeau : Belgique Eric Bachelart Lola-Ford 6 mécanique
29 Drapeau : France Gil de Ferran (R) Reynard-Mercedes 1 accident
30 Drapeau : États-Unis Stan Fox Reynard-Ford 0 accident
31 Drapeau : États-Unis Eddie Cheever Lola-Ford 0 accident
32 Drapeau : États-Unis Lyn St. James Lola-Ford 0 accident
33 Drapeau : Mexique Carlos Guerrero (R) Lola-Ford 0 accident

Un (R) indique que le pilote était éligible au trophée du « Rookie of the Year » (meilleur débutant de l'année), attribué à Christian Fittipaldi.

Notes[modifier | modifier le code]

  • La victoire de Jacques Villeneuve est d'autant plus remarquable qu'il s'impose malgré une pénalité de 2 tours infligée en début de course suite au dépassement du pace-car.
  • Le premier coup de théâtre avait eu lieu dès les essais, avec la non-qualification de deux des grands favoris de la course: les pilotes Penske Al Unser Jr. et Emerson Fittipaldi, respectivement victorieux de l'épreuve en 1994 et 1993, et victimes d'un "loup" aérodynamique sur le Brickyard.
  • Dés les premiers tours Stan fox est victime d'un très grave accident.

Sources[modifier | modifier le code]