500 miles d'Indianapolis 1980

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
La Chaparral 2K victorieuse de l'édition 1980 de l'Indy 500.

Les 500 miles d'Indianapolis 1980, organisés le dimanche 25 mai 1980 sur l'Indianapolis Motor Speedway, ont été remportés par le pilote américain Johnny Rutherford sur une Chaparral-Cosworth de l'écurie Chaparral.

Grille de départ[modifier | modifier le code]

Ligne Intérieur Milieu Extérieur
1 Drapeau : États-Unis Johnny Rutherford Drapeau : États-Unis Mario Andretti Drapeau : États-Unis Bobby Unser
2 Drapeau : États-Unis Spike Gehlhausen Drapeau : États-Unis Jerry Sneva Drapeau : États-Unis Rick Mears
3 Drapeau : États-Unis Johnny Parsons Drapeau : États-Unis Pancho Carter Drapeau : États-Unis Al Unser
4 Drapeau : États-Unis Roger Rager Drapeau : États-Unis Jim McElreath Drapeau : États-Unis A. J. Foyt
5 Drapeau : États-Unis Tom Bagley Drapeau : États-Unis Larry Cannon Drapeau : États-Unis Dick Ferguson
6 Drapeau : États-Unis Danny Ongais Drapeau : États-Unis Gordon Johncock Drapeau : États-Unis Don Whittington
7 Drapeau : États-Unis Tim Richmond Drapeau : États-Unis Gordon Smiley Drapeau : États-Unis George Snider
8 Drapeau : États-Unis Bill Engelhart Drapeau : États-Unis Greg Leffler Drapeau : Australie Dennis Firestone
9 Drapeau : États-Unis Hurley Haywood Drapeau : États-Unis Mike Mosley Drapeau : États-Unis Bill Whittington
10 Drapeau : États-Unis Jerry Karl Drapeau : États-Unis Dick Simon Drapeau : États-Unis Bill Vukovich II
11 Drapeau : États-Unis Tom Bigelow Drapeau : États-Unis Gary Bettenhausen Drapeau : États-Unis Tom Sneva

La pole a été réalisée par Johnny Rutherford à la moyenne de 192,257 mph (309,408 km/h). Il s'agit également du meilleur temps des qualifications.

Classement final[modifier | modifier le code]

Pos. Pilote Voiture Tours Temps/Abandon
1 Drapeau : États-Unis Johnny Rutherford Chaparral-Cosworth 200
2 Drapeau : États-Unis Tom Sneva McLaren-Cosworth 200  
3 Drapeau : États-Unis Gary Bettenhausen Wildcat-DGS 200  
4 Drapeau : États-Unis Gordon Johncock Penske-Cosworth 200  
5 Drapeau : États-Unis Rick Mears Penske-Cosworth 199  
6 Drapeau : États-Unis Pancho Carter Penske-Cosworth 199  
7 Drapeau : États-Unis Danny Ongais Parnelli-Cosworth 199  
8 Drapeau : États-Unis Tom Bigelow Lola-Cosworth 198  
9 Drapeau : États-Unis Tim Richmond (R) Penske-Cosworth 197  
10 Drapeau : États-Unis Greg Leffler (R) Lola-Cosworth 197  
11 Drapeau : États-Unis Bill Engelhart (R) McLaren-Cosworth 193  
12 Drapeau : États-Unis Bill Vukovich II Watson-Offenhauser 192  
13 Drapeau : États-Unis Don Whittington (R) Penske-Cosworth 178  
14 Drapeau : États-Unis A. J. Foyt Parnelli-Cosworth 173 moteur
15 Drapeau : États-Unis George Snider Parnelli-Cosworth 169 moteur
16 Drapeau : Australie Dennis Firestone (R) Penske-Cosworth 137 transmission
17 Drapeau : États-Unis Jerry Sneva Lola-Cosworth 130 accident
18 Drapeau : États-Unis Hurley Haywood (R) Lightning-Chevrolet 127 incendie
19 Drapeau : États-Unis Bobby Unser Penske-Cosworth 126 turbo
20 Drapeau : États-Unis Mario Andretti Penske-Cosworth 71 moteur
21 Drapeau : États-Unis Jerry Karl McLaren-Chevrolet 64 embrayage
22 Drapeau : États-Unis Dick Simon Vollstedt-Offenhauser 58 roue perdue
23 Drapeau : États-Unis Roger Rager (R) Wildcat-Chevrolet 55 accident
24 Drapeau : États-Unis Jim McElreath Penske-Cosworth 54 accident
25 Drapeau : États-Unis Gordon Smiley (R) Phoenix-Cosworth 47 turbo
26 Drapeau : États-Unis Johnny Parsons Phoenix-Cosworth 44 moteur
27 Drapeau : États-Unis Al Unser Longhorn-Cosworth 33 moteur
28 Drapeau : États-Unis Tom Bagley Wildcat-Cosworth 29 moteur
29 Drapeau : États-Unis Spike Gelhausen Penske-Cosworth 20 accident
30 Drapeau : États-Unis Bill Whittington (R) Parnelli-Cosworth 9 accident
31 Drapeau : États-Unis Dick Ferguson (R) Penske-Cosworth 9 accident
32 Drapeau : États-Unis Mike Mosley Eagle-Chevrolet 5 mécanique
33 Drapeau : États-Unis Larry Cannon Wildcat-DGS 2 mécanique

Un (R) indique que le pilote était éligible au trophée du "Rookie of the Year" (meilleur débutant de l'année), attribué à Tim Richmond.

À noter[modifier | modifier le code]

  • Trois ans après la Formule 1, la révolution de l'aérodynamisme atteint Indianapolis: Johnny Rutherford s'impose sur la Chaparral 2K, la première monoplace d'Indycar à effet de sol, œuvre de l'ingénieur britannique John Barnard.

Sources[modifier | modifier le code]