500 miles d'Indianapolis 1966

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
La Lola-Offenhauser de Rodger Ward.

Les 500 miles d'Indianapolis 1966, courus sur l'Indianapolis Motor Speedway et organisés le lundi 30 mai 1966, ont été remportés par le pilote britannique Graham Hill sur une Lola-Ford du Mecom Racing Team.

Grille de départ[modifier | modifier le code]

Ligne Intérieur Milieu Extérieur
1 Drapeau : États-Unis Mario Andretti Drapeau : Royaume-Uni Jim Clark Drapeau : États-Unis George Snider
2 Drapeau : États-Unis Parnelli Jones Drapeau : États-Unis Lloyd Ruby Drapeau : États-Unis Gordon Johncock
3 Drapeau : États-Unis Jim McElreath Drapeau : États-Unis Chuck Hulse Drapeau : États-Unis Don Branson
4 Drapeau : États-Unis Jerry Grant Drapeau : Royaume-Uni Jackie Stewart Drapeau : Canada Billy Foster
5 Drapeau : États-Unis Rodger Ward Drapeau : États-Unis Johnny Boyd Drapeau : Royaume-Uni Graham Hill
6 Drapeau : États-Unis Gary Congdon Drapeau : États-Unis Mel Kenyon Drapeau : États-Unis A. J. Foyt
7 Drapeau : États-Unis Dan Gurney Drapeau : États-Unis Joe Leonard Drapeau : États-Unis Roger McCluskey
8 Drapeau : États-Unis Jim Hurtubise Drapeau : États-Unis Al Unser Drapeau : États-Unis Cale Yarborough
9 Drapeau : États-Unis Carl Williams Drapeau : États-Unis Arnie Knepper Drapeau : États-Unis Bud Tingelstad
10 Drapeau : États-Unis Bobby Unser Drapeau : États-Unis Eddie Johnson Drapeau : États-Unis Al Miller II
11 Drapeau : États-Unis Bobby Grim Drapeau : États-Unis Larry Dickson Drapeau : États-Unis Ronnie Duman

La pole a été réalisée par Mario Andretti à la moyenne de 165,849 mph (266,908 km/h). Il s'agit également du meilleur temps des qualifications.

Classement final[modifier | modifier le code]

Pos. Pilote Voiture Tours Temps/Abandon
1 Drapeau : Royaume-Uni Graham Hill (R) Lola-Ford 200  
2 Drapeau : Royaume-Uni Jim Clark Lotus-Ford 200  
3 Drapeau : États-Unis Jim McElreath Brabham-Ford 200  
4 Drapeau : États-Unis Gordon Johncock Gerhardt-Ford 200  
5 Drapeau : États-Unis Mel Kenyon (R) Gerhardt-Offenhauser 198  
6 Drapeau : Royaume-Uni Jackie Stewart (R) Lola-Ford 198 pression d'huile
7 Drapeau : États-Unis Eddie Johnson Huffaker-Offenhauser 175 calage
8 Drapeau : États-Unis Bobby Unser Huffaker-Offenhauser 171  
9 Drapeau : États-Unis Joe Leonard Eagle-Ford 170 calage
10 Drapeau : États-Unis Jerry Grant Eagle-Ford 167  
11 Drapeau : États-Unis Lloyd Ruby Eagle-Ford 166 mécanique
12 Drapeau : États-Unis Al Unser Lotus-Ford 161 accident
13 Drapeau : États-Unis Roger McCluskey Eagle-Ford 129 fuite d'huile
14 Drapeau : États-Unis Parnelli Jones Shrike-Offenhauser 87 roulement de roue
15 Drapeau : États-Unis Rodger Ward Lola-Offenhauser 74 tenue de route
16 Drapeau : États-Unis Carl Williams (R) Gerhardt-Ford 38 moteur
17 Drapeau : États-Unis Jim Hurtubise Gerhardt-Offenhauser 29 fuite d'huile
18 Drapeau : États-Unis Mario Andretti Brawner-Ford 27 moteur
19 Drapeau : États-Unis George Snider Coyote-Ford 22 accident
20 Drapeau : États-Unis Chuck Hulse Watson-Ford 22 accident
21 Drapeau : États-Unis Bud Tingelstad Gerhardt-Offenhauser 16 surchauffe
22 Drapeau : États-Unis Johnny Boyd BRP-Ford 5 accident
23 Drapeau : États-Unis Don Branson Gerhardt-Ford 0 accident
24 Drapeau : Canada Billy Foster Vollstedt-Ford 0 accident
25 Drapeau : États-Unis Gary Congdon (R) Huffaker-Offenhauser 0 accident
26 Drapeau : États-Unis A. J. Foyt Lotus-Ford 0 accident
27 Drapeau : États-Unis Dan Gurney Eagle-Ford 0 accident
28 Drapeau : États-Unis Cale Yarborough (R) Vollstedt-Ford 0 accident
29 Drapeau : États-Unis Arnie Knepper Cecil-Ford 0 accident
30 Drapeau : États-Unis Al Miller II Lotus-Ford 0 accident
31 Drapeau : États-Unis Bobby Grim Watson-Offenhauser 0 accident
32 Drapeau : États-Unis Larry Dickson (R) Lola-Ford 0 accident
33 Drapeau : États-Unis Ronnie Duman Eisert-Ford 0 accident

Un (R) indique que le pilote était éligible au trophée du "Rookie of the Year" (meilleur débutant de l'année), attribué à Jackie Stewart.

À noter[modifier | modifier le code]

  • Le tiers du plateau est éliminé au premier tour dans un carambolage général.
  • Largement dominateur, Jackie Stewart est contraint à l'abandon à quelques tours du but en raison d'un problème mécanique. La victoire revient à Graham Hill (son coéquipier en Formule 1 chez BRM), qui devient le premier « rookie » depuis Frank Lockhart en 1926 à s'imposer. Malgré sa cruelle défaite, Stewart ne repart pas bredouille de l'Indiana puisque c'est lui et non Hill qui reçoit le trophée du « Rookie of the Year » qui vient récompenser le meilleur débutant de l'année.

Sources[modifier | modifier le code]