500 miles d'Indianapolis 1960

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

500 miles d'Indianapolis 1960

Tracé de la course

Drapeau Indianapolis Motor Speedway

Données de la course
Nombre de tours 200
Longueur du circuit 4,023 km
Distance de course 804,600 km
Résultats
Vainqueur Jim Rathmann,
Watson Offenhauser,
h 36 min 11 s 36
(vitesse moyenne : 223,304 km/h)
Pole position Eddie Sachs,
Ewing Offenhauser,
min 1 s 395
(vitesse moyenne : 235,895 km/h)
Record du tour en course Jim Rathmann,
Watson Offenhauser,
min 1 s 59
(vitesse moyenne : 235,149 km/h)

Les 500 miles d'Indianapolis 1960, courus sur l'Indianapolis Motor Speedway et organisés le 30 mai 1960, ont été remportés par le pilote américain Jim Rathmann sur une Watson-Offenhauser.

L'épreuve comptait pour le championnat national américain (USAC) mais également pour le championnat du monde de Formule 1 1960.

Grille de départ[modifier | modifier le code]

Ligne Intérieur Milieu Extérieur
1 États-Unis Eddie Sachs États-Unis Jim Rathmann États-Unis Rodger Ward
2 États-Unis Dick Rathmann États-Unis Len Sutton États-Unis Troy Ruttman
3 États-Unis Eddie Johnson États-Unis Don Branson États-Unis Chuck Stevenson
4 États-Unis Jimmy Bryan États-Unis Don Freeland États-Unis Lloyd Ruby
5 États-Unis Johnny Boyd États-Unis Bob Christie États-Unis Wayne Weiler
6 États-Unis A.J. Foyt États-Unis Johnny Thomson États-Unis Tony Bettenhausen
7 États-Unis Shorty Templeman États-Unis Gene Force États-Unis Bobby Grim
8 États-Unis Red Amick États-Unis Jim Hurtubise États-Unis Gene Hartley
9 États-Unis Bob Veith États-Unis Paul Goldsmith États-Unis Duane Carter
10 États-Unis Bud Tingelstad États-Unis Eddie Russo États-Unis Al Herman
11 États-Unis Bill Homeier États-Unis Jim McWithey États-Unis Dempsey Wilson

La pole a été réalisée par Eddie Sachs à la moyenne de 146,59 mph ( 235,914 km/h). Le meilleur temps des qualifications est quant à lui à mettre au crédit de Jim Hurtubise, avec une moyenne de 149,05 mph (239,873 km.h). N'ayant pas participé à la première séance qualificative, Hurtubise s'élança de la vingt-troisième position.

Classement final[modifier | modifier le code]

La Watson-Offenhauser de Jim Rathmann, victorieuse de l'édition 1960 des 500 miles d'Indianapolis.
# Pilote Voiture Tours Temps/Abandon Points
1 États-Unis Jim Rathmann Watson-Offenhauser 200 3 h 36 min 11 s 36 8
2 États-Unis Rodger Ward Watson-Offenhauser 200 + 12 s 75 6
3 États-Unis Paul Goldsmith Epperly-Offenhauser 200 + 3 min 07 s 30 4
4 États-Unis Don Branson Phillips-Offenhauser 200 + 3 min 07 s 98 3
5 États-Unis Johnny Thomson Lesovsky-Offenhauser 200 + 3 min 11 s 35 2
6 États-Unis Eddie Johnson Trevis-Offenhauser 200 + 4 min 10 s 61 1
7 États-Unis Lloyd Ruby (R) Watson-Offenhauser 200 + 4 min 25 s 59  
8 États-Unis Bob Veith Meskowski-Offenhauser 200 + 5 min 17 s 48  
9 États-Unis Bud Tingelstad (R) Trevis-Offenhauser 200 +8 min 19 s 91  
10 États-Unis Bob Christie Kurtis Kraft-Offenhauser 200 + 8 min 40 s 28  
11 États-Unis Red Amick Epperly-Offenhauser 200 + 11 min 10 s 58  
12 États-Unis Duane Carter Kuzma-Offenhauser 200 + 11 min 17 s 20  
13 États-Unis Bill Homeier Kuzma-Offenhauser 200 + 12 min 10 s 71  
14 États-Unis Gene Hartley Kurtis Kraft-Offenhauser 196 + 4 tours  
15 États-Unis Chuck Stevenson Watson-Offenhauser 196 + 4 tours  
16 États-Unis Bobby Grim Meskowski-Offenhauser 194 + 6 tours  
17 États-Unis Shorty Templeman Kurtis Kraft-Offenhauser 191 embrayage  
18 États-Unis Jim Hurtubise (R) Christensen-Offenhauser 185 moteur  
19 États-Unis Jimmy Bryan Epperly-Offenhauser 152 alimentation essence  
20 États-Unis Troy Ruttman Watson-Offenhauser 134 mécanique  
21 États-Unis Eddie Sachs Ewing-Offenhauser 132 mécanique  
22 États-Unis Don Freeland Kurtis Kraft-Offenhauser 129 mécanique  
23 États-Unis Tony Bettenhausen Watson-Offenhauser 125 moteur  
24 États-Unis Wayne Weiler (R) Epperly-Offenhauser 103 accident  
25 États-Unis A.J. Foyt Kurtis Kraft-Offenhauser 90 embrayage  
26 États-Unis Eddie Russo Kurtis Kraft-Offenhauser 90 accident  
27 États-Unis Johnny Boyd Epperly-Offenhauser 77 moteur  
28 États-Unis Gene Force Kurtis Kraft-Offenhauser 74 freins  
29 États-Unis Jim McWithey Epperly-Offenhauser 60 freins  
30 États-Unis Len Sutton Watson-Offenhauser 47 moteur  
31 États-Unis Dick Rathmann Watson-Offenhauser 42 freins  
32 États-Unis Al Herman Ewing-Offenhauser 34 embrayage  
33 États-Unis Dempsey Wilson Kurtis Kraft-Offenhauser 11 mécanique  

Un (R) indique que le pilote était éligible au trophée du "Rookie of the Year" (meilleur débutant de l'année), attribué à Jim Hurtubise.

Pole position et record du tour[modifier | modifier le code]

  • Pole position : Eddie Sachs en 4 min 05 s 58 (temps sur 4 tours), soit 1 min 01 s 395 (vitesse moyenne : 235,895 km/h).
  • Meilleur temps des qualifications établi lors de la troisième séance par Jim Hurtubise en 4 min 01 s 52 (temps sur 4 tours), soit 1 min 00 s 38 au tour (vitesse moyenne : 239,861 km/h).
  • Tour le plus rapide : Jim Rathmann en 1 min 01 s 59 au 197e tour (vitesse moyenne : 235,149 km/h).

Tours en tête[modifier | modifier le code]

  • Rodger Ward : 58 (1 / 4-18 / 38-41 / 123-127 / 142-146 / 148-151 / 163-169 / 171-177 / 183-189 / 194-196)
  • Eddie Sachs : 21 (2-3 / 42-51 / 57-61 / 70-72 / 75)
  • Troy Ruttman : 11 (19-24 / 52-56)
  • Jim Rathmann : 100 (25-37 / 62-69 / 73-74 / 76-85 / 96-122 / 128-141 / 147 / 152-162 / 170 / 178-182 / 190/193 / 197-200)
  • Johnny Thomson : 10 (86-95)

À noter[modifier | modifier le code]

  • 1re victoire pour Jim Rathmann dans le cadre du championnat du monde.
  • 3e victoire pour Watson en tant que constructeur dans le cadre du championnat du monde.
  • 11e victoire pour Offenhauser en tant que motoriste dans le cadre du championnat du monde.
  • Signe du caractère artificiel de l'inscription de l'Indy 500 au calendrier du championnat du monde de F1, l'épreuve s'est tenue le lendemain du GP de Monaco. Bien entendu, aucun pilote n'a participé aux deux épreuves.
  • L'Indy 500 1960 fut la onzième et dernière édition comptant pour le championnat du monde. Avec l'organisation d'un véritable Grand Prix des États-Unis à partir de 1959, la présence de l'Indy 500 dans le championnat du monde n'avait plus de raison d'être.

Sources[modifier | modifier le code]