4e Match des étoiles de la Ligue nationale de hockey

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

4e Match des étoiles de la LNH

Équipes 1 2 3 Total
Étoiles de la LNH 0 0 1 1
Red Wings de Détroit 2 3 2 7
Date 8 octobre 1950
Lieu Olympia Stadium
Ville Détroit
Meilleur joueur -
Affluence 9 166

Le 4e Match des étoiles de la Ligue nationale de hockey fut tenu le 8 octobre 1950 au domicile des Red Wings de Détroit, le Olympia Stadium. Les Red Wings remportèrent ce qui constitue encore de nos jours un record dans l'histoire d'un Match des étoiles pour la victoire par la plus grande marge, soit par six buts. Cette victoire au compte de 7 à 1 fut notamment due à la « Production Line » formée par Gordie Howe, Ted Lindsay et Sid Abel qui à eux seuls obtinrent sept points (quatre buts et trois passes).

Effectif[modifier | modifier le code]

Red Wings de Détroit[modifier | modifier le code]

Gardiens de buts :

Défenseurs :
Attaquants 

Étoiles de la LNH[modifier | modifier le code]

Gardiens de buts 
Défenseurs :
Attaquants :

Feuille de match[modifier | modifier le code]

No  Score Équipe Buteur (Passeur(s)) Temps
Première période
1 1-0 Détroit Lindsay (Howe) 0:19
2 2-0 Détroit Lindsay (Abel) 17:12 AN
Pénalité : Richard (LNH) trébuché 7:57 ; Leswick (LNH) retard de match 9:00 ;
Abel (Dét) retenu 9:15 ; Pronovost (Dét) trébuché 11:45 ;
Bentley (LNH) interférence 15:13 ; Leswick (LNH) rudesse 16:54.
Deuxième période
3 3-0 Détroit Howe (Lindsay - Abel) 11:12
4 4-0 Détroit Peters (Kelly - Prystai) 18:36
5 5-0 Détroit Pavelich (Prystai - Peters) 19:44
Pénalité : Couture (Dét) rudesse 4:30.
Troisième période
6 6-0 Détroit Prystai (Pavelich) 7:36
7 7-0 Détroit Lindsay 14:28 DN
8 7-1 LNH Smith (Peirson) 18:27
Pénalité : Détroit trop de joueurs sur la glace
(purgé par Peters) 5:03 ; G. Stewart (Dét) interférence 13:10.

Gardiens :

  • Détroit : Sawchuk (60:00).
  • LNH : Rayner (31:12), Broda (28:48, est entré à 11:12 de la 2e période).

Arbitres : George Gravel

Juges de ligne : George Hayes, Doug Young

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]