389 Directory Server

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
389 Directory Server
Développeur Fedora Project
Dernière version 1.2.11.14 (7 septembre 2012) [+/-]
Écrit en C, Java, Perl, Bourne shell
Environnement Linux, Unix
Type Serveur LDAP
Licence GNU GPL
Site web directory.fedoraproject.org

389 Directory Server, anciennement nommé Fedora Directory Server, est un serveur LDAP développé par Red Hat, au sein du projet communautaire Fedora. Pour cette raison, 389 Directory Server est identique au serveur d'annuaire commercialisé par Red Hat, nommé Red Hat Directory Server.

Cependant, alors que 389 DS est librement redistribuable sous les termes de la licence publique générale GNU, Red Hat ajoute à sa version commerciale Red Hat Directory Server une assistance technique et un service après-vente payants.

389 DS est compilé sur Fedora par l'équipe de développement, mais prend en charge de nombreux systèmes d'exploitation notamment Red Hat Enterprise Linux 3 et 4, Sun Solaris 8 et plus, et HP-UX 11i.

Pour cette raison, en mai 2009[1], et afin de permettre aux distributions Linux tierces et autres systèmes de proposer des binaires du serveur d'annuaire, l'équipe chargée du projet décide de renommer le projet en « 389 Directory Server » afin de marquer clairement que le projet n'est pas intimement lié à la distribution Linux Fedora. 389 est le port par défaut d'un service LDAP.

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1996, les développeurs du projet sont embauchés par Netscape Communications et le projet est renommé en Netscape Directory Server (NDS). Après l'acquisition de Netscape, AOL revend les droits sur la propriété intellectuelle de NDS à Sun Microsystems mais garde une partie des droits en anglais : rights akin to ownership, lesquels sont revendus à Red Hat le 1er juin 2005. À la suite de cette acquisition, l'essentiel du code source de l'annuaire est libéré en tant que logiciel libre licencié sous les termes de la licence publique générale GNU (GPL).

En 2005, Red Hat lance Fedora Directory Server (FDS). FDS est alors la plus récente incarnation de ce qui est à l'origine le projet slapd de l'université du Michigan. À dater de la version 1.0 de FDS (8 décembre 2005), Red Hat libère le code source restant de tous les composants inclus dans le paquet rendu public[2],[3].

En 2009, FDS est renommé 389 Directory Server[1].

Fonctions[modifier | modifier le code]

389 DS dispose d'une capacité dite multi-master (multi maîtres). 389 DS accepte actuellement jusqu'à quatre annuaires maîtres en écriture.

389 DS sait également exporter des parties de l'annuaire vers des serveurs en lecture seule, une possibilité dont ne disposent pas tous les annuaires ; ainsi l'Active Directory de Microsoft, où tous les serveurs doivent être accessibles en lecture/écriture et où les changements apportés sur l'un des serveurs sont ensuite synchronisés entre tous les serveurs via le mode de réplication multi-maîtres (ce n'est plus vrai avec Windows 2008).

Alternatives[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Fedora Directory Server » (voir la liste des auteurs)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]