372

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Années :
369 370 371  372  373 374 375

Décennies :
340 350 360  370  380 390 400
Siècles :
IIIe siècle  IVe siècle  Ve siècle
Millénaires :
Ier millénaire av. J.-C.  Ier millénaire  IIe millénaire


Calendriers :
Romain Chinois Grégorien Hébraïque Hindou Musulman Persan Républicain

Cette page concerne l'année 372 du calendrier julien.

Événements[modifier | modifier le code]

  • Printemps-été : Valentinien Ier passe le Rhin pour tenter d'enlever le roi des Bucinobantes Macrianus à Aquae Mattiacae, actuellement Wiesbaden. L'infanterie romaine, conduite par le magister peditum Sévérus rencontre des marchands d'esclaves, qui sont massacrés. Le magister equitum Théodose avance vers le camp de Macrianus sous la conduite de guides, mais l'indiscipline des troupes fait échouer l'expédition[2].
  • Juin : concile de Cappadoce convoqué par Basile de Césarée suite à la division de la province par l’empereur Valens. L'évêque de Tyane, Anthime, s'étant proclamé métropolite, le conflit est résolu par la multiplication des évêchés. Peu avant Grégoire de Nazianze a été nommé par son ami Basile évêque de Sasimes, mais n’occupera pas le siège[3].


  • Le magister militum de Valentinien Aequitius fait arrêter les travaux de fortification de la rive gauche du Danube (têtes de pont face à Brigetio et restauration du fort de Visegrád en amont d'Aquincum), suite aux protestations des Quades[4].
  • Firmus devenu chef de la tribu maure des Jubaleni après l'assassinat de son frère Zammac, se révolte contre le comte d'Afrique Romanus, qui ne lui permet pas de se justifier devant l'empereur Valentinien. Craignant une arrestation et une exécution sommaire, Firmus prend le titre d'Auguste et soulève toute la Maurétanie Césarienne (fin en 374)[5].
  • Corée : Adoption du bouddhisme comme religion officielle du royaume de Koguryŏ et fondation d'une académie confucéenne pour former les fonctionnaires du royaume (T'aehak) par le roi Sosurim[6],[7].

Décès en 372[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b J. den Boeft, Ammianus after Julian : the reign of Valentinian and Valens in Books 26-31 of the Res Gestae, BRILL,‎ 2007 (ISBN 9789004162129, résumé)
  2. N. J. E. Austin, N. B. Rankov, Exploratio : military and political intelligence in the Roman world from the second Punic War to the Battle of Adrianople, Routledge,‎ 1995 (ISBN 9780415049450, résumé)
  3. Encyclopédie théologique, vol. 52, Jacques-Paul Migne,‎ 1854 (résumé)
  4. Émilienne Demougeot, La formation de l'Europe et les invasions barbares : De l'avènement de Dioclétien (284) à l'occupation germanique de l'Empire romain d'Occident (début du VIe siècle), vol. 2, Aubier,‎ 1979 (ISBN 9782700701463, résumé)
  5. The Cambridge ancient history. The late Empire, A.D. 337-425, vol. 13, Cambridge University Press,‎ 1998 (ISBN 9780521302005, résumé)
  6. Ki-Baik Lee, Ki-baek Yi, A new history of Korea, Harvard University Press,‎ 1984 (ISBN 9780674615762, résumé)
  7. voir Structures éducatives des Trois Royaumes