36 Crazyfists

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

36 Crazyfists

Description de cette image, également commentée ci-après

Brock Lindow, chanteur de 36 Crazyfists.

Informations générales
Pays d'origine Anchorage, Alaska,
Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre musical Metalcore[1],[2],[3], post-hardcore[1], metal alternatif
Années actives Depuis 1994
Labels Roadrunner, DRT Entertainment (en), Ferret
Composition du groupe
Membres Brock Lindow
Steve Holt
Mick Whitney
Kyle Baltus
Anciens membres JD Stuart (†)
Ryan Brownell
Thomas Noonan
Brett Makowski

36 Crazyfists est un groupe de metalcore originaire d'Anchorage, en Alaska, par la suite localisé à Portland, dans l'Oregon, aux États-Unis. Le nom du groupe s'inspire du film Jackie Chan And The 36 Crazy Fists avec Jackie Chan[4]. Depuis leur formation, ils ont fait paraître six albums studio, In the Skin, Bitterness the Star, A Snow Capped Romance, Rest Inside the Flames, The Tide And Its Takers et Collisions and Castaways.

Biographie[modifier | modifier le code]

Débuts[modifier | modifier le code]

36 Crazyfists voit le jour en 1994 dans la ville d'Anchorage, en Alaska. Le premier line-up se constitue alors de Brock Lindow au chant, du guitariste Ryan Brownell, du bassiste JD Stuart et de Thomas Noonan aux commandes de la batterie. Holt est originaire de Kenai, et Lindow y a passe la majeure partie de son enfance[5]. Lindow, Brownell, Stuart, et Noonan sont tous originaire d'Anchorage.

36CF se constitue de quatre membres qui se sont séparés de leurs groupes respectifs : Grin, Hessian, et Broke. JD Stuart jouait avec Grin, Brock Lindow avec Hessian, et Steve Holt et Ryan Brownell avec Broke. Les circonstances durant lesquelles 36CF a été créée sont liées au meurtre du batteur de Broke, Duane Monsen. Le 28 janvier 1994, Broke jouait au bar Underground d'Anchorage. Plus durant la nuit, une altercation a lieu entre Monsen et un soldat ivre à Ft. Richardson. D'après un article du Anchorage Daily News, Monsen voulait s'excuser mais la situation tourne au drame lorsque celui est poignardé dans le cou[6]. Il était âgé de 27 ans. Au lendemain de la tragédie, les amis de Monsen organise un concert pour récolter des fonds. Thomas Noonan joue à la batterie durant ce concert et chacun des membres trouvait qu'ils allaient bien ensemble. Ce concert devient alors la toute première performance effectuée par 36CF performance[7].

36CF fait paraître son premier EP, Boss Buckle, en 1995 sur cassette audio. La sonorité ressemble à du groove/heavy metal mélangé à du rapcore[8]. À cette période, la popularité locale du groupe s'accroît rapidement et la cassette se vend très bien. Le 13 mai 1996, 36CF est le premier groupe à passer sur scène lors de la tournée de Primus au Egan Center d'Anchorage. Il s'agit de l'une des premières fois durant lesquelles 36CF joue devant un millier de spectateurs. Il s'agit également de la dernière tournée Punchbowl de Primus pour le batteur Tim Alexander avant sa séparation avec Primus[9].

36CF pensait se relocaliser à Tacoma, à Washington, à la recherche d'un contrat professionnel alors qu'une autre tragédie frappe le groupe. Le 16 juin 1996, JD Stuart décède lors d'un accident de voiture à l'âge de 23 ans[6],[10]. Il s'agit d'une très grande perte pour le groupe, du fait que le talent pour la musique et l'ambiance dont Stuart faisait preuve attirait principalement l'attention du public. Néanmoins, le groupe persévère. À cette période, Brownell se retire du groupe et ce dernier recrute le bassiste Mick Whitney, également originaire d'Anchorage. 36CF est alors délocalisé dans la zone de métro Seattle-Tacoma. En 1997, le groupe fait paraître son second EP, Suffer Tree, sur cassette audio. plus tard, ils font paraître leur premier CD album, In the Skin. Ils se relocalisent par la suite à Portland (Oregon). En 1999, ils font paraître une démo de quatre pistes[11].

Période Roadrunner Records (2000-2007)[modifier | modifier le code]

Le groupe signe en 2000 chez Roadrunner Records et enregistrent alors son premier album Bitterness the Star, paru ensuite le 4 avril 2002. Ils partent par la suite dans une tournée promotionnelle pour l'album aux côtés de Candiria (en), God Forbid, Chimaira, Diecast, et Hotwire. Après cette tournée américaine, ils partent en Europe pour débuter l'European Road Rage Tour aux côtés de Killswitch Engage et Five Pointe O (en). Le groupe émerge de nouveau deux ans plus tard, le 16 mars 2004, avec son second album, A Snow Capped Romance, produit aux côtés de James Paul Wisner (également producteur pour des groupes tels que Dashboard Confessional et As Friends Rust (en)). Ils partent ensuite en tournée promotionnelle avec Killswitch Engage et Poison the Well, entres autres, en décembre, deux mois avant l'enregistrement de leur nouvel album.

36 Crazyfists entre en studio avec le producteur Sal Villanueva (qui a précédemment travaillé avec Thursday et Taking Back Sunday) en octobre 2005 pour débuter l'enregistrement de leur troisième album, Rest Inside the Flames, par la suite commercialisé en Europe le 12 juin 2006. Définitivement, Roadrunner décide de ne pas commercialiser l'album en Amérique du Nord. Un marché est plus tard conclu avec DRT Entertainment (en), et l'album y est commercialisé le 7 novembre 2006. L'album est un succès au Royaume-Uni, avec le titre Rest Inside the Flames qui débute 71e aux UK album charts, et deuxième aux BBC's Rock Album. Cependant, l'album n'est écoulé qu'à 1 858 d'exemplaires aux États-Unis dès sa première semaine après parution[12]. Le groupe part pour une tournée britannique, aux côtés de Twelve Tribes et Your Rigamortus le 1er avril 2007.

Période Ferret Records (depuis 2007)[modifier | modifier le code]

36 Crazyfists sur scène au Summer Meltdown Festival d'Anchorage, juillet 2007.

En mai 2008, le groupe fait paraître l'album The Tide And Its Takers, au label Ferret Music. Ils continuent leur tournée annuel au Summer Meltdown Festival d'Anchorage, en Alaska, sauf en 2008, durant laquelle ils partent en tournée au Rockstar Mayhem Festival. Peu aprs le Mayhem, le bassiste Mick Whitney quitte le groupe et se voit remplacer par Brett Makowski. 36 Crazyfists tourne son premier concert le 9 janvier 2009, à Anchorage, Alaska, pour leur premier DVD live intitulé Underneath A Northern Sky ; le DVD est commercialisé en octobre 2009 aux États-Unis.

L'album Collisions and Castaways, est commercialisé aux États-Unis au label Ferret Music le 27 juillet 2010, et un jour plus tôt dans le reste du monde au label Roadrunner Records. L'album présente une brève apparition du chanteur de Twelve Tribes, Adam Jackson (qui a également fait son apparition dans l'album The Tide and its Takers en 2008), de Raithon Clay du groupe Plans To Make Perfect, et de Brandon Davis du groupe Across The Sun. La production est effectuée par Steve Holt, et le mixage par Andy Sneap[13]. Le groupe participe ensuite à une variété de tournées européennes en juin, dont le UK Download Festival. 36 Crazyfists revient aux États-Unis pour une tournée avec Fear Factory, After the Burial, Divine Heresy, et Baptized in Blood[14]. Au Royaume-Uni, le groupe revient au label Roadrunner Records. Collisions and Castaways] est paru un jour plus tôt le 26 juillet[15].

En mai 2011, 36 Crazyfists confirme sa tournée britannique le 1er octobre à Oxford et achève ses neuf dates de tournées à Birmingham le 22 octobre[15]. La tournée est annulée suite à des problèmes familiaux. 36 Crazyfists confirme cependant l'écriture de son prochain album[16]. En février 2012, le batteur Thomas Noonan annonce son départ du groupe à cause de problèmes familiaux[17]. 36 Crazyfists fera par ailleurs l'ouverture de DevilDriver en France le 16 novembre[Quand ?][réf. nécessaire].

Formation[modifier | modifier le code]

Membres actuels
  • Brock Lindow - chant (depuis 1994)
  • Steve Holt - guitare (depuis 1994)
  • Mick Whitney - guitare basse (1996–2008, depuis 1=2012)
  • Kyle Baltus - batterie (depuis 2012)
Anciens membres
  • JD Stuart - basse (1994-1996 ; décédé)
  • Ryan Brownell - guitare (1994–1996)
  • Thomas Noonan - batterie (1994–2012)
  • Brett « Buzzard » Makowski - guitare basse (2008–2012)

Discographie[modifier | modifier le code]

EP et démos[modifier | modifier le code]

  • 1995 : Boss Buckle EP
  • 1997 : Suffer Tree EP
  • 1997 : In The Skin LP

Albums studio[modifier | modifier le code]

  • 2002 : Bitterness The Star
  • 2004 : A Snow Capped Romance
  • 2006 : Rest Inside The Flames
  • 2008 : The Tide And Its Takers
  • 2010 : Collisions And Castaways

Vidéographie[modifier | modifier le code]

  • Slit Wrist Theory – Bitterness the Star
  • At the End of August – A Snow Capped Romance
  • Bloodwork – A Snow Capped Romance
  • I'll Go Until My Heart Stops – Rest Inside the Flames
  • We Gave It Hell - The Tide and Its Takers
  • Reviver - Collisions and Castaways

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) (en) 36 Crazyfists sur Allmusic
  2. (en) « 36 Crazyfists - "Bitterness the Star" CD Review », Metal Underground,‎ 2006.
  3. (en) Garry Sharpe-Young, New Wave of American Heavy Metal, Zonda,‎ 2005 (ISBN 0-9582684-0-1, lire en ligne), p. 5.
  4. (en) Sisti, Scott, « Show & Tell Online - interview with Brock Lindow of 36 Crazyfists » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), 15 mai 2002, sur Show & Tell Online. Consulté le 6 mai 2007.
  5. (en) Kortnie Westfall, « Burning love: Hot rock brotherhood expands, evolves in third year », Anchorage Daily News,‎ 4 juillet 2007 (lire en ligne).
  6. a et b « Social Security Death Index » (consulté le 26 juin 2007).
  7. (en) Brian Davis, « Interview with Thomas Noonan of 36 Crazyfists », Drum Pro Magazine,‎ Octobre 2003 (consulté le 26 juin 2007), p. 24.
  8. (en) « Boss Buckle », sur debate.org (consulté le 22 décembre 2013).
  9. (en) « The Bull Board, Primus 1996-05-13 », Underwater Gnome.
  10. (en) « J Stuart SSDI Records » (consulté le 26 juillet 2011).
  11. (en) « Family Tree Presents », Family Tree Presents (consulté le 7 mai 2010).
  12. (en) IndieHQ, « Independent Sales Chart 11-15-06 » (consulté le 16 novembre 2006).
  13. (en) 36 Crazyfists Reveal Title And Track Listing For New Album.
  14. (en) wookubus, « Fear Factory Announce July North American Dates With 36 Crazyfists, After The Burial And More » (consulté le 22 décembre 2013).
  15. a et b (en) « 36 CRAZYFISTS RETURN TO ROADRUNNER RECORDS! »,‎ 22 mai 2010 (consulté le 22 mai 2012).
  16. (fr) « 36 CRAZYFISTS travaille sur un nouvel album ; départ du batteur Thomas Noonan », sur Radio Metal,‎ 22 mars 2012 (consulté le 23 décembre 2013).
  17. (en) wookubus, « 36 Crazyfists Speak On Drummers Departure, New Album », sur theprp.com (consulté le 23 décembre 2013).

Liens externes[modifier | modifier le code]