35e division d'infanterie (États-Unis)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
35e Division d'Infanterie
Période 1917-1919
1940-1945
1946-1969
1984-En activité
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
Branche Armée de terre des États-Unis
Type Division d'infanterie
Rôle Infanterie
Fait partie de Army National Guard
Guerres Première Guerre mondiale
Seconde Guerre mondiale
Batailles Offensive Meuse-Argonne
Bataille des Ardennes

La 35e Division d'Infanterie est une des divisions d'infanterie de l'US Army faisant partie de l'Army National Guard.

Création et différentes dénominations[modifier | modifier le code]

La 35e Division d'Infanterie est créé le 18 juillet 1917 au cours de la Première Guerre mondiale combat sur le front Européen et est dissoute le 30 mai 1919.

Elle est recrée le 13 septembre 1935 combat sur le front Européen pendant la Seconde Guerre mondiale et est dissoute le 7 décembre 1945.

Réactivée le 5 octobre 1946, Elle est a nouveau dissoute le 13 avril 1969, pour renaitre le 25 août 1984. Elle est toujours en activité. Ses unités proviennent des gardes nationales de l'Arkansas, du Kansas, du Missouri, de l'Illinois et de Géorgie.

Historique[modifier | modifier le code]

Première Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

La 35e DIUS est créée en août 1917, au Kansas et au Missouri, débarque en France mai 1918 et est dirigée près de la ligne de front en Alsace.

Elle combat dans lors de l'offensive Meuse-Argonne.

La division est dissoute 30 mai 1919.

Composition[modifier | modifier le code]

  • 69e brigade d'infanterie
    • 137e régiment d'infanterie
    • 138e régiment d'infanterie
  • 70e brigade d'infanterie
    • 139e régiment d'infanterie
    • 140e régiment d'infanterie

Seconde Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

La 35e division est réactivée le 23 décembre 1940, part pour l'Europe le 12 mai 1944, arrive en Angleterre le 25 et débarque en France, à Omaha Beach du 5 au 7 juillet 1944.

À partir du 11 juillet 1944, elle combat, au nord de Saint-Lô, dans la bataille des Haies. Elle repousse 12 contre-attaque allemande puis entre dans Saint Lô le 18 juillet, puis prend part le 2 août à l'offensive qui repousse les forces allemandes, hors du Cotentin, sur la Vire .
Du 7 au 13 août elle est chargée d'assurer la protection de la route Mortain-Avranches et aider au sauvetage de la 30e DIUS fortement malmenée lors de l'opération Lüttich.

Elle traverse ensuite la France en passant par Orléans et Sens entre en Moselle le 13 septembre, libère Nancy le 15 septembre et sécurise ses positions à Chambrey le 1er octobre 1944. Elle progresse ensuite jusqu'à la frontière Allemande et occupe le 8 décembre Sarreguemines, établit, le 12 décembre, une tête de pont sur la Blies, elle est mise au repos le 19 décembre à Metz.

La 35e DIUS est déplacée sur Arlon, puis est engagée dans la bataille des Ardennes à partir du 25 décembre 1944, rejetant les attaques de 4 divisions Allemandes, puis en reprenant le 10 janvier 1945, après 13 jours de combats, Villers-la-Bonne-Eau puis Lutrebois.

Le 18 janvier 1945, elle retourne sur Metz, avant de s'établir, le 22 février, en défense le long de la Roer. Le 23 février elle attaque et perce la ligne Siegfried et atteint, le 10 mars, le Rhin à Wesel qui est franchi le 25 mars. La 35e DIUS échoue à passer le canal d'Herne mais atteint, début avril, la rivière Ruhr.

Le 12 avril la division se déplace vers l'Elbe effectuant près de 500 km en 2 jours. Le 26 avril elle est dans la région de Colbitz et Angern avant d'occuper Hanovre le 8 mai 1945.

Le 5 septembre 1945, la 35e DIUS embarque à Southampton et arrive à New York le 10 septembre.

Théâtres d'opérations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]