31Knots

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

31Knots est un groupe de rock américain fondé à Portland par Joe Haege (guitare) et Jay Winebrenner (basse). En 1998, le groupe est rejoint par Joe Kelly (batterie), qui quitte l'aventure en 2003 et est remplacé par Jay Pellici. Alors que les premiers albums s'inscrivaient dans une dynamique très power trio, 31Knots se tourne peu à peu vers une démarche plus expérimentale, avec l'apparition de samples, de piano, et un mixage plus appuyé et plus recherché. Les premières tournées du groupe en France se déroulaient dans de petites salles, mais aujourd'hui, 31Knots joue dans les plus grandes SMACs et festivals (le Café de la Danse, la Maroquinerie, à Paris, les Rockomotives à Vendôme, le 6par4 à Laval, le Grand Mix à Tourcoing, ou encore le VIP à Saint Nazaire). Le groupe sera à priori de retour en France dans le courant de l'année 2011.

Discographie[modifier | modifier le code]

  • Climax / Anti-Climax (2000)
  • The Rehearsal Dinner (54-40 or Fight, 2002)
  • A Word Is Also a Picture of a Word (54-40 or Fight, 2002)
  • It Was High Time To Escape (54-40 or Fight, 2003)
  • The Curse of the Longest Day (Own Records, 2004)
  • Talk Like Blood (Own Records-Europe & Polyvinyl-USA, 2005)
  • The Days and Nights of Everything Anywhere, (Polyvinyl,Mars, 2007)
  • Worried Well, (Polyvinyl/La Baleine), juin 2008
  • Trump Harm, (Polyvinyl, 2011)

Morceaux choisis[modifier | modifier le code]

Le style de plus en plus expérimental de 31Knots peut dérouter au premier abord, et rendre l'accès à leur musique plus compliqué. Voici une petite liste de morceaux dont le but est de "balayer" les différents registres du groupe, afin d'aiguiller les personnes voulant découvrir leur musique.

Rock "classique" style power trio

  • That which has no name, tiré de It Was High Time To Escape
  • The corpse and the carcass, tiré de The Curse of the Longest Day
  • Welcome to Stop, tiré de The Curse of the Longest Day
  • Tower of the middle of the month, tiré de A word is also a picture of a word
  • ManBecomeMe, tiré de The Days And Nights Of Everything Anywhere

Morceaux plus expérimentaux

  • A half life in two moments, tiré de It was high time to escape. D'une durée de 1 minute 46, il se situe entre pop très mélodique et musique classique, jusqu'à l'apothéose rock de la fin. On notera les prouesses instrumentales de Joe Haege et Jay Winebrenner, et la place prédominante de la basse.
  • Sanctify, tiré de The Days And Nights Of Everything Anywhere. Probablement un des morceaux les plus déroutants du groupe. Le samples vocaux (assez inquiétants et oppressants) de l'introduction laissent vite place à un chant distordu, entre cri et mélodie, avec des bribes de batterie en fond sonore. Le groupe utilise souvent Sanctify comme premier morceau lors de leurs concerts, profitant de son atmosphère glauque pour se mettre en scène (Joe Haege revêt un masque et chante avec une bible dans la main; c'est bien entendu à prendre de manière ironique). On peut noter qu'en concert, c'est Jay Winebrenner qui joue de la guitare sur ce morceau.
  • Beauty, tiré de The Days And Nights Of Everything Anywhere. La voix, entre parlée et chantée, n'est pas sans rappeler Sanctify. L'utilisation des samples et du piano est très importante dans ce morceau, ce qui peut lui donner des allures plus électroniques.

Liens externes[modifier | modifier le code]