319e division d'infanterie (Allemagne)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
319e division d'infanterie
319. Infanterie-Division
Image illustrative de l'article 319e division d'infanterie (Allemagne)

Période 15 novembre 1940 – Mai 1945
Pays Flag of German Reich (1935–1945).svg Allemagne
Branche Wehrmacht
Type Division d'Infanterie
Surnom Kanada-Division[1]
Guerres Seconde Guerre mondiale

La 319 division d'infanterie (en allemand: 319. Infanterie-Division ou 319. ID) est une des divisions d'infanterie de l'armée allemande (Wehrmacht) durant la Seconde Guerre mondiale.

Historique[modifier | modifier le code]

La 319e division d'infanterie est formée le 15 novembre 1940 dans le secteur de Gera dans le Wehrkreis IX à partir des 87., 169. et 299. Infanterie-Division en tant qu'élément de la 13. Welle (13e vague de mobilisation).

Le 30 avril 1941, elle relève la 216. Infanterie-Division pour servir de troupe d'occupation et de protection des îles Anglo-Normandes, récemment conquises lors de la bataille de France, et seul territoire anglo-saxon conquis par les troupes allemandes durant la Seconde Guerre mondiale.

À l'été 1941, la 319e fournit les garnisons des îles de Guernesey, Jersey, Aurigny, Sercq, Herm et Jéthou. Elle a aussi la ville de Saint-Malo et un secteur de la côte française sous sa responsabilité.
En 1943 et 1944, face aux craintes d' Adolf Hitler de voir les Alliés débarquer en France, ses effectifs sont en permanence renforcés, si bien que la 319e finit par être avec un personnel de plus de 40 000 soldats[2].

Lors des opérations du débarquement du 6 juin 1944, le général Eisenhower laisse de côté les îles Anglo-Normandes et se contente de les isoler. Des éléments de la 319e réussissent néanmoins à être transférés sur le continent et combattent dans la presqu'île du Cotentin, avant l'effondrement du front de Normandie, en août 1944.

En novembre 1944, elle est retirée à l'ordre de bataille de la 7e armée, à laquelle elle avait jusque là appartenu, et passe sous la direction du Marine-Oberkommando West (= Haut-commandement de la Marine-Ouest).

Finalement, le gros des troupes de la 319e dépose les armes le 9 mai 1945, à 7 heures 14 du matin, soit 7 heures après la fin officielle de la guerre. Cette division aux effectifs disproportionnés n'a pratiquement pas tiré un seul coup de fusil de toute la guerre.

Honneurs et récompenses[modifier | modifier le code]

Aucun de ses membres ne reçoit la Croix de chevalier de la Croix de fer.

Organisation[modifier | modifier le code]

Commandants[modifier | modifier le code]

Date Grade Commandant
19 novembre 1940 - 1er septembre 1943 Generalleutnant Erich Müller
1er septembre 1943 - 27 février 1945 Generalleutnant Rudolf Graf von Schmettow
27 février 1945 - 8 Mai 1945 Generalmajor Rudolf Wulf

Officiers d'opérations (Generalstabsoffiziere (Ia))[modifier | modifier le code]

Théâtres d'opérations[modifier | modifier le code]

  • Allemagne : Novembre 1940 - Mai 1941
  • Îles Anglo-Normandes : Mai 1941 - Mai 1945

Ordres de bataille[modifier | modifier le code]

1940
  • Infanterie-Regiment 582 (régiment d'infanterie)
  • Infanterie-Regiment 583
  • Infanterie-Regiment 584
  • Artillerie-Regiment 319 (régiment d'artillerie)
  • Pionier-Bataillon 319 (bataillon du génie)
  • Panzerjäger-Abteilung 319 (bataillon antichar)
  • Divisions-Nachrichten-Abteilung 319 (compagnie des transmissions)
  • Divisions-Nachschubführer 319
15 octobre 1942
  • Grenadier-Regiment 582
  • Grenadier-Regiment 583
  • Grenadier-Regiment 584
  • Artillerie-Regiment 319
  • Pionier-Bataillon 319
  • Panzerjäger-Abteilung 319
  • Divisions-Nachrichten-Abteilung 319
  • Divisions-Nachschubführer 319

Ordres de bataille du 1er novembre 1941 sur les Îles Anglo-Normandes[modifier | modifier le code]

Guernsey
  • Stab 319. Infanterie-Division in St. Peter Port
  • Infanterie-Regiment 583 (sans la 10. Kompanie)
  • Infanterie-Regiment 584
  • Artillerie-Regiments-Stab z.b.V. 720 avec III. / Artillerie-Regiment 319
  • Heeres-Küsten-Artillerie-Abteilung 727
  • schwere Artillerie-Abteilung 604
  • schwere Artillerie-Batterie 464
  • schwere Artillerie-Batterie 465
  • schwere Artillerie-Batterie 466
  • Pionier-Bataillon 319 (Stab et 1. Kompanie)
  • Festungs-Pionierstab 19 avec I. et II. Bataillon
  • Festungs-Bau-Bataillon 149
  • Festungs-Bau-Bataillon 152
  • Stab Flak-Regiment 39
  • Flak-Abteilung 124
  • Flak-Abteilung 44
  • Luftwaffen-Bau-Bataillon 9/XVII
  • RAD-Stab 240 avec RAD-Einheiten K5/353 et K3/353
Jersey
  • Infanterie-Regiment 582
  • Stab Artillerie-Regiment 319
  • I. und II. / Artillerie-Regiment 319
  • Heeres-Küsten-Artillerie-Abteilung 728
  • schwere Artillerie-Batterie 467
  • schwere Artillerie-Batterie 468
  • schwere Artillerie-Batterie 469
  • Aufklärungs-Abteilung 319
  • Festungs-Pionierstab 14 avec II. Bataillon
  • Festungs-Bau-Bataillon 40
  • Festungs-Bau-Bataillon 77
  • RAD-Einheiten K1/305, K 4/353 et K5/302
Stark
  • 10. Kompanie Infanterie-Regiment 583

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. nom donné parce que l'unité était considérée comme sûr d'aller dans les camps canadiens de prisonnier de guerre
  2. L'équivalent d'un corps d'armée), la plus grosse division de toute la Wehrmacht

Bibliographie et sources[modifier | modifier le code]

  • Samuel Witch: German OOB WWII - Leo Cooper, London