30e division SS de grenadiers

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir 30e division d'infanterie.
30e Waffen-Grenadier-Division der SS
Insigne de la 30e Waffen Grenadier Division der SS Ruthénie
Insigne de la 30e Waffen Grenadier Division der SS Ruthénie

Période Juillet 1944Mai 1945
Pays Flag of German Reich (1935–1945).svg Allemagne
Branche Schutzstaffel SS.svg Waffen-SS
Type Division SS
Guerres Seconde Guerre mondiale

La 30e division SS de grenadiers (russ. Nr 2) (30. Waffen-Grenadier-Division der SS (russische Nr. 2) en allemand) est une des 38 divisions de la Waffen-SS pendant la Seconde Guerre mondiale, créée en 1944 et dissoute en 1945.

Historique de l'unité[modifier | modifier le code]

Son histoire commence avec la création, en juillet 1944, de la Schutzmannschaft-Brigade Siegling constituée avec toutes les formations de miliciens rattachées à l'Ordnungspolizei en Russie blanche et rendues disponibles par l'occupation de ce territoire par les Soviétiques.

Le 18 août, elle prend l'appellation de 30e division SS de grenadiers, appelée aussi Division SS Ruthénie. Il est question un moment d'engager la division contre les résistants à Varsovie, puis de l'envoyer combattre les partisans italiens. Cependant, elle fait mouvement par chemin de fer vers la France à partir du 15 août et ses premiers éléments arrivent à Strasbourg trois jours plus tard.

Le 27 août, deux bataillons, l'un au Valdahon, l'autre vers Vesoul, passent au maquis après avoir tué leurs cadres allemands.

Suite à de nombreuses désertions, la division est réduite à environ 6 000 hommes dont 10 % d'Allemands. Le 15 janvier 1945, la division est dissoute. Les Russes sont alors versées dans la 600e division d'infanterie de l'Armée Vlassov tandis que les non-Russes, Ukrainiens, Allemands, Biélorusses et Ruthènes forment à Grafenwöhr la Waffen-Grenadier-Brigade der SS.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

  • Création : 18 août 1944
  • Insigne : La croix Biélorusse
  • Effectif maximal : décembre 1944 (6 000 hommes)
  • Croix de fer obtenus : 0
  • Commandant : SS-Obersturmbannführer Hans Siegling

Composition[modifier | modifier le code]

Volontaires Russes, Ukrainiens, Biélorusses, Ruthénes et Volkdeutsches provenant essentiellement des bataillons de sécurité Schuma et SD.

Ordre de bataille[modifier | modifier le code]

  • Waffen-Grenadier-Regiment der SS 75 (Weissrutenische Nr. 1)
  • Waffen-Grenadier-Regiment der SS 76 (Weissrutenische Nr. 2)
  • Waffen-Grenadier-Regiment der SS 77 (Weissrutenische Nr. 3)
  • Waffen-Artillerie-Regiment der SS 30
  • SS-Füsilier-Kompanie 30
  • SS-Pionier-Kompanie 30
  • SS-Nachrichten-Kompanie 30
  • SS-Sanitäts-Kompanie 30
  • SS-Feldersatz-Kompanie 30

Voir aussi[modifier | modifier le code]