303e escadrille de chasse polonaise

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Kosciusko.

La 303e escadrille de chasse polonaise, dite également de « Kościuszko » (en polonais : Warszawski Dywizjon im. Tadeusza Kościuszki) est une escadrille de chasse dont les pilotes polonais combattaient au sein de la Royal Air Force durant la Seconde Guerre mondiale.

Elle tire son nom du général Tadeusz Kościuszko, héros de la Pologne et de la guerre d'indépendance des États-Unis d'Amérique. L’escadrille de Kosciuszko est formée en Grande-Bretagne suite à un accord entre le gouvernement polonais en exil et le Royaume-Uni, signé le 2 août 1940. Elle est opérationnelle le 31 août.

L’escadrille de Kosciuszko est celle qui a abattu le plus grand nombre d’avions allemands durant la bataille d'Angleterre (septembre-octobre 1940[1]).

La '303' est la plus célèbre des 15 escadrilles polonaises opérant au sein de la RAF (dont huit de chasse, quatre de bombardement, deux de reconnaissance de chasse, etc.).

L’escadrille est dissoute en décembre 1946.

Opérations[modifier | modifier le code]

La 303e escadrille de chasse est formée le 2 août 1940, pour être opérationnelle le 31 août, avec 21 pilotes dont 13 officiers, et 135 techniciens polonais pour l’équipe au sol. Au départ, les officiers parlant anglais sont nommés aux postes principaux, dont les chefs de bord, car la RAF pensait que les pilotes polonais ne connaissait pas encore les commandements, procédures et l’entraînement de la RAF. Le nom de Kosciuszko a été choisi en référence à la célèbre escadrille Kosciuszko de l’armée polonaise, qui s’est illustrée durant la guerre russo-polonaise en 1920. Certains membres de l’escadrille 303 ont également combattu dans l’escadrille de Kosciuszko. Plus tard, d'autres unités de l'armée de l'air ont été retitrées les 7e, 121e et 111e escadrilles de l'armée de l'air polonaise.

Le 30 août 1940, l’escadrille remporte sa première victoire bien qu’officiellement non-opérationnelle, contre un bombardier Do-17Z allemand. Par la suite, la 303e escadrille accumule le plus grand nombre de victoires revendiquées (par le nombre d’avions ennemis abattus) des 66 escadrilles de chasse engagées dans la bataille d’Angleterre, bien qu’elle ait rejoint le combat tardivement, en commençant à voler deux mois après le début de la bataille. Ces victoires sont dues à des années d’entraînement extensif et rigoureux dans les années précédant la guerre des vétérans polonais ; la plupart des pilotes de la RAF étaient jetés dans la bataille plus jeunes et bien plus inexpérimentés. Dans ses sept premiers jours de combat, l’escadrille abat près de quarante avions ennemis. Elle devient une légende de la bataille d’Angleterre, et ses pilotes sont surnommés les glamour boys of England. Retirée de la bataille pour prendre du repos le 11 octobre, l’escadrille a abattu 126 ennemis en six semaines. Cependant, ses pertes sont lourdes : 18 Hurricane, 7 pilotes morts et 5 gravement blessés.

De 1941 à 1943, les pilotes de la 303e volent en vastes formations de combat et participent aux offensives sur le nord-ouest de l’Europe sur divers modèles de Spitfire. Lors du raid sur Dieppe, la 303e devient l’escadrille comptabilisant le plus grand nombre de victoires de toutes les escadrilles alliées. Le 11 avril 1942, lors d’un concours aérien au sein du 11e groupe aérien de la RAF, les trois escadrilles polonaises en compétition — 303e, 316e et 315e — prennent les trois premières places devant 19 autres escadrilles, la 303e étant première avec une très large avance. Après le Jour J, l’escadrille est basée à Coltishall pour des opérations sur la Hollande. Elle est équipée de P-51 Mustang en avril 1945.

La 303e escadrille Kościuszko a été la plus efficace des escadrilles polonaises de la Seconde Guerre mondiale. Ses pilotes ont été les seuls représentants de l’Armée polonaise de l'Ouest invités à la parade de la victoire à Londres en 1946 : ils refusèrent, car aucune autre unité polonaise ne fut invitée. Depuis la fin de la guerre, le moral de l’escadrille baissait, à cause de l’attitude des Alliés envers les Polonais, et l’escadrille est dissoute en décembre 1946.

Statistiques[modifier | modifier le code]

(du 19 juillet 1940 au 8 mai 1945)

Année 1940 1941 1942 1943 1944 1945 Total
Sorties pour le combat 1049 2143 1348 2075 2653 632 9900
Heures de vol pour le combat 1086 2743 1967 3693 5259 1118 15 866

Victoires[modifier | modifier le code]

Bataille d’Angleterre Résultats
Victoires certaines 126
Probables 13
Avions ennemis endommagés 9

(4,7 % du total des avions ennemis abattus durant la bataille)

(du 1er septembre1940au 8 mai1945)

1940-1945 Résultats
Victoires certaines 205 1/6
Probables 40
Avions ennemis endommagés 28

(dont 3-0-3 avions ennemis forcés à l’atterrissage)

Bases[modifier | modifier le code]

Équipement[modifier | modifier le code]

Commandants[modifier | modifier le code]

Pilotes[modifier | modifier le code]

  • Jan Zumbach, né en 1915. Après avoir combattu durant la bataille de France, il parvient à rejoindre l'Angleterre dès le 21 juin 1940. Il termine la guerre au grade lieutenant-colonel de la RAF commandant du 133° Wing.
  • Ludwik Paszkiewicz, il abat un bombardier allemand durant une séance d'entraînement le 24 août 1940, alors que l'escadron n'est pas encore officiellement opérationnel. Identifié au départ comme un Dornier Do 17, l'épave du bombardier, découverte en 1982, révélera qu'il s'agissait d'un Messerschmitt Bf 110. Cet acte de bravoure poussera le commandement anglais à rendre l'escadron opérationnel durant la bataille d'Angleterre. Il sera abattu le 27 septembre 1940 alors que 11 Hurricane du 303 attaquaient un escadron de 30 bombardiers, fortement protégé par la chasse allemande, 15 avions ennemis seront abattus durant cet affrontement.
  • Wacław Łapkowski, abattu le 5 septembre 1940 au cours d'un affrontement dans lequel 5 chasseurs et 3 bombardiers ennemis seront abattus par 5 Hurricane du 303. Il saute en parachute, et est blessé. C'est la première perte d'un avion pour l'escadron.
  • Zdzisław Krasnodębski, gravement brûlé le 6 septembre 1940 en attaquant des bombardiers allemands protégés par des groupes de chasseurs Messerschmitt Bf 109.
  • Witold Urbanowicz, né en 1908, il totalisera 15 victoires durant la seule bataille d'Angleterre, 4 avions ennemis abattus le 27 septembre, ainsi que le 30 septembre 1940, chasseurs et bombardiers confondus. Leader du 303 dès le 7 septembre 1940, il combattra sur Hurricane et Spitfire jusqu'en juin 1941 dans le 303, puis rejoindra l'US Air Force, basé en Chine sur P-40 où il s'illustrera en abattant 2 Mitsubishi A6M Zero le 11 décembre 1943.
Durant tout le conflit, jamais une balle ennemie n'a touché un de ses avions.
De retour en Pologne en 1946, il est arrêté par la police secrète communiste au titre d'espion, mais, relâché, il s'envole pour les USA et y sera pilote de ligne jusqu'en 1973.
Il retournera en Pologne en 1991 et y sera promu général en 1995 avant de s'éteindre le 17 août 1996 à New-York.
  • Josef František, tchèque, l'as du 303 durant la bataille d'Angleterre, avec 17 victoires en 28 jours. Abattu le 9 septembre 1940 par un chasseur allemand, il est contraint à un atterrissage forcé dans un champ, mais reprend rapidement le service. Il meurt le 8 octobre au bout de la piste de Cuddington Way, en posant son Hurricane à trop grande vitesse.
  • Stanislaw Karubin, il remporte, entre autres, une curieuse victoire sur un chasseur allemand par une tactique très risquée, lorsque, à court de munitions, il force l'avion ennemi à s'écraser au sol en se posant littéralement sur lui. Il meurt le 12 août 1941 en percutant une colline à Horn Crag.
  • Zdzisław Henneberg, abattu sur Spitfire le 12 avril 1941 au-dessus de Berck par la défense anti-aérienne allemande, il est contraint de se poser dans la Manche, mais n'a jamais été retrouvé.
  • Bolesław Drobiński, le 21 juin 1941, il réalise l'exploit d'endommager sévèrement le chasseur Messerschmitt de l'Oberst Adolf Galland, un as allemand crédité de 104 victoires aériennes durant la Seconde Guerre mondiale, qui est forcé d'atterrir en urgence près de Calais.
  • Adam Kowalczyk
  • Tadeusz Arentowicz
  • Jerzy Jankiewicz
  • Walerian Żak
  • Zygmunt Witymir Bieńkowski
  • Jan Falkowski
  • Tadeusz Koc
  • Witold Łokuciewski
  • Tadeusz Andruszków
  • Zenon Bartkowiak
  • Marian Bełc
  • Michał Brzezowski
  • Arsen Cebrzyński
  • Jan Daszewski
  • Mirosław Ferić
  • Athol Forbes
  • Paweł Gallus
  • Bogdan Grzeszczak
  • Eugeniusz Horbaczewski
  • Wojciech Januszewicz
  • Józef Kania
  • John Kent, pilote canadien, dit "Kentski" par ses camarades polonais
  • Bronisław Kłosin
  • Wojciech Kołaczkowski
  • Tadeusz Kołecki
  • Jan Kowalski
  • Karol Krawczyński
  • Bogusław Mierzawa
  • Włodzimierz Miksa
  • Tadeusz Opulski
  • Jan Palak
  • Jerzy Palusiński
  • Edward Paterek
  • Stanisław Pietraszkiewicz
  • Marian Pisarek
  • Mieczysław Popek
  • Jerzy Radomski
  • Jan Rogowski
  • Aleksander Rokitnicki
  • Tadeusz Sawicz
  • Henryk Skowron
  • Bronislaw Sikora
  • Antoni Siudak
  • Stanisław Socha
  • Józef Stasik
  • Eugeniusz Szaposznikow
  • Mirosław Wojciechowski
  • Stefan Wojtowicz
  • Kazimierz Wunsche
  • Stanisław Zdanowski

Notes[modifier | modifier le code]

  1. http://books.google.com/books?ie=UTF-8&vid=ISBN0850454174&id=AAdYFeW2fnoC&pg=PA15&lpg=PA15&dq=303+Polish+Fighter+Squadron&sig=d3GYQY5O5XMa0W3G0H9jBmtQvKA

Sources[modifier | modifier le code]

  • (en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « No. 303 Polish Fighter Squadron » (voir la liste des auteurs)
  • Arkady Fiedler. 1942. Dywizjon 303. London (English translation: 1943. Squadron 303: The Polish Fighter Squadron with the RAF. New York: Roy).
  • Jean Zumbach, 1973, Mister Brown, Aventures dans le ciel. Paris Robert Laffont, récit par un des anciens pilotes de l'escadrille.
  • Jerzy B. Cynk. 1998. The Polish Air Force at War: The Official History, 1943-1945. Atglen, PA: Schiffer Publishing, 1998, (ISBN 0-7643-0560-3).
  • Lynne Olson & Stanley Cloud. 2003. A Question of Honor. The Kosciuszko Squadron: Forgotten Heroes of World War II. New York: Knopf.
  • Lynne Olson & Stanley Cloud. 2003. For your freedom and ours. The Kosciuszko Squadron: Forgotten Heroes of World War II. United Kingdom: Arrow Books.
  • Les As Polonais de la Seconde Guerre mondiale, Del Prado (2000), Osprey Aviation Publishing (1999), Collection Les Combats du Ciel.

Voir aussi[modifier | modifier le code]