300X

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

300X

alt=Description de l'image 300X 955-6 Maibara 19990714.jpg.
Identification
Exploitant(s) JR Central
Composition 6 caisses
Constructeur(s) Hitachi - Kawasaki Heavy Industries - Mitsubishi Heavy Industries - Nippon Sharyō
No  de série Série 955
Mise en service 1994
Effectif 1 rame
Retrait 2001
Caractéristiques techniques
Écartement standard
 Alimentation caténaire
 Tension ligne de contact 25[1] V
 Puissance continue 12000 kW
 Largeur 3,1 m
 Hauteur 3,3 m
Longueur totale 154,3 [2] m
Vitesse maximale 443 km/h

300X était une rame prototype Shinkansen exploitée par la JR Central au Japon et toujours détentrice du record de vitesse sur rail japonais. Cette rame a notamment permis le développement des Shinkansen 700.

Caractéristiques générales[modifier | modifier le code]

La rame 300X dérive des Shinkansen 300 qui assuraient alors les services les plus rapides. Cette rame a permis de tester de nombreuses innovations technologiques, notamment en aérodynamique. La première voiture d'extrémité adoptait un nez en bec de canard, tandis que la forme de la seconde était plus arrondie. Les pantographes étaient carénés dans une sorte de "baignoire", dans le but de diminuer les perturbations à ce niveau, en particulier au niveau du bruit. Cette dernière solution n'a pas eu de suite, contrairement au bec de canard que l'on retrouve sur les Shinkansen 700 ou E4.

Historique[modifier | modifier le code]

La rame 300X (officiellement Shinkansen série 955) a été livrée le 22 décembre 1995 et commença ses essais en mai 1995 sur la ligne Shinkansen Tōkaidō entre Maibara et Kyōto.

Le 21 septembre 1995, la rame atteignit la vitesse de 354,1 km/h, puis 426,6 km/h le 11 juillet 1996, s'emparant alors du record de vitesse sur rail au Japon. Deux semaines plus tard, la rame 300X fit une pointe à 443,0 km/h[3], record national toujours en vigueur.

La rame a été réformée en janvier 2001. Les deux voitures d'extrémité ont été préservées, l'une à Maibara et l'autre au musée du Maglev et du chemin de fer à Nagoya[4].

Photos[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Sous 60 Hz
  2. Voiture d'extrémité : 27,15 m ; voiture intermédiaire : 25 m
  3. Revue La Vie du Rail n°2594 du 30 avril 1997, page 21
  4. (en) Site du musée du Maglev et du chemin de fer