2e division de montagne (Allemagne)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir 2e division.
2e Division de montagne
2. Gebirgs-Division
Image illustrative de l'article 2e division de montagne (Allemagne)

Période 1939Mai 1945
Pays Flag of German Reich (1935–1945).svg Allemagne
Branche Wehrmacht
Type Division de montagne
Rôle Infanterie
Guerres Seconde Guerre mondiale
Batailles Campagne de Pologne

La 2e Division de montagne (en allemand: 2. Gebirgs-Division) est une des divisions d'infanterie de montagne de l'armée allemande (Wehrmacht) active durant la Seconde Guerre mondiale.

Création et différentes dénominations[modifier | modifier le code]

La 2. Gebirgs-Division est formée le 1er avril 1938 à partir de la 6. Division et de la 8. Brigade de la Bundesheer autrichienne.

Elle combat en Pologne en tant qu'élément du Groupe d'armées Sud. Le 23 septembre, la division attaque la 24e division d'infanterie polonaise (colonel Boleslaw Schwarzenberg-Czerny) dans la forêt près de Boratycze. Le III/Gebirgsjäger-Regiment 137 est coupé du reste de la division et subi de lourdes pertes jusqu'à ce que d'autres éléments de la division réussissent à fles rejoindre et que les forces polonaises se soient retirées dans la soirée.

En 1940, elle prend part à l'invasion de la Norvège, où elle combat dans le centre de la Norvège et plus tard traverse la région sauvage de Trondheim à Narvik pour tenter de sauver la 3. Gebirgs-Division assiégée.
Lorsque la Norvège se rend, la division est utilisée comme force d'occupation jusqu'à l'invasion de l'Union soviétique. La division combat en Laponie sous le commandement du Gebirgskorps Norwegen (plus tard, XIX. Gebirgs-Armeekorps) sur le secteur nord du front de l'Est jusqu'en 1944 quand elle est transféré au Danemark. Elle combat plus tard sur le front occidental et termine la guerre près de Wurtemberg (sud de l'Allemagne). Les restes du Heeres-Gebirgsjäger-Bataillon 201 (201e bataillon d'infanterie de montagne) dissoute sont absorbés par le I./Gebirgsjäger-Regiment 137 (137e régiment d'infanterie de montagne) en février 1945.

Organisation[modifier | modifier le code]

Commandants[modifier | modifier le code]

Date Grade Commandant
1er septembre 1939 - 4 mars 1941 General der Gebirgstruppen Valentin Feurstein
8 mars 1941 - 1er janvier 1942 Generalleutnant Ernst Schlemmer
1er janvier 1942 - 1er octobre 1943 General der Gebirgstruppen Georg Ritter von Hengl
1er octobre 1943 - 6 février 1945 Generalleutnant Hans Degen
6 février 1945 - 9 février 1945 Oberst Hans Roschmann
9 février 1945 - 8 mai 1945 Generalleutnant Willibald Utz

Officiers d'opérations (Ia)[modifier | modifier le code]

Date Grade Commandant
10 novembre 1938 - 15 octobre 1939 Oberstleutnant Hans Degen
15 octobre 1939 - 8 janvier 1943 Oberst Eduard Zorn
8 janvier 1943 - 14 octobre 1943 Oberstleutnant Erwin Fußenegger
14 octobre 1943 - 1er janvier 1944 Major Franz Steinhart-Hantken
1er janvier 1944 - 15 février 1945 Oberstleutnant Hans Roschmann
15 février 1945 - Mars 1945 Major Claus Becker
Mars 1945 - Mai 1945 Major Hermann Conrad

Théâtres d'opérations[modifier | modifier le code]

Ordre de bataille[modifier | modifier le code]

1939
  • Gebirgsjäger-Regiment 136
  • Gebirgsjäger-Regiment 137
  • Gebirgsjäger-Regiment 140
  • Gebirgs-Artillerie-Regiment 111
  • Aufklärungs-Abteilung 11
  • Gebirgs-Panzerabwehr-Abteilung 47
  • Gebirgs-Pionier-Bataillon 82
  • Gebirgs-Divisions-Nachrichten-Abteilung 67
  • Gebirgs-Divisions-Nachschubführer 67
  • Gebirgs-Tragtier-Kompanie 67
1944
  • Gebirgsjäger-Regiment 136
  • Gebirgsjäger-Regiment 137
  • Gebirgsjäger-Regiment 140
  • Gebirgs-Artillerie-Regiment 111
  • Aufklärungs-Abteilung 67
  • Gebirgs-Panzerjäger-Abteilung 55
  • Gebirgs-Pionier-Bataillon 82
  • Gebirgs-Divisions-Nachrichten-Abteilung 67
  • Gebirgs-Divisions-Nachschubführer 67

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]