2e division d'infanterie (Allemagne)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir 2e division.
2e division d'infanterie
2. Infanterie-Division
2. Infanterie-Division (mot.)
Image illustrative de l'article 2e division d'infanterie (Allemagne)

Période 1er octobre 1934 – 5 octobre 1940
Pays Flag of German Reich (1935–1945).svg Allemagne
Branche Wehrmacht
Type Division d'infanterie
Rôle Infanterie
Guerres Seconde Guerre mondiale

La 2e division d'infanterie (motorisée) (allemand : 2. Infanterie-Division (motorisiert) abréviée en 2. ID (mot.)) est une division d'infanterie de l'armée allemande (Wehrmacht) durant la Seconde Guerre mondiale.

Créée en 1934, elle participe à l'invasion de la Pologne puis à la campagne de l'Ouest en 1940. Pendant l'automne, elle est transformée en division blindée et prend le nom de 12. Panzer-Division début 1941.

Historique[modifier | modifier le code]

Origine et premières dénominations[modifier | modifier le code]

La 2. Infanterie-Division est créée le 1er octobre 1934 à Stettin dans le Wehrkreis II à partir des composants de la vieille 2e division de la Reichswehr en 1934, d'abord sous le nom de couverture de Wehrgauleitung Stettin et plus tard d’Artillerieführer II. Les régiments d'infanterie sont formés à partir du 4. (Preußisches) Infanterie-Regiment et du 5. (Preußisches) Infanterie-Regiment de la 2e division de la Reichswehr.

Elle ne prend pas avant le 15 octobre 1935 son véritable nom de 2. Infanterie-Division. Elle devient la 2. Infanterie-Division (motorisiert) le 12 octobre 1937.

Campagne de Pologne[modifier | modifier le code]

Pendant l'invasion de la Pologne en septembre 1939, elle combat au sein du XIXe corps d'armée (motorisé) (de Guderian), traversant le corridor de Dantzig pour atteindre la Prusse Orientale, afin d'apporter son appui sur le siège de Brest-Litovsk.

Campagne de l'Ouest[modifier | modifier le code]

Elle est ensuite transférée à l'ouest pendant la drôle de guerre où elle est intégrée au XLIe corps d'armée (motorisé) (Rheinhardt). Ce corps fait partie de la Panzergruppe Kleist où il est placé en deuxième échelon pour la progression initiale à travers l'Ardenne, et avance ensuite vers on propre objectif, dans le plan d'invasion à l'ouest, la Meuse (fleuve) de Monthermé[1]

Elle prend ainsi part en 1940 à la bataille de France.

Le 5 octobre 1940, la division est réorganisée et renommée 12. Panzer-Division.

Organisation[modifier | modifier le code]

Commandants[modifier | modifier le code]

Date Grade Commandant
1er octobre 1934 - 31 mars 1937 Generalleutnant Hubert Gercke
1er avril 1937 - 4 octobre 1940 Generalleutnant Paul Bader

Officiers d'opérations (Generalstabsoffiziere (Ia))[modifier | modifier le code]

Date Grade Commandant
1er octobre 1934 - 1er octobre 1935 Oberstleutnant Arthur Hauffe
1er octobre 1936 - 10 novembre 1938 Major Friedrich-Wilhelm Hauck
10 novembre 1938 - 20 septembre 1940 Major Heinrich-Georg Hax
20 septembre 1940 - 5 octobre 1940 Major Helmuth Bergengruen

Ordres de batailles[modifier | modifier le code]

Artillerieführer II1er octobre 1934 
  • Infanterie-Regiment Kolberg (Stab, I.-III.)
  • Infanterie-Regiment Stettin (Stab, I.-III.)
  • Infanterie-Regiment Stargard (Stab, I.-III.)
  • Artillerie-Regiment Stettin (Stab, I.-IV.)
  • Pionier-Bataillon Stettin A
  • Nachrichten-Abteilung Stettin
2. Infanterie-Division15 octobre 1935 
  • Infanterie-Regiment 4 (Stab, I.-IV.)
  • Infanterie-Regiment 5 (Stab, I.-IV.)
  • Infanterie-Regiment 25 (Stab, I.-IV.)
  • Artillerie-Regiment 2 (Stab, I.)
  • Artillerie-Regiment 38 (II.)
  • Artillerie-Regiment 32 (Stab, II.-III.)
  • Artillerie-Regiment 68 (I.)
  • Beobachtungs-Abteilung 32
  • Panzerabwehr-Abteilung 32
  • Pionier-Bataillon 2
  • Infanterie-Divisions-Nachrichten-Abteilung 2
2. Infanterie-Division6 octobre 1936 
  • Infanterie-Regiment 5 (Stab, I.-III.)
  • Infanterie-Regiment 25 (Stab, I.-III., Erg.)
  • Infanterie-Regiment 92 (III.)
  • Artillerie-Regiment 2 (Stab, I.-II.)
  • Artillerie-Regiment 38 (I.)
  • Panzerabwehr-Abteilung 2
  • Beobachtungs-Abteilung 2
  • Pionier-Bataillon 2
  • Infanterie-Divisions-Nachrichten-Abteilung 2
2. Infanterie-Division (motorisiert) - 12 octobre 1937 
  • Infanterie-Regiment (motorisiert) 5 (Stab, I.-III.)
  • Infanterie-Regiment (motorisiert) 25(Stab, I.-III., Erg.)
  • Infanterie-Regiment (motorisiert) 92 (Stab, I., III.)
  • Artillerie-Regiment (motorisiert) 2 (Stab, I.-III.)
  • Artillerie-Regiment (motorisiert) 38 (I., II)
  • Panzerabwehr-Abteilung 2
  • Beobachtungs-Abteilung 2
  • Pionier-Bataillon (motorisiert) 32
  • Infanterie-Divisions-Nachrichten-Abteilung (motorisiert) 2
2. Infanterie-Division (motorisiert) 1938/39 
  • Infanterie-Regiment (motorisiert) 5 (Stab, I.-III.)
  • Infanterie-Regiment (motorisiert) 25 (Stab, I.-III.)
  • Infanterie-Regiment (motorisiert) 92 (Stab, I.-III.)
  • Artillerie-Regiment (motorisiert) 2
  • Artillerie-Regiment (motorisiert) 38
  • Aufklärungs-Abteilung (motorisiert) 2
  • Panzerabwehr-Abteilung 2
  • Beobachtungs-Abteilung 2
  • Pionier-Bataillon (motorisiert) 32
  • Infanterie-Divisions-Nachrichten-Abteilung (motorisiert) 2
2. Infanterie-Division (motorisiert) - Eté 1940
  • Infanterie-Regiment (motorisiert) 5
  • Infanterie-Regiment (motorisiert) 25
  • Artillerie-Regiment (motorisiert) 2
  • I./Artillerie-Regiment 38
  • Aufklärungs-Abteilung (motorisiert) 2
  • Kradschützen-Bataillon 22
  • Panzerjäger-Abteilung 2
  • Pionier-Bataillon (motorisiert) 32
  • Infanterie-Divisions-Nachrichten-Abteilung (motorisiert) 2
  • Infanterie-Divisions-Nachschubführer 2 (motorisiert)

Décorations[modifier | modifier le code]

Des membres de cette division ont été récompensé à titre personnel pour leurs faits de guerre:

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Mary 2009, p. 14.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean-Yves Mary, Le corridor des Panzers : Par delà la Meuse 10 - 15 mai 1940, t. I, Bayeux, Heimdal,‎ , 462 p. (ISBN 2-84048-270-3)

Liens externes[modifier | modifier le code]