2D2 5500

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

2D2 5500 (PO / SNCF)

La 2D2 5516 à la Cité du train de Mulhouse.

La 2D2 5516 à la Cité du train de Mulhouse.

Identification
Désignation E 500 au PO
2D2 500 puis
2D2 5500 SNCF
Type locomotive électrique
Motorisation électrique
Construction 50 locomotives
Constructeur(s) CEM[1] - Fives-Lille[1]
(Brevets Brown Boveri)
Livraison de 1926-1943
Séries
Surnom Livraison Retrait
5503-5537
5538-5545
5546-5550
Nez de cochon
Femme enceinte
Waterman
05/1933
12/1937
04/1942
31/12/1980
19/04/1978
24/12/1979
Caractéristiques techniques
Disposition des essieux 2'Do2'
Écartement standard
 Alimentation 1,5 kV CC
 Pantographes 2 (type PO)
Moteurs de traction 4 * HGLM 85
1 500 V CC
 Puissance continue 2 878 kW
 Transmission Buchli bilatérale
Diamètre roues motrices 1 750 mm
Diamètre roues porteuses 970 mm
Masse en service 132 à 141 t
 Masse adhérente 80 t
Dimensions
 Longueur 17,780 m
Empattement rigide 3 * 2,020 m
 Empattement du bogie 2,400 m
Vitesse maximale 130 puis 140 km/h

2D2 5500 est une série de locomotives électriques françaises construite sur une conception Brown Boveri qui fut en service de 1933 à 1980[1].

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

  • 4 essieux moteurs centraux
  • suspension : amortisseurs à lames et ressorts hélicoïdaux
  • un moteur hexapolaire par essieu, avec une puissance à l’arbre en régime unihoraire de 719,5 kW pour 560 A sous 1 500 V
  • refroidissement de chaque moteur par un groupe de ventilation à 120 m3/min fonctionnant sous 1 350 V et 4 A.
  • jeu latéral des essieux moteurs : 25 mm
  • transmission bilatérale de type Buchli[1] avec démultiplication de 61 puis 63 dents à 141 sur la couronne d'entraînement de diamètre 1 410 mm).
  • 2 bogies de guidage avec dispositif de rappel progressif par ressorts à volutes autorisant un débattement de 150 mm (effort de rappel env. 60 kN).
  • vitesse portée de 130 à 140 km/h[1] par l'installation de boîtes à rouleaux sur les essieux porteurs.
  • freinage : quatre sabots par roue motrice et un par roue porteuse.
  • pantographes : 2 de type PO (avec disjoncteur N10 à 2 000 A)
  • couplages possibles : en série, en série-parallèle ou en parallèle.
  • contrôleur avec 48 contacteurs à cames à commande électro-pneumatique permettant de sélectionner une position parmi : la position zéro, 12 crans intermédiaires, un cran plein champ et 5 crans de shuntage.
  • compresseurs d'air : 2 groupes à 7 bars et 1 205 L/min, situés sous les capots d'extrémité.
  • batteries : 48 éléments (72 V 80 A·h) chargés par les groupes compresseurs et ventilateurs.

Sous séries[modifier | modifier le code]

  • Prototypes : 2D2 5501 et 5502 « Nez de cochon » mais dites « Grand-Mère » (E 501 et 502 PO devenues 2D2 501 et 502 (SNCF)
  • 1re série : 2D2 5503 à 5537 « Nez de cochon » (E 503 à 537 PO puis PO-Midi devenues 2D2 503 à 537 (SNCF) livrées de mai 1933 à juin 1934.
  • 2e série : 2D2 5538 à 5545 « Femmes enceintes » (E 538 à 545 PO-Midi devenues 2D2 538 à 545 (SNCF) livrées de décembre 1937 à juillet 1938.
  • 3e série : 2D2 5546 à 5550 « Waterman » (SNCF) livrées d'avril 1942 à octobre 1943 directement avec boites à rouleaux.

Les surnoms sont donnés en raison de l'aspect des faces avant des locomotives[1].

Engins préservés[modifier | modifier le code]

La 2D2 5525 préservée par l'association « E 525 ».

Modélisme[modifier | modifier le code]

Cette locomotive a été reproduite en HO par les firmes suivantes (hors kit à monter) :

  • 2D2 5503 à 5537 : Jouef (1970), France-Trains (197x), Fulgurex (197x), et Jouef (2009),
  • 2D2 5538 à 5544 : RMA (198x),
  • 2D2 5545 à 5550 : RMA (197x),
  • 2D2 5504, 5516, 5525 : Jouef (2009)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f et g Les 100 plus belles locomotives, hors série La Vie du Rail, avril 1996.
  2. « Notice no PM92000167 », base Palissy, ministère français de la Culture

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]