29e Panzergrenadier Division

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
29e Panzergrenadier Division
29. Panzergrenadier-Division
Période 1939Mai 1945
Pays Drapeau de l'Allemagne nazie Reich allemand
Branche Wehrmacht
Type Division d'infanterie motorisée
Rôle Infanterie mobile
Garnison
Guerres Seconde Guerre mondiale
Batailles Campagne de Pologne
Bataille de France,
Bataille de Stalingrad
Campagne d'Italie

La 29e Panzergrenadier Division (en allemand: 29. Panzergrenadier-Division) était une division d'infanterie motorisée Panzergrenadier de l'Armée allemande (Wehrmacht) pendant la Seconde Guerre mondiale qui a combattu en particulier en Europe de l'Est et en Italie.

Création de la 29e Panzergrenadier Division[modifier | modifier le code]

L'histoire de création initiale de la 29e Panzergrenadier Division est à rechercher.
En septembre 1939 l’unité porte le nom de 29 Infanterie Division motorisée.
Une partie des éléments de la division forme la 10e Panzerdivision
En janvier 1943, elle disparaît à Stalingrad après la capitulation des forces allemandes du Maréchal Paulus.
À l’automne 1943 une nouvelle unité est créée sous le même nom pour devenir la 29e Panzergrenadier Division.

Organisation[modifier | modifier le code]

Commandants[modifier | modifier le code]

Date Grade Commandant
1er mars 1943 - 5 mars 1944 Generalleutnant Walter Fries
5 mars 1944 - 20 mars 1943 Oberst Dr. Dr. Hans Boelsen
20 mars 1943 - 24 août 1944 Generalleutnant Walter Fries
24 août 1944 - 24 avril 1945 Generalleutnant Dr. Fritz Pollack

Chef d'État-major[modifier | modifier le code]

Date Grade Commandant
1er mars 1943 - Septembre 1943 Oberstleutnant i.G. Georg Stuenzner
Octobre 1943 - 25 avril 1944 Oberstleutnant i.G. Heinrich Müller
25 avril 1944 - 30 novembre 1944 Oberstleutnant i.G. Josef Moll
30 novembre 1944 - 24 avril 1945 Major i.G Walter Hofmann

Histoire de la 29e Panzergrenadier Division au combat[modifier | modifier le code]

Elle est retirée de Stalingrad le 29 septembre 1942 en vue de préparer une avancée vers Astrakhan (l'opération Héron, en allemand : Fischreiher) qui est ajournée début octobre et finalement annulée pour dégager des unités et renforcer l'assaut sur Stalingrad. La 29° panzer-grenadier sert alors de réserve mobile sur les arrières de la 4e armée roumaine.

  • le 20 novembre 1942 : l'unité est la seule réserve disponible pour arrêter la pince sur de l'opération Uranus, la contre offensive soviétique qui vise à encercler les force allemandes de la région de Stalingrad. Elle stoppe un temps le 13e corps blindé soviétique, l'unité de pointe de la pénétration soviétique la plus proche de Stalingrad, mais elle est très vite contrainte de se replier au nord car les unités d'une seconde pénétration soviétique, plus au sud, menacent de la déborder. Elle est donc prise dans la poche où sont encerclées la 4e armée panzer et de la 6e armée, dont elle assure la protection du flanc sud.

Lors de la tentative de dégagement, l'opération Wintergewitter elle est rattachée au XIV. Panzerkorps qui se positionne dans au sud ouest de la poche pour tenter de rejoindre la colonne de dégagement. Cette tentative de sortie, l'opération Dönnerschlag, n'aura finalement pas lieu, mais ce nouveau positionnement met l'unité dans l'axe d'effort principal des soviétique lors de la réduction de la poche, l'opération Koltso. Elle manque d'être encerclée et est largement détruite entre le 12 et le 14 janvier 1943, les éléments survivants capituleront le 31 janvier 1943 avec le reste des troupes du maréchal Paulus.

Ordre de batailles[modifier | modifier le code]

1943
  • Grenadier-Regiment (motorisiert) 15
  • Grenadier-Regiment (motorisiert) 71
  • Panzer-Abteilung 129
  • Artillerie-Regiment (motorisiert) 29
  • Heeres-Flak-Artillerie-Abteilung 313
  • Pionier-Bataillon (motorisiert) 29
  • Feldersatz-Bataillon 29
  • Panzerjäger-Abteilung 29
  • Panzer-Aufklärungs-Abteilung 129
  • Panzergrenadier-Nachrichten-Abteilung 29
  • Panzergrenadier-Nachschubtruppen 29
Février 1945
  • Panzer-Grenadier-Regiment 15
  • Panzer-Grenadier-Regiment 71
  • Panzer-Abteilung 129
  • Artillerie-Regiment (motorisiert) 29
  • Heeres-Flak-Artillerie-Abteilung 313
  • Pionier-Bataillon (motorisiert) 29
  • Feldersatz-Bataillon 29
  • Panzerjäger-Abteilung 29
  • Panzer-Aufklärungs-Abteilung 129
  • Panzergrenadier-Nachrichten-Abteilung 29
  • Panzergrenadier-Nachschubtruppen 29

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]