20 minutes (Suisse)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Article principal : 20 minutes.
20 minutes
Image illustrative de l'article 20 minutes (Suisse)
Logo du 20 min Suisse

Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Langue français, allemand (20 Minuten) et italien (20 minuti)
Périodicité quotidien
Format demi-tabloïd
Genre généraliste
Prix au numéro gratuit
Diffusion 747 200[1] ex. (2008)
Ville d’édition Lausanne, Genève, Zurich, Berne, Lucerne, Bâle, Saint-Gall et Lugano

Propriétaire Tamedia
Site web 20min.ch

20 minutes, (également diffusé sous les titres allemand : 20 Minuten et italien : 20 minuti) est un quotidien d'information générale gratuit édité en Suisse. Le journal est diffusé en Suisse par le groupe de presse Tamedia, qui édite également d'autres journaux en Suisse alémanique[2] et en Suisse italienne.

Historique[modifier | modifier le code]

Créé en 1999 par l’éditeur Norvégien Schibsted 20 minutes est lancé en Suisse le 13 décembre 1999 sous le nom 20 Minuten, en allemand, dans la région de Zurich puis Berne, Bâle, Lucerne et Saint-Gall[1].

Entre 2004 et 2005 l'éditeur suisse Tamedia reprend 49,5 % puis 100 % de 20 Minuten à Schibsted et poursuit le développement du titre en Suisse romande, 20 minutes voit le jour le 8 mars 2006.

En mars 2009, Tamedia annonce le souhaite de racheter les activités suisses de l'éditeur Edipresse qui deviendra « Tamedia Publications romandes ». Ce rachat va engendrer la fusion des titres gratuits Le Matin Bleu et 20 minutes sous la seule marque 20 minutes. Le groupe possède également tilllate.com, le site dédié à la photographie événementielle. Pleinement intégré à l’entreprise 20minutes, tilllate profite des synergies et contribue aux articles nightlife.

En Suisse italienne, 20 minuti est lancé le 14 septembre 2011[1]. Entièrement financé par les revenus publicitaires, le journal est distribué dans toutes les grandes agglomérations et les lieux de passage hautement fréquentés (gares, arrêts de bus, etc.)

Identité visuelle (logo)[modifier | modifier le code]

Diffusion[modifier | modifier le code]

20 minutes, le premier et unique quotidien national, possède un lectorat de 2 210 000 personnes dont 1 561 000 lecteurs Outre-Sarine, 555 000 romands, et 88 000 lecteurs en Suisse italienne[3]. Ses huit éditions offrent une grande visibilité pour les annonceurs. Une des raisons qui peut explique son succès commercial.

C'est l'un des premier quotidiens suisse a avoir misé sur les nouveaux médias en proposant une version en ligne et des applications mobile pour Android, iPhone et iPad, 20min.ch (20minuten.ch, 20minuti.ch/tio.ch) proposant des plateformes d’informations gratuites aux contenus concis, qui en a fait l'un des sites les plus consultés de Suisse.

Capital[modifier | modifier le code]

En 2004 puis en 2005 l'éditeur Tamedia reprend 49,5 % puis 100 % de 20 Minuten à l'éditeur Norvégien Schibsted.

En mars 2009, Tamedia annonce le souhait de racheter les activités suisses de l'éditeur Edipresse qui deviendra « Tamedia Publications romandes ». Ce rachat va engendrer la fusion du gratuits Le Matin Bleu et de 20 minutes sous le seul titre 20 minutes.

Éditions[modifier | modifier le code]

Le quotidien regroupe huit éditions[1] :

Annexes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f et g (fr) [PDF] 20 minutes, « 20 minutes national : Prix et prestations 2012 », sur 20min.ch (consulté le 13 mai 2012), p. 2
  2. (en) « Newspapers », sur Tarmedia (consulté le 22 août 2008)
  3. REMP janvier 2014
  4. « "20 Minutes" débarque en Suisse romande », sur rsr.ch (consulté le 22 août 2008)
  5. [PDF] « 20 minutes lance une troisième édition en Suisse romande », sur cominmagazine.ch (consulté le 22 août 2008)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]