2001 : l'Odyssée de l'espace (roman)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Cet article concerne le roman. Pour le film, voir 2001, l'Odyssée de l'espace.

2001 : l'Odyssée de l'espace (titre original : 2001: A Space Odyssey) est un roman de science-fiction écrit en 1968 par Arthur C. Clarke parallèlement au tournage du film de Stanley Kubrick, 2001, l'Odyssée de l'espace. L'histoire est basée sur plusieurs nouvelles d'Arthur C. Clarke (notamment La Sentinelle - 1951).

Distinctions entre le roman et le film[modifier | modifier le code]

Le scénario du film, ainsi que le livre correspondant, ont été écrits conjointement par Clarke et Kubrick. Le livre est par exemple basé sur certains des rush quotidiens du film et vice-versa (pour plus de détails concernant la collaboration de Clarke et Kubrick sur ce projet, voir The Lost Worlds of 2001, Arthur C. Clarke, Signet, 1972).

Il y a un certain nombre de différences entre le film et le livre. Il s'agit parfois de détails, ou tout simplement d'une approche différente (le livre est légèrement plus explicite dans sa fin).

  • Dans le film, le vaisseau spatial se dirige vers Jupiter autour de laquelle le monolithe est en orbite. Dans le livre, il se dirige vers Japet, un satellite de Saturne, sur lequel se trouve le monolithe.
  • Lors de l'affrontement entre HAL et l'équipage, le film montre Dave Bowman sortir du vaisseau à la recherche du corps de Frank Poole ; il revient dans le vaisseau d'une manière périlleuse dans une scène spectaculaire. Dans le livre, Dave ne sort que plus tard dans l'espace, pour remplacer la pièce défectueuse après que HAL a été neutralisé. Il peut alors à nouveau communiquer avec la Terre, quoique difficilement. C'est ainsi qu'il apprend du Dr Floyd le vrai but de la mission, alors que dans le film, il l'apprend par un enregistrement.
  • Dans le film, Poole et Bowman s'isolent dans l'une des capsules pour échanger sur les problèmes potentiels de HAL et envisager une déconnexion, mais leur conversation est lue par HAL sur leurs lèvres. Dans le livre, c'est un message venant de la Terre qui parle d'une déconnexion éventuelle ; ce message n'étant pas caché, il est reçu aussi par HAL. Dans les deux cas, c'est le moment où HAL commence à concevoir l'élimination de l'équipage.

Suites[modifier | modifier le code]

Le livre eut une suite en 1982, intitulée 2010 : Odyssée deux (adaptée au cinéma en 1984 sous le titre 2010 : L'Année du premier contact), qui donne une réponse à certaines des interrogations que le film pouvait laisser, suivie de 2061 : Odyssée trois (1988) et de 3001 : l'Odyssée finale (1997).

Anomalie magnétique de Tycho n°1[modifier | modifier le code]

AMT-1 fait référence à une anomalie magnétique apparente dont le centre se situe dans le cratère lunaire Tycho. Elle est découverte par des scientifiques américains. Cette anomalie est causée par un objet enfoui à 10 mètres de profondeur sous la surface lunaire. Une mission scientifique creusa dans le sol à l’endroit exact où se situe le centre de l’anomalie magnétique et déterra un objet ayant la forme d’un parallélépipède de couleur noire, absorbant la lumière solaire et dont les dimensions se mesurent dans un rapport de 1 : 4 : 9, soit les carrés des trois premiers nombres non nuls.

Un objet de forme identique (quoique bien plus grand), ayant les mêmes proportions, a été découvert sur Japet, un des satellites de Saturne (dans le film, le second monolithe orbite plutôt autour de Jupiter) et a été baptisé « AMT-2 », bien qu’il n’y ait aucun rapport avec le cratère Tycho et que le champ magnétique soit absent.

Alors que le monolithe de Tycho semble être une sorte de signal d'alarme (il émet une puissante émission radio au contact de la lumière solaire après 3 millions d'années dans l'obscurité) à l'intention de ses constructeurs, le monolithe de Japet (ou de Jupiter) se trouve être une porte vers une autre région de l'univers ou vers un autre univers.

Hommage[modifier | modifier le code]

Le roman est cité dans La Bibliothèque idéale de la SF (1988).

Le mangaka Yukinobu Hoshino a écrit et dessiné une suite à 2001, l'Odyssée de l'espace en bande dessinée : 2001 Night stories[1].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Voir liste des éditions : [1]