2.55 de Chanel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le 2.55 de Chanel.

Le 2.55 est un sac à main pour femme de la maison de haute couture française Chanel. Créé en février 1955, il constitue un des classiques de la marque et l'une de ses icônes.

Présentation[modifier | modifier le code]

Il se caractérise par sa forme rectangulaire, son aspect extérieur matelassé, sa chaîne dorée et son fermoir rectangulaire gravé Chanel.

Gabrielle Chanel commence à créer des sacs dans les années 1920. À celui-ci lancé le 2 février 1955, elle donne, comme à ses parfums, un numéro pour dénomination ; celui-ci symbolise le mois et l'année du lancement[1]. Ce sac représente à l'époque un renouvellement des habitudes, alors que les sacs étaient traditionnellement portés à la main comme une pochette, il peut être porté au bras. Cette nouveauté est alors dans la continuité des idées de Coco Chanel prônant une mode pratique et simple tel son classique tailleur présenté l'année précédente, rendant les femmes plus libres de leurs mouvements[1]. La couturière fait trois modèles de ce sac : un résistant pour la journée en agneau[1] et deux plus luxueux, un en satin de soie et un en jersey, pour le soir. Le fermoir rotatif est nommé « fermoir Mademoiselle »[2], « Mademoiselle » étant le surnom de la couturière. Ce sac est composé de sept poches[1]. Il necessite cent-quatre-vingt manipulations pour sa fabrication[1]. Après plusieurs années passées dans l'ombre, le 2.55 est retrouvé plié dans des archives et remis au goût du jour par Karl Lagerfeld.

En effet, en 2005, cinquante ans après la création de ce sac, Karl Lagerfeld décide de relancer ce modèle emblématique qui fait partie de l'iconographie de la marque et va le réinterprèter années après années, changeant couleurs, matières, ou tailles[1],[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e et f Léa Trichter-Pariente, « Anatomie d'un sac. Le « 2.55 » de Chanel », L'Officiel, Éditions Jalou, no 980,‎ novembre 2013, p. 88 (ISSN 0030-0403)
  2. a et b Emma Baxter-Wright (trad. Laurence Le Charpentier), Le petit livre de Chanel [« The Little Book of Chanel »], Paris, Eyrolles,‎ septembre 2012, 160 p. (ISBN 978-2-212-13545-9), « Le 2.55 de Chanel », p. 138 à 140

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Federico Rocca (textes) et Valeria Manferto de Fabianis (dir.) (trad. Cécile Breffort, préf. Alberta Ferreti), La mode : Accessoires mythiques [« Essential Fashion »], Paris, Gründ,‎ octobre 2013, 223 p. (ISBN 978-2-324-00621-0, présentation en ligne), « 2.55 Chanel », p. 158 à 167

Articles connexes[modifier | modifier le code]