1re division de chasseurs à ski (Allemagne)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
1re division de chasseurs à ski
1. Skijäger-Division
Russie 1944, des officiers du 18e bataillon lourd de Lance-roquettes (Werfer-Btl. 18) de la 1er division de Chasseurs à ski. Remarquer le 18 sur les pattes d'épaules et l'insigne de l'unité sur la casquette (Einheitsfeldmütze M43).
Russie 1944, des officiers du 18e bataillon lourd de Lance-roquettes (Werfer-Btl. 18) de la 1er division de Chasseurs à ski. Remarquer le 18 sur les pattes d'épaules et l'insigne de l'unité sur la casquette (Einheitsfeldmütze M43).

Période Septembre 19438 mai 1945
Pays Flag of German Reich (1935–1945).svg Allemagne
Branche Wehrmacht
Type Division de chasseurs à ski
Guerres Seconde Guerre mondiale

La 1re division de chasseurs à ski (en allemand: 1. Skijäger-Division ) était une unité de chasseurs à ski de l'armée allemande (Wehrmacht) durant la Seconde Guerre mondiale.

Historique[modifier | modifier le code]

La brigade[modifier | modifier le code]

La 1. Skijäger-Brigade est créé en septembre 1943 dans le Heeresgruppe Mitte à partir surtout des Jäger-Bataillon 2, 4, 5, 7, 9 et 11. Elle se compose de deux régiments et d'un bataillon lourd.

La division[modifier | modifier le code]

La brigade est transformée en une 1. Skijäger-Division le 2 juin 1944 avec le rajout d'élément de la 52. Infanterie-Division comme suit:

  • Skijäger-Regiment 1
  • Skijäger-Regiment 2
  • Ski-Füsilier-Btl. 1
  • schw Ski-Btl. 1
  • Artillery Regiment 152
  • Panzerjäger Btl. 152
  • Ski-Pioneer Btl. 85
  • Div. Einheiten 152

Le Pz.Gren.Brig. Stab 19 forme son état-major. Le 18e bataillon lourd de Lance-roquettes (Werfer-Btl. 18) est rattaché à son régiment d'artillerie. Le 152e bataillon Chasseur de chars (Panzerjäger Btl. 152) est détaché de la Sturmgeschütz-Brig. 270.

Commandants[modifier | modifier le code]

1. Skijäger-Brigade
Date Grade Commandant
20 août 1943 - 12 mai 1944 Oberst Hans von Schlebrügge
13 mai 1944 - 2 juin 1944 Oberst Martin Berg
1. Skijäger-Division
Date Grade Commandant
5 juin 1944 - 2 octobre 1944 Generalmajor Martin Berg
3 octobre 1944 - 15 novembre 1944 Generalleutnant Gustav Hundt
15 novembre 1944 - 8 décembre 1944 Oberst Emmanuel von Kiliani
? décembre 1944 - 24 avril 1945 Generalleutnant Gustav Hundt
? avril 1945 - ? avril 1945 Oberst Henze
? avril 1945 - 8 mai 1945 Oberst Bruno Weiler

Théâtres d'opérations[modifier | modifier le code]

Après avoir combattu, de juin à septembre 1944, au sud de Witebsk, dans les marais du Pripet et du Bug la 1. Skijäger-Division fait retraite et combat en octobre dans les Carpates sur Turow (pl), Wojslawice[1], Opatow en Haute-Silésie où elle subit de lourdes pertes. En mai 1945, elle se rend aux troupes de l'armée rouge dans la région de Tábor-Pisek. Certains éléments ont réussi à se rendre aux forces américaines plutôt qu'aux forces soviétiques, mais ils ont été remis aux Soviétiques par les États-Unis.

  • Front de l'Est, secteur centre : Juin 1944 - Octobre 1944
  • Slovaquie : Octobre 1944 - Décembre 1944
  • Haute-Silésie, Sud de la Pologne et Tchécoslovaquie : Décembre 1944 - Mai 1945

Ordres de bataille[modifier | modifier le code]

1. Skijäger-Brigade
  • Skijäger-Regiment 1
  • Skijäger-Regiment 2
  • Schwere Ski-Bataillon 1
1. Skijäger-Division
  • Skijäger-Regiment 1
  • Skijäger-Regiment 2
  • Schw. Ski-Bataillon 1
  • Schw. Skijäger-Bataillon 1
  • Ski-Füsilier-Btl. 1
  • Artillerie-Regiment 152
  • Artillerie-Regiment 59, II. Abteilung
  • Artillerie-Regiment 65,II. Abteilung
  • Sturmgeschütz-Abteilung 270
  • Panzerjäger-Abteilung 152
  • Gebirgs-Pionier-Bataillon 85
  • Infanterie-Divisions-Nachrichten-Abteilung 152
  • Kdr. der Div. Nachschubtruppen 152

Décorations[modifier | modifier le code]

Certains membres de cette division ont été récompensé de leurs actes:

en tant que 1. Skijäger-Brigade
en tant que 1. Skijäger-Division
  • Insigne de combat rapproché en Or:
    • 2
  • Croix allemande en Or:
    • 20
  • Agrafe de la liste d'honneur:
    • 15
  • Croix de chevalier de la croix de fer:
    • 11 dont 1 non confirmée

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. En Ukraine, à la frontière Polonaise