1re division de cavalerie (France)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir 1re division.
1re Division de Cavalerie
Pays Drapeau de la France France
Branche Armée de Terre
Type Division de Cavalerie
Rôle Cavalerie
Garnison Paris
Guerres Première Guerre mondiale
Batailles 1914 - Bataille de Charleroi
1914 - Bataille de la Marne
(Bataille de l'Ourcq)
1914 - 1re Bataille de Picardie
1914 - 1re Bataille d'Artois
1914 - 1re Bataille des Flandres
1914 - bataille d'Ypres
1918 - 2e Bataille de Picardie
1918 - 3e Bataille de l'Aisne
1918 - 4e Bataille de Champagne

La 1re division de cavalerie est une division de cavalerie de l'armée de terre française qui a participé à la Première Guerre mondiale.

Création et différentes dénominations[modifier | modifier le code]

  • 1re Division de Cavalerie
  • Renommée 1re Division Légère
  • 1er janvier 1925 : renommée 1re Division de Cavalerie
  • février 1940 : transformée en 1re Division Légère de Cavalerie

Les chefs de corps[modifier | modifier le code]

La Première Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Composition[modifier | modifier le code]

  • 2e brigade de Cuirassiers - Paris
1er Régiment de Cuirassiers - Paris
2e Régiment de Cuirassiers - Paris
6e Régiment de Dragons - Vincennes
23e Régiment de Dragons - Vincennes
27e Régiment de Dragons - Versailles
32e Régiment de Dragons - Versailles
7e Régiment de Chasseurs à Cheval - Évreux

Historique[modifier | modifier le code]

1914[modifier | modifier le code]

1915[modifier | modifier le code]

1916[modifier | modifier le code]

  • 14 février - 16 avril : retrait du front, puis mouvement vers la région de Gournay-en-Bray ; repos (éléments en secteur vers Armancourt et Andechy).
  • 16 avril - 18 juin : mouvement vers le front et occupation d'un secteur vers Armancourt et Andechy (en alternance avec la 3e DC).
  • 18 juin - 10 septembre : retrait du front, mouvement vers la région de Crèvecœur-le-Grand, puis vers celle de Conty, repos (éléments en secteur du 4 août au 14 septembre, vers Biaches et la Maisonnette).
  • 10 - 30 septembre : mouvement vers Sailly-Laurette. Tenue prête à intervenir dans la bataille de la Somme ; non engagée.
  • 30 septembre - 10 novembre : mouvement vers la région de Conty (du 29 septembre au 8 octobre, éléments en secteur vers Biaches).
  • 10 novembre 1916 - 6 mars 1917 : mouvement vers la région de Compiègne puis occupation (en alternance avec la 3e DC) d'un secteur vers Tracy-le-Mont et l'Oise, étendu à droite le 2 décembre jusque vers la ferme Quennevières.

1917[modifier | modifier le code]

  • 6 - 17 mars : retrait du front et mouvement vers le camp de Crèvecœur ; instruction.
  • 17 - 23 mars : engagée dans la poursuite des troupes allemandes lors du repli du mois de mars. Franchissement du canal Crozat, aux pont de Saint-Simon et de Jussy.
  • 23 mars - 10 avril : retrait du front, mouvement vers la région de Compiègne, puis vers celle de Crépy-en-Valois ; repos.
  • 10 - 18 avril : mouvement vers Fismes. Tenue prête à intervenir en vue de la poursuite dans la bataille du Chemin des Dames ; non engagée.
  • 18 - 27 avril : mouvement vers la région de Château-Thierry, puis vers celle de Meaux ; repos.
  • 27 avril - 20 mai : mouvement vers Crépy-en-Valois ; repos (du 29 avril au 12 mai, éléments engagés vers le moulin de Laffaux ; autres éléments en secteur du 2 au 20 mai vers Coucy-le-Château).
  • 20 mai - 30 juin : occupation d'un secteur (avec des éléments des 3e et 5e DC) entre Quincy-Basse et Barisis-aux-Bois, reduit à droite le 31 mai jusque vers Fresnes.
  • 30 juin - 1er août : retrait du front, mouvement vers la région de Pontoise ; repos.
  • 1er août - 29 septembre : mouvement vers Noyon. Occupation d'un secteur entre Coucy-la-Ville et Barisis-aux-Bois.
  • 29 septembre - 30 octobre : retrait du front, mouvement vers la région de L'Isle-Adam ; stationnement.
  • 30 octobre 1917 - 15 janvier 1918 : mouvement vers Noyon, puis occupation d'un secteur entre Fresnes et Barisis-aux-Bois.

1918[modifier | modifier le code]

Rattachement[modifier | modifier le code]

L'entre-deux-guerres[modifier | modifier le code]

La Seconde Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

L'après Seconde Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • AFGG, vol. 2, t. 10 : Ordres de bataille des grandes unités : divisions d'infanterie, divisions de cavalerie,‎ 1924, 1092 p. (lire en ligne).