1re division d'infanterie (États-Unis)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir 1re division.
1re division d'infanterie des États-Unis
Drapeau de la 1re division d'infanterie des États-Unis
Drapeau de la 1re division d'infanterie des États-Unis

Période
Pays États-Unis
Branche United States Army
Type Division d'infanterie
Rôle Infanterie mécanisée
Garnison Fort Riley, Kansas
Surnom The Big Red One
Couleurs Rouge et bleu
Devise « No Mission Too Difficult, No Sacrifice Too Great—Duty First »
Marche The Big Red One Song
Mascotte Rags
Guerres Première Guerre mondiale,
Seconde Guerre mondiale,
Guerre du Viêt Nam,
Guerre du Golfe,
Guerre en Irak
Batailles Opération Torch,
Opération Husky,
Bataille de Normandie,
Tempête du désert
Commandant Major General Carter Ham

La 1re division d'infanterie américaine de l'US Army, (1st Infantry Division) surnommée The Big Red One, à cause de son insigne, un 1 rouge et imposant ( Littéralement : Le gros 1 rouge) est, comme son nom l'indique, la plus ancienne division à avoir servi continuellement.

Histoire[modifier | modifier le code]

La 1re division d'infanterie américaine fut activée pour la première fois en 1917 lors de la Première Guerre mondiale. Elle fut la première unité américaine à combattre en France quand, le 21 octobre 1917, ses 14 500 hommes furent affectés à un secteur du front, près de Toul. Elle participa à la bataille de Cantigny (Somme) du 28 au 31 mai 1918. Ce fut là son premier engagement majeur de la Grande Guerre.

Elle commença la Seconde Guerre mondiale par l'opération Torch en Afrique du Nord, débarquant à côté d'Oran. Elle combattit alors l'Afrika Korps d'Erwin Rommel puis prit part à l'opération Husky, le débarquement en Sicile. On la retrouva à Omaha beach le , où elle subit de lourdes pertes aux côtés de la 29e division d'infanterie américaine. Elle acheva la guerre en Allemagne, près de la Tchécoslovaquie en 1945. La division aura perdu 21 023 hommes (blessés et prisonniers probablement inclus) alors que 43 743 soldats y servirent. Ceux-ci recoltèrent 20 752 médailles, dont 16 Medals of Honor. La division resta dans les forces d'occupation en Allemagne jusqu'en 1955.

Lorsque commença la guerre du Viêt Nam, la 1re d'infanterie fut à nouveau la première à recevoir l'ordre de se déployer, en 1965. Elle resta au Viêt Nam jusqu'en 1970 et déplora la mort de plus de 3 000 de ses combattants qui récoltèrent 11 Medals of Honor.

La division retourna au combat lors de la guerre du Golfe en 1990-1991, participant notamment à la bataille de 73 Easting contre la garde républicaine irakienne. Si elle parvint à détruire 550 chars ennemis, 480 blindés et à capturer 11 400 prisonniers, elle déplora la mort de 18 soldats.

En décembre 1994, du fait d'un plan de restructuration des effectifs de l'armée, la 1re d'infanterie fut supprimée et la 3e division d'infanterie américaine, stationnée en Allemagne, renommée 1re d'infanterie, hérita de ses couleurs. Cette nouvelle 1re division fut stationnée à Wurtzbourg à partir de 1996 et mena des opérations de maintien de la paix dans les Balkans notamment au Kosovo.

Enfin, la division, dans le cadre de la relève des unités de l'opération Iraqi Freedom, a pris le relais de la 4e division d'infanterie américaine dans la partie Nord du Triangle sunnite, en particulier dans les villes de Baqubah et Tikrit.

Depuis 2006, elle est stationnée à Fort Riley, Kansas.

Opérations[modifier | modifier le code]

Ces G.I.'s de la 1re division d'infanterie intégrés à la 1re armée en progression vers Frauwullesheim, en Rhénanie du Nord, le 28 février 1945, croisent une colonne de jeeps Willys MB. Avec le Victory Program, 640 000 jeeps (General Purpose) seront construites.

Organisation[modifier | modifier le code]

  • 1e Brigade « Devil's Brigade »
  • 2e Brigade « Dagger Brigade »
  • 3e Brigade
  • 4e Brigade « Wings of Victory »
  • Artillerie divisionaire
  • Brigade du Genie « Sappers Attack »

Galerie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]