1re armée de la Garde (Union soviétique)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
1re armée de la Garde
Image illustrative de l'article 1re armée de la Garde (Union soviétique)

Période 1942 – 1991
Pays Drapeau de l'URSS Union soviétique
Allégeance Red Army flag.svg Armée rouge
Type Infanterie
Fait partie de District militaire de Kiev
Garnison Chernigov
Batailles Seconde Guerre mondiale
Décorations Order of Lenin ribbon bar.png Ordre de Lénine
Commandant Dmitri Leliouchenko

La 1re armée de la Garde était une unité de l’armée soviétique qui a combattu sur le Front de l’Est durant la Seconde Guerre mondiale. Elle fut formée trois fois dans les différentes phases de la bataille de Stalingrad.

Première formation[modifier | modifier le code]

Elle est formée la première fois le 6 août 1942 sous le commandement de K.S. Moskalenko, à partir d’éléments issus de la 2e armée de réserve, et elle comprenait cinq divisions de fusiliers de la Garde.

Mise en mouvement le 1er août 1942 à partir de sa base de Vologda, 250 km au nord ouest de Moscou, elle doit parcourir 1 400 km en train afin de rejoindre son unité d'affectation : le front de Stalingrad.

Elle est donc loin d'être opérationnelle le 2 septembre 1942, lorsque Joukov dont elle dépend, reçoit l'ordre d'attaquer le flanc nord de la 6e armée allemande qui vient d'encercler Stalingrad, entre le Don et la Volga. Rejointe dans ses assauts le 5 septembre 1942 par les 24e et 66e armées, elle réussit à avancer de quelques kilomètres alors que la 4e Armée est repoussée sur la ligne de départ. Ces offensives couteuses, où des unités mal préparées et manquant de munitions sont lancées contre un adversaire retranché sur un terrain qui lui est favorable, seront abandonnées le 10 septembre à cause de leur manque de résultat. Puis elles seront relancées sans plus de résultat du 18 au 22 septembre 1942, suite aux premiers succès de Paulus dans la ville de Stalingrad, pour tenter d'alléger la pression pesant sur les défenseurs de ville.

Le 28 septembre 1942 elle est affectée au front du Don, avant d'être réaffectée aux réserves de la Stavka le 16 octobre 1942. C'est aux alentours de cette date qu'elle est brièvement dirigée par I.M. Chistyakov.

Seconde formation[modifier | modifier le code]

Reformée lors de la préparation de l’Opération Uranus, le 5 novembre 1942, à partir d’éléments de la 63e armée, sous le commandement de Dmitri Leliouchenko[1], la 1re armée de la Garde est affectée au front du Sud-ouest. Elle assure la couverture du flanc nord de l'attaque soviétique, face à la 8eme armée italienne sur le cours supérieur du Don.

Le 5 décembre 1942 pour simplifier le commandement lors de l'opération Saturne la première armée de la garde est scindée en deux et son aile gauche est renommée 3e Armée de la garde, chacune des deux armées étant en charge d'un seul axe de pénétration.

Troisième formation[modifier | modifier le code]

Reformée à nouveau le 8 décembre 1942, sous le commandement de Kuznetsov, à partir d'éléments de la 4e armée de réserve et des unités de l'aile droite de la première armée de la garde, elle demeura sur le Don supérieur jusqu’au 16 décembre 1942, date à laquelle la 1re armée de la Garde lança, conjointement avec la 6e armée soviétique et la 3e armée de la Garde une attaque dans le cadre de l’Opération petit Saturne. Durant cette opération les Soviétiques détruisirent la 8e armée italienne et obtinrent des gains territoriaux importants. De plus cette opération participa indirectement à l'arrêt de l'opération Wintergewitter, obligeant les allemands à détourner des troupes de leur offensive et menaçant les arrières de la colonne de secours qui devait dégager la 6e Armée allemande de Stalingrad.

À la fin de l’année 1942, la 1re armée de la Garde se tenait devant Millerovo.

La 1re armée de la Garde participa à l’ensemble de l’Opération Saturne, qui permit à l’Armée rouge de repousser le Groupe d'armées Sud jusqu’au bassin du Donets en Ukraine. Mais, à bout de forces, ne parvient pas à mener à bien l'encerclement du groupe d'armée Hollidt elle finit par se faire repousser par la 1. Panzerarmee lors de la troisième bataille de Kharkov

Rattachée ensuite au Troisième front ukrainien, Premier front ukrainien puis Quatrième front ukrainien, elle prend part à l’avancée soviétique victorieuse vers Allemagne de 1943 à 1945.

En 1943, elle fut la première unité à engager le nouveau char T-34/85.[réf. nécessaire]

Après guerre[modifier | modifier le code]

L’unité resta active pendant de nombreuses années au sein du district militaire de Kiev après la fin de la guerre. Son quartier général se trouvait à Tchernihiv. Il comprenait notamment la 72e division motorisée de fusiliers de la Garde, la 25e division motorisée de fusiliers de la Garde, et à un moment la 163e division motorisée de fusiliers.

Entre-temps l'unité avait reçu l'ordre de Lénine.

Après la dislocation de l'Union soviétique, l’unité devint le 1er Corps d’armée des Forces terrestres ukrainiennes, puis le District territorial Nord.

Notes, sources et références[modifier | modifier le code]

  1. Jean Lopez p. 311

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Feskov et al., The Soviet Army during the Period of Cold War 1945-89, Tomsk, Tomsk University Press, 2004
  • (ru) 1ere armée de la Garde
  • Jean Lopez, Stalingrad : la bataille au bord du gouffre, éditions Economica, coll. « Campagnes & stratégies »,‎ 1er octobre 2008, 1e éd., broché, 460 p. (ISBN 978-2717856385)