1 E19 s et plus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Cet article liste des exemples de temps de l'ordre de 1019 s, soit 10 milliards de milliards de secondes, ou plus afin de comparer différents ordres de grandeur.

Exemples[modifier | modifier le code]

Ces exemples supposent que l'Univers est « ouvert » :

Durée
(×1019) s
Unités usuelles (en années) Évènements
1,00 × 1019 3,2 × 1011 10 exasecondes.
4,4 × 1020 1,4 × 1013 Durée de vie des plus petites naines rouges.
1020 à 1021 1013 à 1014 Fin de la formation d'étoiles dans les galaxies après accrétion des derniers nuages de gaz.
1021 1014 Extinction des étoiles de faible masse.
2,42 × 1023 7,7 × 1015 Demi-vie du cadmium 113.
4,42 × 1024 1,4 × 1017 Demi-vie du vanadium 50.
> 5,68 × 1024 > 1,8 × 1017 Demi-vie du chrome 50.
1,89 × 1026 > 6 × 1018 Demi-vie du calcium 48.
6,00 × 1026 1,9 × 1019 Demi-vie du bismuth 209 (désintégration α).
1026 1019 Détachement des étoiles de leur galaxie. Quand deux étoiles échangent leurs énergies orbitales avec des étoiles de masses plus faibles, elles tendent à gagner de l'énergie. Les étoiles les moins massives peuvent alors gagner suffisamment d'énergie à chacune de ces rencontres pour être finalement éjectées de la galaxie. Cet effet provoque l'éjection de la majorité des étoiles de la galaxie.
1034 1027 Extinction des étoiles de plus grande longévité issues des derniers nuages de gaz.
1037 1030 Disparition des galaxies dans des trous noirs.
1041 1034 Désintégration du proton, si la théorie de la grande unification s'avère correcte.
1071 1064 Évaporation des trous noirs par rayonnement de Hawking.
10107 10100 Évaporation des trous noirs supermassifs par rayonnement de Hawking.
10800 10793 Disparition du positronium, dernière structure de matière possible en cas d'instabilité du proton.
101507 101500 Toute la matière de l'univers sera transformée en fer en cas de stabilité du proton. L'univers n'est plus constitué que de boules de fer de toute taille, d'étoiles à neutrons et de trous noirs.
1010 26 1010 26 Formation des plus petits trous noirs possibles, d'une masse de 20 microgrammes (masse de Planck).
1010 56 1010 56 Suite à l'effondrement des naines noires, des étoiles à neutrons et des cristaux de fer en trous noirs qui s'évaporent ensuite, il ne reste plus que de la poussière de fer de masse inférieure à 20 microgrammes.

Voir aussi[modifier | modifier le code]