1 000 kilomètres de Fuji 1999

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Article principal : 1 000 kilomètres de Fuji.

Les 1 000 kilomètres de Fuji 1999 sont une épreuve unique organisée le 7 novembre 1999 sur le Fuji Speedway situé à côté du Mont Fuji. La course a été remportée par l'écurie Nissan Motorsports et par les pilotes Érik Comas, Satoshi Motoyama et Masami Kageyama sur une Nissan R391.

Contexte[modifier | modifier le code]

Dans les années 1990, plusieurs constructeurs automobiles et compétiteurs japonais participent aux 24 Heures du Mans. L'Automobile Club de l'Ouest souhaite mettre en place un championnat asiatique sur l'exemple des American Le Mans Series qui débutent en 1999. Cette course devait être une expérience comme l'était la course du Petit Le Mans en 1998 pour lancer les années suivantes ce nouveau championnat. L'invitation faite aux Super GT japonaises n'a pas permis de lancer une compétition pérenne.

Le circuit[modifier | modifier le code]

Le Fuji Speedway est alors un circuit de 4 400 mètres situé au pied du Mont Fuji, dans le bourg d'Oyama.

Résultats[modifier | modifier le code]

Voici le classement officiel au terme de la course.

  • Les vainqueurs de chaque catégorie sont signalés par un fond jauni.
  • Pour la colonne Pneus, il faut passer le curseur au-dessus du modèle pour connaître le manufacturier de pneumatiques.
Pos Cat Équipe Pilotes Châssis Pneus Tours
Moteur
1 LMP 23 Drapeau : Japon Nissan Motorsports Drapeau : France Érik Comas
Drapeau : Japon Satoshi Motoyama
Drapeau : Japon Masami Kageyama
Nissan R391 B 228
Nissan VRH50A 5.0 L V8
2 LMGTP 1 Drapeau : Japon Toyota Motorsport
Drapeau : Allemagne Toyota Team Europe
Drapeau : Japon Ukyo Katayama
Drapeau : Japon Toshio Suzuki
Drapeau : Japon Keiichi Tsuchiya
Toyota TS020 M 227
Toyota R36V 3.6 L Turbo V8
3 LMP 61 Drapeau : Japon Team Goh
Drapeau : Japon Dome Co. Ltd.
Drapeau : Japon Hiroki Katou
Drapeau : Japon Juichi Wakisaka
Dome-BMW V12 LM M 222
BMW S70 6.0 L V12
4 GT500 35 Drapeau : Japon Matsumoto-Kiyoshi Team Tom's Drapeau : France Pierre-Henri Raphanel
Drapeau : Japon Shinichi Yamaji
Drapeau : Japon Takeshi Tsuchiya
Toyota Supra M 211
Toyota 3S-GTE 2.1 L Turbo I4
5 GT500 6 Drapeau : Japon Team LeMans Drapeau : Japon Hideki Noda
Drapeau : Australie Wayne Gardner
Toyota Supra B 209
Toyota 3S-GTE 2.1 L Turbo I4
6 GT500 32 Drapeau : Japon cmda One Toyota Team Cerumo Drapeau : Japon Takayuki Kinoshita
Drapeau : Japon Masahiko Kondo
Drapeau : Japon Hironori Takeuchi
Toyota Supra B 208
Toyota 3S-GTE 2.1 L Turbo I4
7 GTS 60 Drapeau : Japon Team Goh
Drapeau : Royaume-Uni Chamberlain Engineering
Drapeau : Japon Seiji Ara
Drapeau : Japon Hideki Okada
Chrysler Viper GTS-R M 203
Chrysler 8.0 L V10
8 GT500 11 Drapeau : Japon Endless Sports Drapeau : Japon Takao Wada
Drapeau : Japon Mitsuhiro Kinoshita
Drapeau : Japon Yasushi Kikuchi
Nissan Skyline GT-R Y 200
Nissan RB26DETT 2.8 L Turbo I6
9 GTS 16 Drapeau : Allemagne Freisinger Motorsport Drapeau : Allemagne Ernst Palmberger
Drapeau : Japon Yukihiro Hane
Porsche 911 GT2 D 198
Porsche 3.6 L Turbo Flat-6
10 GT 81 Drapeau : Japon Team Taisan Advan Drapeau : Japon Hideshi Matsuda
Drapeau : Allemagne Dominik Schwager
Porsche 911 GT3-R Y 197
Porsche 3.6 L Flat-6
11 GTS 69 Drapeau : Allemagne Proton Competition Drapeau : Allemagne Gerold Ried
Drapeau : Allemagne Christian Ried
Drapeau : Autriche Manfred Jurasz
Porsche 911 GT2 Y 185
Porsche 3.6 L Turbo Flat-6
12 GTS 15 Drapeau : Allemagne Freisinger Motorsport Drapeau : Allemagne Wolfgang Kaufmann
Drapeau : France Bob Wollek
Porsche 911 GT2 D 180
Porsche 3.6 L Turbo Flat-6
13 GT300 91 Drapeau : Japon 910 Racing Drapeau : Japon Masamitsu Ishihara
Drapeau : Japon Keiichi Takahashi
Drapeau : Japon Tomohiko Sunako
Porsche 911 3.8 RSR Y 178
Porsche 3.8 L Flat-6
14 GT 65 Drapeau : Japon Roock Sport System Japan Drapeau : Japon Manabu Orido
Drapeau : Japon Takashi Suzuki
Drapeau : Japon Tomiko Yoshikawa
Porsche 911 3.8 RSR Y 176
Porsche 3.8 L Flat-6
15 GT 17 Drapeau : Allemagne Freisinger Motorsport Drapeau : Japon Katsunori Iketani
Drapeau : Japon Hiroyuki Nodi
Porsche 911 GT2 D 167
Porsche 3.6 L Turbo Flat-6
16
NC
GT300 70 Drapeau : Japon Team Gaikokuya Drapeau : Japon Yoshimi Ishibashi
Drapeau : Belgique Patrick van Schoote
Drapeau : Japon Jun Harada
Porsche 911 GT2 Y 157
Porsche 3.6 L Turbo Flat-6
17
NC
GT 80 Drapeau : Japon Team Taisan Advan Drapeau : Japon Eiichi Tajima
Drapeau : Japon Hiroaki Suga
Drapeau : Japon Morio Nitta
Porsche 911 3.8 RSR Y 155
Porsche 3.8 L Flat-6
18
NC
GT500 28 Drapeau : Japon Tomei Sport Drapeau : Japon Kazuyuki Nishizawa
Drapeau : Japon Takuya Kurosawa
Drapeau : Royaume-Uni Peter Dumbreck
Porsche 911 3.8 RSR Y 115
Porsche 3.8 L Flat-6
19
DNF
LMP 24 Drapeau : Japon Autoexe Motorsports Drapeau : Japon Yojiro Terada
Drapeau : Japon Keichi Satou
Drapeau : France Franck Fréon
Autoexe LMP99 Y 158
Ford (Roush) 6.0 L V8
20
DNF
LMGTP 21 Drapeau : Japon Hitotsuyama Racing Drapeau : Japon Akira Iida
Drapeau : Japon Yasushi Hitotsuyama
Drapeau : Japon Mikio Hitotsuyama
McLaren F1 GTR D 147
BMW S70 6.0 L V12
21
DNF
GTS 10 Drapeau : Japon Ability Motorsports Drapeau : Japon Hidehiko Asou
Drapeau : Japon Yasutaka Hinoi
Drapeau : Japon Atsushi Yogou
Porsche 911 GT2 Y 74
Porsche 3.6 L Turbo Flat-6
22
DNF
GTS 56 Drapeau : Royaume-Uni Chamberlain Engineering Drapeau : Belgique Vincent Vosse
Drapeau : France Xavier Pompidou
Chrysler Viper GTS-R M 40
Chrysler 8.0 L V10
23
DNF
GTS 64 Drapeau : Japon Roock Racing System Japan Drapeau : Japon Hisashi Wada
Drapeau : France Stéphane Ortelli
Porsche 911 GT2 Y 40
Porsche 3.6 L Turbo Flat-6

Statistiques[modifier | modifier le code]

Après la course[modifier | modifier le code]

Malgré une course très disputée entre les constructeurs Nissan et Toyota, l'évènement n'a pas été un grand succès.

Lien externe[modifier | modifier le code]