19e division d'infanterie (Allemagne)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir 19e division d'infanterie.
19e Division d'Infanterie
Période 1939Mai 1945
Pays Flag of German Reich (1935–1945).svg Allemagne
Branche Wehrmacht
Type Division d'infanterie
Rôle Infanterie
Guerres Seconde Guerre mondiale
Batailles Campagne de Pologne
Commandant 1939 : général Günther Schwantes

La 19e Division d'Infanterie est une des divisions d'infanterie de la Wehrmacht durant la Seconde Guerre mondiale.

Création et différentes dénominations[modifier | modifier le code]

  • La 19. Infanterie-Division est formée le 15 octobre 1935.
  • En Octobre-Novembre 1940 l'unité est réorganisée, et disparait, pour former la 19e Panzerdivision et quelques-uns de ses composants sont incorporés dans la 20e Panzerdivision et la 131e division d'infanterie.
  • Le 8 août 1944, la division est reformée sous le nom de 19. Luftwaffen-Sturm-Division avant d'être renommée 19. Grenadier-Division[1]
  • Le 9 octobre 1944, l'unité est renommée 19. Volksgrenadier Division

Historique[modifier | modifier le code]

Elle fait la campagne de Pologne en septembre 1939, avant de retourner à Niederrhein en décembre de la même année. Cette unité est envoyée sur le front occidental, en Belgique, en mars 1940, puis en France, en juin 1940. En Octobre-Novembre 1940 l'unité est réorganisée pour formé la 19e Panzerdivision et quelques-uns de ses composants sont incorporés dans la 20e Panzerdivision et la 131e division d'infanterie.

En août 1944, la 19. Luftwaffen-Sturm-Division est intégrée à l'Infanterie-Division Jütland au Danemark.

Composition[modifier | modifier le code]

Créée à partir de la 19. Grenadier-Division, la 19. Volks-Grenadier-Division du Generalleutnant Walter Wißmath, était considérée comme une division de défense, au même titre que la 416e Infanterie-Division. Début novembre 1944, pendant la bataille de Metz, elle était en meilleure condition que la 416e ID et avait déjà été au combat. Le 19. Volks-Grenadier-Division avait trois bataillons d'artillerie de campagne, et avait reçu en plus onze canons d'assaut flambant neuf, juste avant l'attaque américaine sur la Moselle. La taille de la division était environ le même que celle de la 416e ID, soit 8 500 hommes[2] . Elle se composait de 4 régiments:

  • Grenadier-Regiment 59
  • Grenadier-Regiment 73
  • Grenadier-Regiment 74
  • Artillerie-Regiment 119
  • Divisionseinheiten 119

Théâtres d'opérations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. 19. Grenadier-Division
  2. Hugh M. Cole : The Lorraine Campaign, Center of Military History, Washington, 1950 (p. 387)
  3. Hugh M. Cole : The Lorraine Campaign, Center of Military History, Washington, 1950 (p. 386)

Sources[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]