1984 (film, 1984)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir 1984 (homonymie).

1984

Titre original Nineteen Eighty-Four
Réalisation Michael Radford
Scénario Michael Radford
George Orwell (roman)
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau de l'Angleterre Angleterre
Genre Science fiction
Drame
Thriller
Sortie 1984
Durée 113 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

1984 (Nineteen Eighty-Four) est un film britannique réalisé par Michael Radford d'après le roman de George Orwell et sorti en 1984[1].

Synopsis[modifier | modifier le code]

En 1984, le monde est divisé en trois parties : l'Océania, l'Estasia et l'Eurasia. Ces trois nations sont en guerre. Winston, un simple employé au service de Big Brother, va commettre un crime par la pensée et vivre un amour avec une jeune femme. Winston vit dans un très modeste appartement. On découvre que la société est divisée en trois parties : le Parti intérieur, le Parti extérieur et les Prolétaires, les Prolétaires vivent dans des zones spéciales. Le maître de l'Océania est Big Brother, dont le portrait est affiché sur tous les murs et télécrans. Son visage est le suivant : il a une petite moustache, son visage semble vouloir rassurer mais aussi montrer une certaine sévérité. Les gens disposent chez eux de télécrans, sorte de télévision qui peut les regarder, les entendre et les réprimander au besoin (le télécran fonctionne comme une visioconférence). L'opposant politique de Big Brother est Emmanuel Goldstein, qui prétend que la guerre n'existe pas et qu'elle ne sert qu'à maintenir l'intégrité du régime. Les restrictions alimentaires sont très dures, ainsi que les libertés et les mouvements des gens, sauf pour les prolétaires, qui sont considérés comme des animaux.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

  • Le tournage s'est déroulé à Londres d'avril à juillet 1984.
  • La Battersea Power Station, popularisée par la pochette de l'album de Pink Floyd Animals, sorti en 1977 et, lui aussi, fortement inspiré par un autre grand livre d'Orwell, La Ferme des animaux, est visible sur plusieurs plans du film.
  • Annie Lennox, membre du groupe Eurythmics, fait une petite apparition dans le film ; on peut l'apercevoir derrière O'Brien (Richard Burton) durant les « deux minutes de la haine ».
  • Richard Burton, qui était le quatrième choix pour le rôle d'O'Brien, est décédé le 5 août 1984, peu après la fin du tournage. Le film lui est dédié dans le générique.
  • Le producteur exécutif Marvin J. Rosenblum, un avocat de Chicago, négocia les droits d'adaptation du roman avec la veuve de l'écrivain, Sonia Brownell, peu avant qu'elle ne décède en 1980. Il lui fallut beaucoup de persuasion et elle n'accepta qu'à la seule condition qu'aucun effet spécial futuriste ne soit utilisé pour raconter l'histoire. Elle avoua avoir détesté la version de 1956 mettant en scène Edmond O'Brien et Jan Sterling, et fut épouvantée quand David Bowie lui proposa d'adapter le roman sous forme de comédie musicale durant le milieu des années 1970.[réf. nécessaire]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. 1984, le dernier film du regretté Richard Burton: un dossier complet, dans L'Écran fantastique no 50 de novembre 1984, pages 46 à 55, et 76 à 77

Liens externes[modifier | modifier le code]