1951 (Chronologie de Dada et du surréalisme)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Pour l'année, voir 1951.

Éphémérides[modifier | modifier le code]

Octobre[modifier | modifier le code]

  • 12 octobre
    André Breton, Sucre jaune, article publié dans Arts en réaction au texte d'Albert Camus, Lautréamont et la banalité[1] paru dans Les Cahiers du Sud en septembre : « [Albert Camus] ne veut voir en Lautréamont qu'un adolescent « coupable » qu'il faut que lui - en sa qualité d'adulte - il morigène. Il va jusqu'à lui trouver dans la seconde partie de son œuvre : Poésies, une punition méritée. À en croire Camus, Poésies ne serait qu'un ramassis de « banalités laborieuses » […] - l'expression de la « banalité absolue », du plus « morne conformisme. »[2]

Cette année-là[modifier | modifier le code]


Œuvres[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Le conformisme est une des tentations nihilistes de la révolte qui domine une grande partie de notre histoire intellectuelle. Elle montre en tout cas comment le révolté qui passe à l'action, s'il oublie ses origines, est tenté par le plus grand conformisme. Elle explique donc le XXe siècle. Lautréamont, salué ordinairement comme le chantre de la révolte pure, annonce au contraire le goût de l'asservissement intellectuel qui s'épanouit dans notre monde. Les Poésies ne sont qu'une préface à un « livre futur » ; et tous de rêver sur ce livre futur, aboutissement idéal de la révolte littéraire. », Œuvres complètes, tome 3, Gallimard, Bibliothèque de la Pléiade, Paris, 2008, p. 135.
  2. Publié en volume dans La Clé des champs, in Œuvres complètes, tome 3, Gallimard, Bibliothèque de la Pléiade, Paris, 1999, p. 911 & Étienne-Alain Hubert, A. Breton, œuvres complètes, tome 3 : chronologie, op. cit., p. XL.
  3. 201 × 281 cm. Collection particulière. Reproduction dans L'Œil, n° 656, avril 2013, p. 94.

Index