1916 en aéronautique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Années :
1913 1914 1915  1916  1917 1918 1919

Décennies :
1880 1890 1900  1910  1920 1930 1940
Siècles :
XIXe siècle  XXe siècle  XXIe siècle
Millénaires :
Ier millénaire  IIe millénaire  IIIe millénaire


Chronologies géographiques :
Afrique • Amérique (Canada (Alberta, Colombie-Britannique, Île-du-Prince-Édouard, Manitoba, Nouveau-Brunswick, Ontario, Québec), États-Unis) • Asie • Europe (Belgique, France (Paris), Italie, Suisse) • Océanie


Chronologies thématiques :
Aéronautique Architecture Automobile Bande dessinée Chemins de fer Cinéma Droit Économie Fantasy Football Littérature Musique populaire Musique classique Numismatique Parcs de loisirs Photographie Santé et médecine Science Science-fiction Sociologie Sport Théâtre


Calendriers :
Romain Chinois Grégorien Hébraïque Hindou Musulman Persan Républicain

Chronologie de l'aéronautique

1915 en aéronautique - 1916 en aéronautique - 1917 en aéronautique

Évènements[modifier | modifier le code]

Janvier[modifier | modifier le code]

  • 29 janvier : raid aérien allemand sur Paris. Deux dirigeables mènent ce bombardement.
  • 30 janvier : nouveau raid aérien allemand sur Paris. Un dirigeable engagé.
  • 31 janvier : raid aérien allemand sur Liverpool. Neuf dirigeables mènent ce bombardement occasionnant 70 morts et 113 blessés. Suite à ce bombardement, la Cour Criminelle du Staffordshire déclare l'empereur Guillaume coupable de meurtre avec préméditation.

Mars[modifier | modifier le code]

  • 21 mars : naissance en France de l'escadrille « N 124 » qui devient la célèbre escadrille La Fayette le 6 décembre. Elle est constituée à l'origine par sept aviateurs américains engagés volontaires que dirigent deux officiers français. Il faudra attendre 1918 pour voir d'autres aviateurs américains sur le front.

Avril[modifier | modifier le code]

  • Avril : l'escadrille française « N 3 » adopte la Cigogne pour emblème.
  • 25 avril : nouveau raid aérien allemand sur Londres. Neuf dirigeables mènent ce bombardement.

Mai[modifier | modifier le code]

  • 2 mai : entrée en service de l’avion de chasse Nieuport 17 dans l’escadrille française 57.
  • 7 mai : premier raid aérien allemand nocturne sur Londres.

Juin[modifier | modifier le code]

  • 13 juin : premier bombardement aérien allemand sur Londres menés par des avions : 14 « Gotha » engagés. Le bilan du bombardement est lourd pour les Londoniens : 162 morts et 426 blessés.
  • 18 juin : l'as allemand Max Immelmann, surnommé l'aigle de Lille, meurt au cours d'un combat aérien contre un FE.2b du Squadron 25 piloté par le Lieutenant Mc Cubbin.
  • 18 juin : « Miracle de Pantin ». Deux avions français se télescopent au-dessus de Pantin, s'encastrant l'un dans l'autre. Les appareils désormais liés l'un à l'autre descendent en vrille, et se « posent » entre un arbre et une maison, en restant suspendus, évitant ainsi le crash. Les quatre occupants des deux avions n'ont pas une égratignure!
  • 29 juin : premier vol du « Boeing B&W », premier appareil sorti des usines Boeing.

Août[modifier | modifier le code]

Septembre[modifier | modifier le code]

  • 2 septembre : premier dirigeable allemand abattu au-dessus de l'Angleterre.
  • 23 au 24 septembre : raid aérien allemand nocturne sur Londres. Douze dirigeables mènent cette attaque.
  • 24 au 25 septembre : nouveau raid aérien allemand nocturne sur Londres. Un seul dirigeable mène cette attaque.
  • 25 au 26 septembre : nouveau raid aérien allemand nocturne sur Londres. Un seul dirigeable mène cette attaque.

Octobre[modifier | modifier le code]

  • 28 octobre : Oswald Boelcke, un des grands as allemands, meurt en opération à la suite d'une rupture de la voilure de son Albatros suite à une collision en vol avec un autre appareil allemand.

Novembre[modifier | modifier le code]

  • 27 novembre : premier raid aérien allemand sur Londres mené par des hydravions.