1648 en littérature

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Années :
1645 1646 1647  1648  1649 1650 1651

Décennies :
1610 1620 1630  1640  1650 1660 1670
Siècles :
XVIe siècle  XVIIe siècle  XVIIIe siècle
Millénaires :
Ier millénaire  IIe millénaire  IIIe millénaire


Chronologies thématiques :
Architecture Littérature Musique classique Science Théâtre


Calendriers :
Romain Chinois Grégorien Hébraïque Hindou Musulman Persan Républicain

Années de la littérature :
1645 1646 1647 - 1648 - 1649 1650 1651
Décennies de la littérature :
1610 1620 1630 - 1640 - 1650 1660 1670

Événements[modifier | modifier le code]

Essais[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

Article détaillé : 1648 au théâtre.

Poésie[modifier | modifier le code]

  • Querelle littéraire opposant les admirateurs de « Job », (les Jobelins) à ceux (les Uranistes) du sonnet « À Uranie » de Vincent Voiture.
  • Le Sonnet de Job de Isaac de Benserade.
  • Hespérides, recueil de poèmes de Robert Herrick.
  • Le Virgile travesti (1648-1659), parodie burlesque de la poésie héroïque de Scarron.

Principales naissances[modifier | modifier le code]

Principaux décès[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]