Four World Trade Center

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis 150 Greenwich Street)
Aller à : navigation, rechercher
World Trade Center 4
150 Greenwich Street
Image illustrative de l'article Four World Trade Center
Géographie
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
Ville New York
Coordonnées 40° 42′ 37″ N 74° 00′ 43″ O / 40.710409, -74.01193340° 42′ 37″ Nord 74° 00′ 43″ Ouest / 40.710409, -74.011933  
Histoire
Architecte(s) Fumihiko Maki
Construction 2008-2013
Statut Construit
Usage(s) Bureaux, commerces
Architecture
Style architectural Moderne
Hauteur du toit 297,2 mètres
Nombre d'étages 72[1],[2]
Superficie 167 000 m2
Administration
Site officiel www.wtc.com
Géolocalisation

Géolocalisation sur la carte : New York

(Voir situation sur carte : New York)
World Trade Center 4150 Greenwich Street

150 Greenwich Street est l'adresse d' un gratte-ciel sur le site du World Trade Center, à New York, aux États-Unis. Également connu sous le nom de World Trade Center Tower 4 il est situé sur le côté est de Greenwich Street de l'autre côté de la rue où se trouvaient les tours jumelles qui ont été détruites lors des attentats du 11 septembre 2001.

L'architecte Fumihiko Maki a remporté le contrat pour le design de la nouvelle tour qui fait 288 mètres de haut[3] et est le quatrième plus grand gratte-ciel sur le site du World Trade Center[4].

Les plans nouvellement revus font état d'une hauteur portée à 297 mètres. La surface habitable doit accueillir 167 000 mètres carrés de bureaux et d'espaces de vente[5].

Les travaux ont débuté en janvier 2008 et l'immeuble a ouvert le 13 novembre 2013. L'ingénieur de structure de l'immeuble est Leslie E. Robertson Associates (en), New York City[6]. Le 25 juin 2012, la tour a atteint sa hauteur finale (sans le parapet) de 293 mètres.

Usage prévu des locaux[modifier | modifier le code]

Le 150 Greenwich abrite le nouveau quartier général des Autorités Portuaires de New York et du New Jersey, précédemment situé dans la tour 1 du World Trade Center avant que celle-ci ne soit détruite. Les étages inférieurs de l'édifice seront dédiés à des commerces, et donneront également accès à un « hall commerces et transports » souterrain, en lien avec le terminal des Autorités Portuaires Trans-Hudson sur site[4].

Agencement prévu[modifier | modifier le code]

Au-dessus de la partie située au niveau du sol et dédiée aux commerces (cette partie se compose du rez-de-chaussée, des trois étages immédiatement au-dessus et des deux étages immédiatement en dessous), l'édifice hébergera des bureaux, agencés de deux façons distinctes. Du 7e étage au 44e, l'espace standard sera de 3 376 m2 en forme de parallélogramme (conçu pour se conformer à la configuration du site)[4]. Du 46e étage au 60e, l'espace sera de 2 600 m2 en forme de trapèze, conçu pour ouvrir sur l'extrémité de l'île de Manhattan et orienté pour faire également face à la tour voisine, Freedom Tower. La tour comprendra cinq niveaux dédiés aux machineries[4].

Concept architectural[modifier | modifier le code]

L'approche architecturale fondamentale de ce building tient en deux points : donner une apparence minimaliste de dignité tranquille en face du Mémorial du World Trade Center et en même temps servir de « podium », un moyen d'aider au redéveloppement de la zone du World Trade Center[4].

Autres bâtiments du complexe[modifier | modifier le code]

Quatre autres buildings, en plus du 4 WTC, composeront le nouveau World Trade Center :

Références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.wtc.com/about/office-tower-4
  2. http://www.wtc.com/news/wtc-construction-update-august-2012
  3. Designs for three World Trade Center Towers Unveiled, Lower Manhattan Development Corporation, consulté le 7 septembre 2006
  4. a, b, c, d et e 150 Greenwich St., Maki and Associates, Architectural Fact Sheet - septembre 2006, consulté le 9 février 2007
  5. Pogrebin,Robin, Richard Rogers to Design Tower at Ground Zero, The New York Times, (3 mai 2006), consulté le 22 juin 2006
  6. "Ground Zero Office Designs Hailed as Hopeful Symbols" in Engineering News-Record, septembre 18, 2006, pg. 12

Lien externe[modifier | modifier le code]