14 Intelligence Company

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La 14 Field Security and Intelligence Company, ou « 14 Int », ou « The Det » (Detachment), est une unité clandestine de renseignement de l'armée britannique, créée dans les années 1970 pour mener des opérations de renseignement en Irlande du Nord. Elle était prétendue appartenir à l‘Intelligence Corps, et elle aurait constitué le noyau du Special Reconnaissance Regiment (SRR) lorsque celui-ci l'a absorbée lors de sa création en 2005.

Création[modifier | modifier le code]

Lors du début des "troubles" en Irlande du Nord, en 1969, les unités classiques étaient peu adaptées à la difficulté du théâtre d'opérations. A l'initiative du général Kison, la Military Reconnaissance Force (MRF), dotée d'un effectif d'une quarantaine d'homme, fut constituée. À la suite de certains échecs opérationnels, elle fut dissoute en 1973. L'année suivante fut créée la 14th Intelligence Unit[1].

Recrutement et formation[modifier | modifier le code]

Les membres de la 14 Int proviennent sont recrutés parmi des volontaires toutes les unités des forces armées britanniques, hommes et femmes. Le stage de sélection et de formation dure six mois. L'entraînement est assuré conjointement par le SAS et les services de renseignement militaires[2]. Les recrues sont formées aux techniques de surveillance, de communication, de conduite rapide, de tir de combat[3].

Articulation opérationnelle[modifier | modifier le code]

En Irlande du Nord, à partir de 1978, les renseignements recueillis étaient orientés vers un des trois Tasking and Coordination Group (TCG), chargé de coordonner les renseignements entre les unités de la police et de l'armée. Les agents du 14 Int pouvaient recevoir l'appui des unités classiques de la police (RUC) ou de l'armée. De plus, étant donné qu'on les considérait comme qualifiés seulement pour le recueil de renseignement, lorsque la poursuite d'une opération impliquait risques élevés d'affrontements violents, ils cédaient la place au SAS[4].

Possible fait d'armes[modifier | modifier le code]

Le 17 mars 1978, Francis Hughes[réf. nécessaire], membre de la PIRA, alors l'homme le plus recherché d'Irlande du Nord, a été arrêté à la suite d'une fusillade avec deux membres des forces de sécurités. À l'époque, tous les hommes appartenant à des unités spéciales étaient considérés comme membre des SAS par la presse, cependant il est probable qu'ils appartenaient en réalité au « Det »[5].

Polémiques et accusations de collusion[modifier | modifier le code]

La 14 Int a été accusée d'agir en collusion avec les paramilitaires loyalistes par les anciens agents de renseignement Fred Holroyd et Colin Wallace, notamment à propos de la mort d'un membre haut placé de la PIRA, Francis Green, de la "tuerie du Miami Showband", et des attentats à la bombe de Dublin et Monaghan[6],[7],[8],[9],[10].

Références[modifier | modifier le code]

  1. François Auboineau, Hors-Série Raids n°21, Guerre au cœur de l'Europe : Irlande du Nord, Histoire et Collections, 2006, p. 56.
  2. Duncan Falconer, En première Ligne, 2007, Nimrod, p. 107
  3. Andy McNab, Seven Troop, Bantam Press, 2008, p. 331
  4. Duncan Falconer, En première Ligne, Nimrod, 2007, p. 186, p. 193
  5. Duncan Falconer, En première Ligne, Nimrod, 2007, p. 110-111
  6. An Phoblacht/Republican News
  7. The SAS in Ireland - Revealed, Irish News, by Barry McCaffrey, July 13 2006.
  8. Ken Livingstone, maiden speech British House of Commons, Hansard Parliamentary Debates, volume 118, July 7 1987
  9. Oireachtas (Irish Parliament) report p. 160
  10. Holroyd, War without honour (Hull, 1989), pp.78-79.