121e régiment d'infanterie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le 121e régiment d'infanterie de ligne (ou 121e RI) est un régiment constitué sous la Révolution.

121e Régiment d'Infanterie
Insigne régimentaire du 121e Régiment d’Infanterie
Insigne régimentaire du 121e Régiment d’Infanterie

Période 1794
Pays Drapeau de la France France
Branche Armée de terre
Type régiment d'infanterie
Rôle infanterie
Devise Mons Lucens
montagne brillante
Inscriptions
sur l’emblème
Mondovi 1796
Saragosse 1809
Tarragone 1811
Lützen 1813
La Somme 1916
Verdun 1917
L'Aisne 1917-1918
AFN 1952-1962
Anniversaire Saint-Maurice
Guerres Première Guerre mondiale
Guerre d'Algérie
Fourragères aux couleurs du ruban de la Croix de Guerre 1914-1918.
Décorations Croix de guerre 1914-1918
deux palmes
insigne de béret d'infanterie

Création et différentes dénominations[modifier | modifier le code]

Colonels/chef-de-brigade[modifier | modifier le code]

(* deviendra général de brigade, ** deviendra général de division)

Historique des garnisons, combats et bataille du 121e RI de ligne[modifier | modifier le code]

Révolution et Empire[modifier | modifier le code]

Campagne d'Italie[modifier | modifier le code]

  • 1795 : Col de Tende
  • 1796 : Mondovi, Batifolo, Pampara et Saint-Michel

Campagne d'Espagne[modifier | modifier le code]

  • 1809 : Saragosse et Saint-Jean-de-la-Pena
  • 1810 : Torriente, Lerida, Alventosa, Fuenta-Santa et Blancas
  • 1811 : Checa, Val de Penas et Tarragone
  • 1812 : Pinel et Villaseca
  • 1813 : Yecla, Biar et Castalla

Campagne d'Allemagne[modifier | modifier le code]

Campagne de France[modifier | modifier le code]

De 1815 à 1848[modifier | modifier le code]

Second Empire[modifier | modifier le code]

De 1871 à 1914[modifier | modifier le code]

1914 en garnison à Montluçon

Première Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Affectation: 26e Division d'Infanterie d'août 1914 à novembre 1918

1914[modifier | modifier le code]

Victoires de Lorraine :
14 août : Cirey-sur-Vezouze, la bataille de Petitmont coute au régiment la perte de 53 hommes dont 3 officiers dont le commandant Bernard et le commandant Roy, ainsi que 11 officiers et 327 hommes blessés. Une plaque commémorative est apposée au monument aux morts de Petitmont en souvenir du sacrifice de ces hommes.
20 - 21 août : Hartzwiller
16 - 17 septembre : Course à la mer, Elincourt, Carlepont, Lassigny.
13 - 14 novembre : Bataille des Flandres, Zonnebecke.

1915[modifier | modifier le code]

1916[modifier | modifier le code]

Bataille de Verdun : Bois des Corbeaux et de Cumières (8-12 mars), Bois de Malancourt, Bois

1917[modifier | modifier le code]

Giffrecourt, Dallon (13 avril)

1918[modifier | modifier le code]

Entre-deux-guerres[modifier | modifier le code]

en garnison à Montluçon

Seconde Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Batailles et combats[modifier | modifier le code]

De 1945 à nos jours[modifier | modifier le code]

Le bataillon est reformé en janvier 1945 avec des hommes issus des FFI de l'Allier dans la région de Montluçon. À partir d'avril 45, le chef de corps est le Lieutenant Colonel Bacque. Le 1er février 1945, le premier Bataillon devient le bataillon de Marche du 1er zouaves. Le 17 avril 1945, il assure la surveillance de la frontière Germano-suisse. Le régiment est dissout le 4 juillet 1945 à Moulins avec des effectifs de 20 officiers, 137 sous-officiers et 818 hommes de troupe.

Drapeau[modifier | modifier le code]

Il porte, cousues en lettres d'or dans ses plis, les inscriptions suivantes[2],[3]:

Fourragère aux couleurs de la Croix de guerre 1914-1918

121e régiment d'infanterie de ligne-drapeau.svg

Décorations[modifier | modifier le code]

Sa cravate est décorée de la Croix de guerre 1914-1918 Croix de guerre 1914-1918 française.jpg avec deux citations à l'ordre de l'armée.

Il a le droit au port de la fourragère aux couleurs du ruban de la croix de guerre 1914-1918.

Traditions et uniformes[modifier | modifier le code]

Insigne[modifier | modifier le code]


Devise[modifier | modifier le code]

Mons Lucens
montagne brillante

Personnalités ayant servi au 121e RI[modifier | modifier le code]

Sources et bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Bibliographie fournie par le musée du château de Vincennes.
  • À partir du Recueil d'Historiques de l'Infanterie Française (Général Andolenko - Eurimprim 1969).
  • [1] le 121e R.I

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Ministère de la Guerre, Annuaire Officielle de l'Armée Française pour 1921, Berger-Levrault Editeurs, coll. « Troupes métropolitaines et Troupes Coloniales »,‎ 1920
  2. Décision n°12350/SGA/DPMA/SHD/DAT du 14 septembre 2007 relative aux inscriptions de noms de batailles sur les drapeaux et étendards des corps de troupe de l'armée de terre, du service de santé des armées et du service des essences des armées, Bulletin officiel des armées, n°27, 9 novembre 2007
  3. Arrêté relatif à l'attribution de l'inscription AFN 1952-1962 sur les drapeaux et étendards des formations des armées et services, du 19 novembre 2004 (A) NORDEF0452926A Michèle Alliot-Marie

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]