120e régiment d'infanterie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
120e régiment d'infanterie
Insigne régimentaire du 120e régiment d'infanterie
Insigne régimentaire du 120e régiment d'infanterie

Période 18081940
Pays Drapeau de la France France
Branche Armée de terre
Type régiment d'infanterie
Rôle infanterie
Devise Cave Canen
Prends garde au chien
Inscriptions
sur l’emblème
Rio Seco 1808
Santander 1809
Arapiles 1812
Toulouse 1814
La Marne 1914
Verdun 1916
Champagne 1915-1918
Anniversaire Saint-Maurice
Guerres Guerres napoléoniennes
Guerre de 1870
Première Guerre mondiale
bataille de France
Fourragères aux couleurs du ruban de la Croix de guerre 1914-1918
Décorations Croix de guerre 1914-1918
deux palmes

Le 120e régiment d'infanterie de ligne est un régiment de l'armée française.

Création et différentes dénominations[modifier | modifier le code]

  • 1808 : 120e Régiment d'Infanterie de Ligne.
  • 1814 : Dissous.
  • 1870 : 120e Régiment d'Infanterie de Ligne.
  • 1871 : Dissous.
  • 1872 : 120e Régiment d'Infanterie de Ligne.
  • 1882 : 120e Régiment d'Infanterie.
  • 1914 : à la mobilisation, il forme le 320e régiment d'infanterie
  • 1923 : Dissous (traditions gardées par le 155e RI).
  • 1939 : 120e Régiment d'Infanterie.
  • 1940 : Dissous.

Colonels/Chef de brigade[modifier | modifier le code]

Historique des garnisons, combats et batailles du 120e RI[modifier | modifier le code]

Ancien Régime[modifier | modifier le code]

Guerres de la Révolution et de l'Empire[modifier | modifier le code]

  • Espagne 1808-1814
insigne de béret d'infanterie

1815 à 1848[modifier | modifier le code]

Second Empire[modifier | modifier le code]

1871 à 1914[modifier | modifier le code]

Première Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

1914[modifier | modifier le code]

Après une garnison à Stenay depuis le 9 octobre 1913, la bataille de Virton (Belgique) décime les rangs de ce régiment surtout le 22 août 1914.
Bataille de la Marne...Offensives d'Argonne Bagatelle...

1915[modifier | modifier le code]

Argonne...Bataille de Champagne...

1916[modifier | modifier le code]

Bataille de Verdun...Fort de Douaumont...

1917[modifier | modifier le code]

Offensive de l'Aisne au nord de Reims... Berry-au-Bac...

1918[modifier | modifier le code]

Aisne...Bataille de la Marne...Champagne...Lorraine....

En 1918 : le régiment reçoit une citation : "Superbe régiment, a fait preuve de son mordant dans l'attaque".

Entre-deux-guerres[modifier | modifier le code]

Seconde Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Drôle de guerre[modifier | modifier le code]

Article connexe : drôle de guerre.

Formé le 8 septembre 1939 sous les ordres du colonel Chrétien, il appartient à la 71e division d'infanterie. Celle-ci est d'abord affectée au renforcement du 136e régiment d'infanterie de forteresse qui occupe le sous-secteur de Mouzon (secteur fortifié de Montmédy), elle est alors l'une des deux divisions du Xe corps d'armée (2e armée) dont elle constitue l'aile droite[1]. En avril 1940, la 71e DI est remplacée par la 3e division d'infanterie nord-africaine et se place alors en réserve de la 2e armée dans la région de MachaultSemide, derrière l'aile gauche de l'armée[1].

Bataille de France[modifier | modifier le code]

Articles connexes : bataille de France et percée de Sedan.

Drapeau[modifier | modifier le code]

Il porte, cousues en lettres d'or dans ses plis, les inscriptions suivantes[2]:

Fourragère CG.png

120e régiment d'infanterie de ligne-drapeau.svg

Décorations[modifier | modifier le code]

Sa cravate est décorée de la Croix de guerre 1914-1918 Croix de guerre 1914-1918 française.jpg avec 2 palmes. (Deux citations à l'ordre de l'Armée)

il a le droit au port de la Fourragère aux couleurs du ruban de la Croix de guerre 1914-1918.

Traditions et uniformes[modifier | modifier le code]

Insigne[modifier | modifier le code]

Devise[modifier | modifier le code]

Cave Canen
Prends garde au chien

Personnalités ayant servi au 120e RI[modifier | modifier le code]

Sources et bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Bibliographie fournie par le musée du château de Vincennes.
  • À partir du Recueil d'Historiques de l'Infanterie Française (Général Andolenko - Eurimprim 1969).
  • [1] le 119e R.I

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Jean-Yves Mary, Le corridor des Panzers : Par delà la Meuse 10 - 15 mai 1940, t. I, Bayeux, Heimdal,‎ 2009, 462 p. (ISBN 2-84048-270-3), p. 25.
  2. Décision n°12350/SGA/DPMA/SHD/DAT du 14 septembre 2007 relative aux inscriptions de noms de batailles sur les drapeaux et étendards des corps de troupe de l'armée de terre, du service de santé des armées et du service des essences des armées, Bulletin officiel des armées, n°27, 9 novembre 2007

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]