12-Bar Original

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

12-Bar Original est un morceau instrumental des Beatles, et l'un des rares dont la composition est attribuée à l'ensemble du groupe. Conçu pendant le cours de laps de temps alloué pour la production de l'album Rubber Soul, le morceau est enregistré le 4 novembre 1965, mais rapidement écarté de la sélection des titres à paraître. Resté dans les archives des studios pendant trente ans, il n'est commercialisé sur la compilation Anthology 2 que le 18 mars 1996. Les Beatles ont accordé à cette composition pastiche extrêmement peu d'intérêt par la suite, et ont même exprimé un certain dédain à son égard.

Historique[modifier | modifier le code]

Contexte et enregistrement[modifier | modifier le code]

Les sessions d'enregistrement pour l'album Rubber Soul démarrent le 12 octobre 1965, alors que les Beatles n'ont pratiquement rien écrit encore pour remplir ce nouvel opus à paraître pour Noël[1]. Pendant les deux mois qui suivent, ils doivent donc se forcer à créer une trentaine de minutes de nouveau matériel. Si John Lennon et Paul McCartney (ainsi que George Harrison) réussissent à remporter le pari, ce n'est pas sans avoir aussi déterré d'anciennes compositions telles que Wait, une chanson exclue des sessions de Help!, auparavant enregistrée le 17 juin[2],[3]. Il est donc probable que 12-Bar Original, un blues instrumental composé par les quatre Beatles, ait été enregistré en cas de manque de chansons pour le disque[4]. Le journaliste Steve Turner suggère que cet instrumental, « l'un des morceaux les plus atypiques des Beatles », soit fortement inspiré de l'œuvre du groupe Booker T. and the M.G.'s, spécialement de leur composition Green Onions parue en 1962[5].

Le 4 novembre 1965, moins de trente jours séparent le groupe de la date butoir pour publier Rubber Soul. Le biographe Mark Lewisohn explique : « Seulement un peu plus de la moitié des chansons avaient été enregistrées. Plusieurs devaient encore être écrites[6]. » La séance d'enregistrement, ce soir-là, doit donc se terminer à h le lendemain matin. Les Beatles ressortent une vieille composition inachevée, auparavant jouée en studios aussi loin que le 5 mars 1963 : What Goes On[7]. Une fois le travail terminé sur cette chanson, le groupe se lance dans l'enregistrement de leur instrumental. Lewisohn remarque que celui-ci n'avait rien d'improvisé, puisque les deux prises enregistrées sont sensiblement identiques[6].

La première prise tombe à plat, mais la seconde prise est enregistrée en direct, d'un seul coup, pour une durée de 6:36[6]. John Lennon et George Harrison se partagent les parties de guitare solo, Paul McCartney est à la guitare basse, Ringo Starr à la batterie, et le producteur George Martin à l'harmonium, instrument peu commun dans la musique rock, pourtant utilisée assez souvent dès cette époque, par exemple sur We Can Work It Out et The Word[6],[8]. Le morceau est vite éliminé de la sélection pour Rubber Soul : mixé plus tard le 30 novembre, pour des copies personnelles remises aux Beatles, il reste cependant dans les archives jusqu'à son exhumation lors du projet Anthology en 1996[9].

Parution tardive[modifier | modifier le code]

De tous les Beatles, seulement John Lennon et Ringo Starr ont fait des commentaires à propos de la chanson. Durant certains interviews, Lennon se fit demander s'il y avait des enregistrement des Beatles non émis, ce à quoi il réplica que tout ce qu'il pouvait répondre était «some lousy 12 bar» (un 12 bar moche). Starr confia au journaliste Peter Palmiere qu'ils avaient écrit le morceau et qu'il avait un acétate de l'une des versions.

À cette date, une version raccourcie de la seconde prise du morceau est incluse à la compilation Anthology 2. Avant qu'elle soit modifiée, la prise 2 durait 6:36[10].

C'est une de quatre chansons publiées officiellement créditées Lennon/McCartney/Harrison/Starkey. Les autres étant "Flying" de l'album Magical Mystery Tour, "Dig It" de l'album Let It Be et "Christmas Time (Is Here Again)", la face B de "Free as a Bird".

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Interprètes[modifier | modifier le code]

Équipe de production[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Mark Lewisohn 1988, p. 63
  2. Mark Lewisohn 1988, p. 60, 68
  3. Steve Turner 2006, p. 112
  4. (en) « 12-Bar Original », The Beatles Bible. Consulté le 15 octobre 2012.
  5. Steve Turner 2006, p. 260–261
  6. a, b, c et d Mark Lewisohn 1988, p. 67
  7. Steve Turner 2006, p. 108
  8. Mark Lewisohn 1988, p. 64, 68
  9. (en) Graham Calkin, « Anthology 2 », The Complete Beatles U.K. Discography, 2001. Consulté le 15 octobre 2012.
  10. Anthology 2, The Beatles, Anthology 2, 1994, 18, livret, Apple Records, 31796, Londres

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Mark Lewisohn (préf. Ken Townsend), The Beatles : Recording Sessions, New York, Harmony Books,‎ 1988, 204 p. (ISBN 0-517-57066-1)
  • Steve Turner (trad. Jacques Collin), L'intégrale Beatles : les secrets de toutes leurs chansons, Hors Collection,‎ 2006 (1re éd. 1994, 1999), 288 p. (ISBN 2-258-06585-2)