112e régiment d'infanterie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
112e Régiment d'Infanterie
Insigne du 112e régiment d'infanterie
Insigne du 112e régiment d'infanterie

Période 1794
Pays Drapeau de la France France
Branche Armée de terre
Type régiment d'infanterie
Rôle infanterie
Garnison Toulon
Devise Le vainqueur de Raab
Inscriptions
sur l’emblème
Raab 1809
Wagram 1809
Lutzen 1813
Bautzen 1813
Argonne 1915
Verdun 1916-1917
Montdidier 1918
Mont d'Origny 1918
Anniversaire Saint-Maurice
Fourragères au couleur du ruban de la Médaille militaire
Décorations Croix de guerre 1914-1918
quatre palmes
une étoile de vermeil

Le 112e Régiment d'Infanterie de ligne (ou 112e RI) appartient à l'armée de terre française, créé en 1794.

Création et différentes dénominations[modifier | modifier le code]

insigne de béret d'infanterie

Chefs de corps (colonel sauf mention contraire)[modifier | modifier le code]

  • Félix Washington Latour d’Affaure (1898-1903)
  • Charles Holender (janvier 1904-juin 1905)
  • Corneille Gustave Ernest Trumelet-Faber (?-juin 1909)
  • Gaston Dupuis (juillet 1909-octobre 1913)
  • Charles Alexis Vandenberg (janvier-juin 1914)
  • Hubert Alexandre Victor Garnier, du 23 juin 1914 au 20 mai 1916
  • Lieutenant-colonel Honoré Michel Étienne Tronyo, du 24 mai 1916 au 19 novembre 1916
  • Lieutenant-colonel Jean François Henri Gustave de Gail, du 19 novembre 1916 au 1er juillet 1918
  • Fernand Marie Robert De France, du 10 juillet 1918 au 13 février 1919
  • Eugène Carlier, du 12 avril 1919 à juillet 1922
  • René Mangematin, de 1922 à la dissolution du régiment en 1923.
  • 1939-1940 Lieutenant-Colonel Nauche.

Historique des garnisons, combats et batailles[modifier | modifier le code]

Guerres de la Révolution et de l'Empire[modifier | modifier le code]

De 1815 à 1848[modifier | modifier le code]


Deuxième République[modifier | modifier le code]

Second Empire[modifier | modifier le code]

De 1871 à 1914[modifier | modifier le code]


Première Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Rattachements: Toulon et hyères, 57e Brigade d'Infanterie, 15e Corps d'Armée.

1914[modifier | modifier le code]

1915[modifier | modifier le code]

  • Juin / août : Argonne (bois de la Gruerie, secteur de la Haute-Chevauchée)
  • Août / octobre :

1916[modifier | modifier le code]

  • Mai : repos
  • Mai / juillet : Verdun (cote 304, Mort-Homme)
  • Novembre / décembre : repos et instruction
  • Décembre : Verdun
  • Décembre 1916/ janvier 1917 : repos (salmagne, Géry)

1917[modifier | modifier le code]

  • Côte du Talou, Charny, Champneuville, Samogneux.

1918[modifier | modifier le code]

  • Les combats de Chevincourt et Mélicocq, les combats d'août (Santerres - Arvillers), bataille du Vermandois.
  • La cravate de son drapeau reçoit la Croix de guerre 1914-1918 avec quatre palmes et une étoile de vermeil, puis la fourragère aux couleurs du ruban de la Médaille militaire décernée le 13 novembre 1918.

Entre-deux-guerres[modifier | modifier le code]


Seconde Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Formé le 4 septembre 1939 sous le nom de 112e Régiment d'Infanterie Alpine (R.I.A) sous les ordre du Lieutenant-Colonel Nauche. Il appartient à la 29e Division d'Infanterie Alpine.

De 1945 à nos jours[modifier | modifier le code]

Drapeau du régiment[modifier | modifier le code]

fourragère aux couleurs du ruban de la médaille militaire

Il porte, cousues en lettres d'or dans ses plis, les inscriptions suivantes[1]:

drapeau du 112e régiment d'infanterie



Décorations du régiment[modifier | modifier le code]

Sa cravate est décorée de la Croix de guerre 1914-1918 Décoration de la croix de guerre avec quatre citations à l'ordre de l'armée, une citation à l'ordre du corps d'armée.

Le port de la fourragère aux couleurs du ruban de la médaille militaire.

Traditions et uniformes[modifier | modifier le code]

Insigne[modifier | modifier le code]


Devise[modifier | modifier le code]

Personnages célèbres ayant servi au 112e RI[modifier | modifier le code]

Sources et bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Publication de la Réunion des officiers. Historique du 112e régiment d'infanterie de ligne. Paris, Dutemple, 1875, 170 p.
  • Historique du 112e régiment d'infanterie de ligne. Lithographié [ Antibes ], 1890, 144 p.
  • Historique du 112e régiment d'infanterie de ligne pendant la Grande Guerre 1914-1918, imprimerie Paul Roubaud, Aix-en-Provence, 36 p.
  • Pierre Médan (lieutenant), La première fourragère du 112e, A. Dragon, 1919, Aix-en-Provence, 99 p.
  • Pierre Médan (lieutenant), La fourragère jaune et verte du 112e, A. Dragon, 1919, Aix-en-Provence, 149 p.
  • Ville de Garnison : Toulon. Aujourd'hui, un boulevard de la ville porte le nom de ce régiment
  • Un Haut-Provençal dans la Grande Guerre : Jean Barruol
  • Le journal d'un poilu "au fil du rasoir…" le112.canalblog.com
  • Un officier du 15e corps : Carnets de route et lettres de guerre de Marcel Rostin (1914-1916) storage.canalblog.com
  • À partir du Recueil d'Historiques de l'Infanterie Française (Général Andolenko - Eurimprim 1969).
  • chtimiste.com, le 112e R.I

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Décision n°12350/SGA/DPMA/SHD/DAT du 14 septembre 2007 relative aux inscriptions de noms de batailles sur les drapeaux et étendards des corps de troupe de l'armée de terre, du service de santé des armées et du service des essences des armées, Bulletin officiel des armées, no 27, 9 novembre 2007

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]