10 000 (film)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir 10 000.

10 000

Description de l'image  10,000 BC.svg.
Titre québécois 10 000 av. J.-C.
Titre original 10,000 BC
Réalisation Roland Emmerich
Scénario Roland Emmerich, Harald Kloser
Acteurs principaux
Sociétés de production Warner, Legendary Pictures, Centropolis
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Aventure
Sortie 2008
Durée 109 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

10 000 ou 10 000 av. J.-C.[1] (titre original 10,000 BC) est un film américain d'aventure réalisé par Roland Emmerich, sorti le 7 mars 2008 aux États-Unis. L'histoire est censée se dérouler durant la période du passage du Paléolithique au Néolithique. Cependant le film n'est pas conforme aux connaissances scientifiques actuelles. Il s'agirait plutôt d'une œuvre à classer dans la catégorie Heroic Fantasy.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Il y a 12 000 ans, la tribu des Yagahl vit de la chasse du mammouth (qu'ils appellent « mannak ») au cœur d'une chaîne de montagnes situées dans l'actuelle Russie. D'Leh (Steven Strait) a pour amie la belle Evolet (Camilla Belle), qui a jadis été adoptée par la tribu. Un jour, pendant que les hommes sont à la chasse, des guerriers orientaux surgissent et enlèvent les Yagahl restés au camp, dont Evolet. À la tête d'un petit groupe, le jeune D'Leh se lance à la rescousse des siens. Ils voyagent pour la première fois dans le Sud, à travers des contrées inexplorées peuplées d'animaux préhistoriques : deux troupeaux de mammouths laineux (dont un qui est domestiqué), un tigre à dents de sabre ainsi que de terrifiants oiseaux carnivores géants, les Phorusrhacos. Puis, à l'aide d'une armée constituée d'hommes rencontrés au cours de son voyage, D'leh découvre que les esclaves sont menés dans le désert, où un souverain érige d'immenses pyramides pour établir un puissant empire.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Box-office[modifier | modifier le code]

Pays Box-office Nombre de semaines Date
Box-office mondial[2] 269 052 025 USD 6 au 13 avril 2008
Box-office Drapeau des États-Unis États-Unis / Drapeau du Canada Canada[2] 94 770 548 USD 6 au 13 avril 2008
Box-office Drapeau de la France France[3] 833 476 entrées 4 au 8 avril 2008

Lieux de tournage[modifier | modifier le code]

Fiabilité historique[modifier | modifier le code]

L'histoire est censée se dérouler à la fin du Pléistocène[réf. nécessaire], mais devrait se dérouler au Dryas récent, selon les bases de l'histoire. Toutefois, il s'agit d'un Pléistocène de fantaisie, selon l'aveu de Kloser lui-même : « Ni Roland ni moi n'avons jamais eu l'idée que 10 000 puisse être un film documentaire »[4]. Ainsi, le film présente de nombreux anachronismes et autres faussetés historiques.

« Nous ne disposons d'aucune source écrite concernant les peuples d'Europe pendant l'ère glaciaire, si bien que les noms des personnages principaux comme Tic'Tic, Evolet ou Ka'Ren sont de purs produits de l'imagination. Quant au nom D'leh, il s'agit tout simplement d'une anagramme du mot allemand Held (héros) »[réf. nécessaire].

L'évocation des égyptiens n'est pas non plus fidèle à la réalité historique, bien que cette civilisation ne soit pas citée en tant que telle dans le film. Les pseudo-égyptiens du film, qui pourraient tout aussi bien évoquer la mythique civilisation atlante, construisent de hautes pyramides en tenant un grand compte de la constellation d'Orion[réf. nécessaire] : le pharaon évoqué est assimilable à Khéops. Toutefois, partant de cette hypothèse, la pyramide de Khéops n'a été construite qu'entre 2551 et 2472 avant notre ère, environ, et nullement en –10 000 ; de plus, cette pyramide n'aurait probablement pas été construite par des esclaves, mais par des travailleurs salariés.

Le mammouth n'ayant disparu qu'au cours de la dernière ère glaciaire, comme le film ne le montre pas, ils n'y sont représentés, cependant, qu'avec une très grande taille (environ 6 m) et apeurés par l'homme, en groupe de chasse. Bien sûr, il a existé des espèces gigantesques, comme le mammouth impérial et le mammouth d'Amérique du Nord, mais le mammouth commun n'était guère plus grand que l'éléphant d'Asie actuel, avec une hauteur au garrot de seulement 3,50 m. On ne possède pas de preuve tangible que des mammouths aient jamais vécu dans la vallée du Nil ni qu'ils aient été domestiqués ; il existe pourtant une représentation présumée de mammouths dans un tombeau égyptien[5].

Les Phorusrhacos vivaient, surtout, en Amérique du Nord et du Sud. Il n'existe aucune preuve que, 10 000 ans avant notre ère, il s'en soit trouvé en Europe. Gastornis était une espèce européenne, mais elle vivait il y a 40 millions d'années, et est représentée 3 fois trop grande.

Les tigres à dents de sabre vivaient surtout en Amérique du Sud. En Europe, aussi, il y en a eu, mais ils se sont éteints vers - 30 000. Par ailleurs, leur taille, exagérée dans le film, y est multipliée par 7.

Le maïs est une espèce importée d'Amérique par les Européens au XVIe siècle, or, à la fin du film, les hommes cultivent cette plante.

La horde belliqueuse monte des chevaux harnachés. La domestication du cheval ne datant que de -7 000 (3 000 ans plus tard), dans la péninsule arabique, mais possiblement 2 000 ans avant les faits relatés[6] (soit -12 000), ceci rendant plausible la monte de cavaliers vers -1 600, par les Assyriens, mais le système de guide (rênes et mords) et de selle n'est pas avéré avant l'Antiquité[7], le cheval n'étant alors qu'une source de viande ou de peau.

D'autres anachronismes ou approximations, comme l'élaboration de filets, les grues de levage à contre-poids, les menottes cerclées de bande de fer rivetée, les sandales, le langage évolué (contemporain), le personnage imposé comme interprète, entament la crédibilité de l'histoire, dans un mélange préhistorique d'âge du Fer, d'âge du Bronze et des constructeurs de pyramides maîtrisant la navigation à voile permettant de remonter au vent (Christophe Colomb ne le pouvait toujours pas à son époque).

Thématiques[modifier | modifier le code]

Le film est basé sur une théorie de Graham Hancock développée dans le livre L'Empreinte des dieux. Selon l'auteur, une civilisation d'un niveau scientifique et culturel très élevé aurait été anéantie des milliers d'années avant la construction des pyramides d’Égypte[8].

Dans le film, cette civilisation serait l'Atlantide. Ce continent est d'ailleurs évoqué dans le film lorsqu'un esclave dit que ses dieux sont arrivés par les étoiles ou par les eaux, après que leur terre avait été engloutie par les eaux. Le film fait également référence aux pyramides d'Égypte, notamment la grande pyramide de Khéops à Gizeh mais aussi au Sphinx ou au mystère de la constellation d'Orion, repris par les cicatrices d'Evolet.

On retrouve le thème du dieu mystique asservissant les peuples du désert dans Stargate (la Porte des Étoiles), autre film de Roland Emmerich :

  • Les pyramides de Gizeh sont ici bâties en -10 000 : Jack O'Neill confirme cette date dans Stargate.
  • La révolte envers le pharaon peut se rapprocher de la rébellion qui renversa sur la planète Abydos.
  • On dit du pharaon qu'il est un dieu. D'Leh contredit ce fait. Dans Stargate, l'équipe SG-1 s'efforce de montrer aux peuples que les seigneurs goa'ulds ne sont pas des dieux, mais qu'ils utilisent seulement une technologie avancée (Daniel Jackson utilise son stylo à bile comme exemple).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Version québécoise.
  2. a et b (en) Boxofficemojo consulté le 2 août 2008
  3. (fr) CBO Box-office sur le site d'AlloCiné, consulté le 2 août 2008
  4. http://www.10000bcmovie.com/
  5. B. Rosen, « Mammoths in ancient Egypt? », Nature 369: 364, 2 juin 1994.
  6. [PDF] « Cheval et équitation dans l'Antiquité ; Les débuts », sur www2.unil.ch (consulté le 15 mars 2013)
  7. [PDF] « Cheval et équitation dans l'Antiquité ; Nos ancêtres les cavaliers, figure 2 », sur www2.unil.ch (consulté le 15 mars 2013)
  8. WonderCon 2008: Day 2 - Part 1! - ComingSoon.net

Liens externes[modifier | modifier le code]