1,2-dibromo-1,1,2,2-tétrafluoroéthane

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
1,2-dibromo-1,1,2,2-tétrafluoroéthane
1,2-dibromo-1,1,2,2-tétrafluoroéthane
Identification
Nom IUPAC dibromotétrafluoroéthane
No CAS 124-73-2
No EINECS 204-711-9
SMILES
InChI
Propriétés chimiques
Formule brute C2Br2F4  [Isomères]
Masse molaire[1] 259,823 ± 0,004 g/mol
C 9,25 %, Br 61,51 %, F 29,25 %,
Propriétés physiques
fusion −110,4 °C[2]
ébullition 47,26 °C[2]
Solubilité pratiquement insoluble dans l'eau[2]
Masse volumique 2,18 g·cm-3 à 20 °C[2]
Point critique 33,9 bar, 214,65 °C [3]
Thermochimie
Cp
Unités du SI et CNTP, sauf indication contraire.

Le 1,2-dibromotétrafluoroéthane est un halogénoalcane. Il est également connu sous code R-114B2 et le halon 2402. C'est un liquide incolore. Il est parfois utilisé dans les systèmes d'extinction d'incendie.

Le 8 novembre 2008, un accident à bord du sous-marin russe K-152 Nerpa dû à l'activation d'un système de suppression d'incendie chargé de la R-114B2, a tué 20 personnes et blessé 21 autres[5].

Il a un potentiel de déplétion ozonique égal à 6[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Masse molaire calculée d’après « Atomic weights of the elements 2007 », sur www.chem.qmul.ac.uk.
  2. a, b, c, d et e Entrée de « 1,2-Dibromotetrafluoroethane » dans la base de données de produits chimiques GESTIS de la IFA (organisme allemand responsable de la sécurité et de la santé au travail) (allemand, anglais) (JavaScript nécessaire)
  3. « Properties of Various Gases », sur flexwareinc.com (consulté le 12 avril 2010)
  4. (en) Carl L. Yaws, Handbook of Thermodynamic Diagrams, vol. 1, 2 et 3, Houston, Texas, Gulf Pub. Co.,‎ 1996 (ISBN 0-88415-857-8, 978-0-88415-858-5 et 978-0-88415-859-2)
  5. David Eschel, « Fire on Board the Russian Navy Akula II Nuclear Submarine kills Twenty Russian Sailors », sur Defense Update,‎ 11 novembre 2008 (consulté le 18 novembre 2008)