.tv

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir TV (homonymie).
.tv
Image illustrative de l'article .tv

Début 1996
Type Domaine national de premier niveau
État Actif
Registre Verisign
Pays Drapeau des Tuvalu Tuvalu
Utilisation actuelle Le domaine .tv est le centre établi de la vidéo sur le Web
Restrictions Aucune
Structure Enregistrements directs de deuxième niveau autorisés
Dispute policies UDRP
Site Web Verisign

Le nom de domaine .tv correspond au domaine de premier niveau géographique (ccTLD) des îles Tuvalu.

À l’exception des noms réservés comme com.tv, net.tv, org.tv…, toute personne peut enregistrer des domaines de deuxième niveau en .tv. Recherché et apprécié en raison de son homonymie avec l’abréviation du terme télévision, ce domaine est également rentable sur le plan économique.

Historique[modifier | modifier le code]

Le domaine est actuellement exploité par dotTV, une filiale de Verisign. Le gouvernement de Tuvalu possède 20 % de parts dans la société. En 2000, Tuvalu négocie, pour un montant de 50 millions d’US$, un contrat de location de son nom de domaine Internet .tv sur 12 ans[1]. Le gouvernement de Tuvalu perçoit chaque trimestre une redevance d’un million de dollars pour l’utilisation du domaine de premier niveau. Cette vente a apporté d'importants revenus au micro-État, qui était, avant la vente du domaine, l'un des pays les plus pauvres au monde.

Le 14 décembre 2006, Verisign annonce son partenariat avec Demand Media, une société dirigée par Richard Rosenblatt, l’ancien directeur de MySpace, pour commercialiser le nom de domaine de premier niveau (TLD) .tv et en faire l’adresse Web privilégiée des contenus rich-media. Les noms premium en .tv ne peuvent être transférés à un autre registraire. Les tarifs pour le renouvellement de noms premium en .tv sont identiques au tarif d’enregistrement initial.

Le 16 mars 2010, Sedo annonce l’organisation le 1er avril suivant d’enchères exclusives en partenariat avec Verisign sur 115 noms de domaine premium en .tv affichant des frais de renouvellement identiques à ceux des domaines .tv standard et ce, quel que soit le montant des enchères finales. Le 19 mars de la même année, Verisign annonce plusieurs mesures phares comme la mise à disposition de noms premium en .tv par le biais d’un réseau étendu de registraires .tv, des réductions massives sur les tarifs des noms premium en .tv et la conversion d’un grand nombre de noms premium en .tv très recherchés en noms standard avec l’extension .tv. En procédant ainsi, Verisign réussit à lever les obstacles qui décourageaient jusqu’alors les spéculateurs de domaines, les investisseurs et les développeurs d’investir dans l’extension .tv. En raison de son rôle et de l’établissement de son siège aux États-Unis, Verisign relève du droit américain. Les premiers domaines .tv ont été saisis par le gouvernement américain dans le cadre de l’opération Fake Sweep visant à faire tomber des sites illégaux de streaming de contenus sportifs avant le Super Bowl XLVI[2].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. The world factbook
  2. Feds Seize Sports Streaming Domains in New Super Bowl Crackdown

Liens externes[modifier | modifier le code]

Site officiel de Verisign