-stan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cyrillic letter Dzhe.svg Cette page contient des caractères cyrilliques. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.

Le suffixe -stan désigne un lieu en persan[1]. Il apparaît dans de nombreux noms de pays ou région d'Asie centrale.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Le suffixe -stan (écrit ـستان dans l'alphabet perso-arabe, -stān) désigne un lieu en persan et en ourdou[1]. Le terme est apparenté au pachto -tun et à son équivalent indo-aryen -sthāna (स्थान en devanagari, prononcé st̪ʰaːna), un suffixe sanskrit à la signification similaire. Dans les langues indo-aryennes, sthāna signifie « lieux ». Ce terme provient de l'indo-européen *steh₂-, « se tenir ». Parmi les termes dérivés de cette étymologie figurent le latin status, l'anglais to stand (« se tenir »), l'allemand Stadt (« ville »), le néerlandais stad (« ville ») ou dans certaines langues slaves (bosnien, croate, serbe) stan (« appartement »)[2].

Le suffixe apparait dans le nom de nombreuses régions, particulièrement en Asie centrale ou en Asie du Sud, des zones où les anciens indo-iraniens se sont établis. Il peut cependant avoir un usage plus large, comme dans les persans et ourdous rigestan (ريگستان), « lieu de sable, désert », ou golestan (گلستان), « lieu de roses, jardin de roses », l'hindi ou le sanskrit devasthan, « lieu de devas, temple », etc.

Utilisation[modifier | modifier le code]

Pays[modifier | modifier le code]

Noms en français[modifier | modifier le code]

Autonymes[modifier | modifier le code]

Régions[modifier | modifier le code]

Plusieurs pays[modifier | modifier le code]

Afghanistan[modifier | modifier le code]

En Afghanistan :

Afrique du Sud[modifier | modifier le code]

  • Bantoustan : ancien territoire d'Afrique du Sud pendant la période d'apartheid, réservé aux populations noires. Le terme est forgé à partir du terme bantou bantu (« peuple »), adjoint du suffixe « -stan » par analogie avec les pays d'Asie centrale.

Inde[modifier | modifier le code]

Iran[modifier | modifier le code]

Ouzbékistan[modifier | modifier le code]

En Ouzbékistan :

Pakistan[modifier | modifier le code]

Russie[modifier | modifier le code]

En Russie, le suffixe se retrouve dans le nom des républiques suivantes :

Fictifs[modifier | modifier le code]

  • Absurdistan : pays absurde
  • Canuckistan : pays des Canucks
  • Foussurlagueulistan, capitale d'un pays en guerre civile, dans un album de Titeuf de 2006, Mes meilleurs copains, p. 16, pl. L'Invité de derrière moi
  • Islamistan
  • Journalistan : l'ensemble des journalistes, encadrés – « embedded » –, dans un pays occupé
  • Kreplachistan : pays fictif de Austin Powers 2 : L'Espion qui m'a tirée
  • Londonistan
  • Helvetistan : surnom donné aux pays de la CEI regroupés derrière la Suisse lors de l'entrée de ce groupe de pays au FMI
  • Ploukistan: formé sur plouc, pays ou région fictive, habitée par les ploucs; désignation péjorative de la région la plus fruste ou paysanne d'un pays, principalement en France.
  • Japanisthan : Région fictive créée en 2006 où règne la "Grande République du Japanisthan du Nord". C'est aussi une allusion à l'ensemble des médias traitant du Japon et de ses environs. La retranscription en écriture romaine préfère "-sthan" de l'hindi स्थान « place ».
  • Farghestan : région fictive dans Le rivage des Syrtes, roman de Julien Gracq.

Autre[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Bulletin signalétique, vol. 36-37, Centre national de la recherche scientifique,‎ 1982-1983, 20 p. (ISBN 978-2-222-02402-6)
  2. « Indo-European Roots » in The American Heritage dictionary of the English language. Boston : Houghton Mifflin, 2000. (ISBN 978-0-395-82517-4)