(15) Eunomie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Eunomie (homonymie).

(15) Eunomie
(15) Eunomia

Photographie de (15) Eunomie
Caractéristiques orbitales
Époque 22 octobre 2004 (JJ 2453300,5)
Demi-grand axe (a) 395,872×106 km
(2,646 ua)
Aphélie (Q) 469,453×106 km
(3,138 ua)
Périhélie (q) 322,290×106 km
(2,154 ua)
Excentricité (e) 0,186
Période de révolution (Prév) 1 572,323 j
(4,30 a)
Vitesse orbitale moyenne 18,15 km/s
Inclinaison (i) 11,732°
Nœud ascendant (Ω) 293,399°
Argument du périhélie (ω) 97,577°
Anomalie moyenne (M0) 148,829°
Catégorie ceinture d'astéroïdes,
famille d'Eunomie
Caractéristiques physiques
Dimensions 250-350 km
Masse (m) 3,12×1019 kg
Masse volumique (ρ) 960 kg/m3[1]
Gravité équatoriale à la surface (g) 0,0343 m/s2
Vitesse de libération 0,0935 km/s
Période de rotation (Prot) 0,2535 j[2]
(6,083 h)
Classification spectrale S
Magnitude absolue (M) 5,28
Albédo (A) 0,209[3]
Température (T) ~166 K
Découverte
Découvreur Annibale de Gasparis
Date 29 juillet 1851
Nommé d'après Eunomie
Désignation (aucune)

(15) Eunomie (désignation internationale (15) Eunomia) est un des douze plus gros astéroïdes de la ceinture principale. C'est aussi le plus gros membre de la famille qui porte son nom. Ces astéroïdes sont constitués de silicates, nickel et fer et sont de couleur claire.

Eunomie a été découverte par Annibale de Gasparis le 29 juillet 1851 et nommée d'après Eunomie, une des Horae (Heures), une personnification de l'ordre et de la loi en mythologie grecque.

Les premiers astéroïdes découverts possèdent un symbole astronomique et celui de Eunomie est 15 Eunomia symbol.svg.

Eunomie a une courbe de luminosité prononcée, impliquant un objet allongé. Il a été suggéré qu'Eunomie pourrait être un astéroïde binaire, mais cette hypothèse a été réfutée[4].

Trois occultations d'étoiles par Eunomie ont été observées.

Lors des oppositions favorables, c'est-à-dire proche de son périhélie, l'astéroïde peut atteindre une magnitude apparente de +7,9, comme ce fut le cas autour du 28 novembre 2011[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « NASA - Planetary Data System - Asteroid Densities » (version du 17 février 2009 sur l'Internet Archive)
  2. « Projet MAP » (version du 7 janvier 2009 sur l'Internet Archive)
  3. (en) « IRAS Minor Planet Survey » (consulté le 25 février 2009)
  4. (en) Wm. Robert Johnston, « Other Reports of Asteroid/TNO Companions »
  5. « Les astéroïdes », Astronomie magazine, no 139,‎ novembre 2011, p. 56-57 (ISSN 1294-3983)

Lien externe[modifier | modifier le code]