Ștefan Octavian Iosif

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ștefan Octavian Iosif.
Buste de Iosif au Parc Cișmigiu.

Ștefan Octavian Iosif, né le 11 septembre 1875 à Brașov en Transylvanie et mort le 22 juin 1913, est un poète roumain d'origine aroumaine et traducteur de la langue aroumaine.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ștefan Octavian Iosif étudie d'abord dans sa ville natale, puis à Sibiu. Il part ensuite à Paris poursuivre des études supérieures. À Paris il fait la connaissance du poète Dimitrie Anghel qui devint son ami.

De retour à Bucarest, Iosif, Anghel et Emil Gârleanu organisent une réunion littéraire en 1908 sous l'appellation de "Societatea Scriitorilor Români" ("Société des écrivains roumains").

Par la suite Iosif collabore à la revue littéraire Sămănătorul.

Stefan Iosif (à droite) et Dimitrie Anghel.


Son amitié avec Anghel est rompu, en raison de l'amour qu'ils portent tous les deux pour la même femme, Natalia Negru. Elle a d'abord été marié à Iosif, mais a divorcé pour se remarier Anghel. Ce dernier se désespéra par les infidélités de Natalia, et se suicida en 1914. Entre temps, Iosif était mort l'année précédente, dans un hôpital de Bucarest, après avoir subi un accident vasculaire cérébral. Il fut enterré au cimetière Bellu de Bucarest. Son buste s'élève dans le Parc Cișmigiu.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • 1901 : Patriarhale
  • 1901 : Romanțe din Heine
  • 1902 : Poezii
  • 1905 : Din zile mari
  • 1905 : Credințe
Buste de Iosif à Brașov

Sur les autres projets Wikimedia :