Škoda Octavia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Škoda Octavia est un modèle d'automobile de gamme moyenne, construit par la compagnie tchèque Skoda de 1959 à 1971, puis à partir de 1996 sur la base d'une plate-forme de Volkswagen Golf.

Škoda Octavia (1959-1971)[modifier | modifier le code]

Škoda Octavia
Image illustrative de l'article Škoda Octavia
Škoda Octavia berline (1959)

Marque Drapeau : République tchèque Škoda
Années de production 1959-1971
Moteur et transmission
Cylindrée 1.1, 1.2 cm3
Article détaillé : Škoda Octavia (1959).

L'Octavia première du nom a été lancée en 1959, en tant que remplaçante des Škoda 440 et 445, sur lesquelles elle était basée. Elle fut nommée Octavia car il s'agissait du huitième modèle de la lignée des voitures populaires de la marque [1]. Il s'agissait d'un modèle de type propulsion, disponible avec deux moteurs 4 cylindres essence 1,1 L et 1,2 L, d'abord en configuration berline (deux portes), puis dans une version break (trois portes) à partir de 1961. Un cabriolet nommé Felicia complétait l'offre. La berline fut produite jusqu'en 1964, date à laquelle elle fut remplacée par la 1000 MB, alors que la version break resta en production jusqu'en 1971.

Škoda Octavia (1996-2004)[modifier | modifier le code]

Škoda Octavia I
Image illustrative de l'article Škoda Octavia

Marque Drapeau : République tchèque Škoda
Années de production 1996 - 2004
Classe Familiale
Moteur et transmission
Moteur(s) 1.9 TDi 90 ch
1.9 TDi 100 ch 4x4
1.9 TDi 110 ch
Cylindrée 1 896 cm3
Puissance maximale 90 à 4 000
100 à 4 000
110 à 4 150 ch
Couple maximal 210 à 1 900
240 à 1 800
235 à 1 900 Nm
Boîte de vitesses Manuelle à 5 vitesses
Manuelle à 6 vitesses
Automatique à 4 vitesses
Poids et performances
Poids à vide 1 270/1 285
1 400
1 275/1 290 kg
Vitesse maximale 182
184
191 km/h
Accélération 0 à 100 km/h en 13,2/13,3
13,4
11,1/11,2 s
Consommation mixte 4,2/6,6/5
5/8,2/6,2
4,1/6,6/5 L/100 km
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) Berline 4 portes
Break
Châssis Volkswagen Golf IV
Chronologie des modèles
Škoda Octavia II Suivant

L'Octavia a marqué le retour de la marque tchèque dans ce segment de marché en 1996. Construite sur une base de Volkswagen Golf, elle a bénéficié des qualités de cette dernière... mais aussi de ses défauts.

Les TDI (turbo diesel à injection directe) étaient vifs et sobres, mais bruyants et même bourrus et râpeux pour le 1.9 TDI de 110 ch (remplacé en 2001 par le 115 ch), puis vint la version 130 ch du 1.9 TDI à injecteurs pompes, la version RS de la familiale tchèque était équipée en essence par le 1.8 turbo 20 soupapes de 180 ch aussi agréable et performant que glouton. L'appartenance de l'Octavia au groupe Volkswagen AG n'est apparue qu'en 1998 pour l'habitacle, car certes il était fait pour durer, mais sa présentation vieillotte se laissait distancer par la concurrence. Après le restylage, la finition était (et est toujours) excellente grâce à de nombreuses pièces reprises de la Golf 4 et de la Passat. Le châssis offrait certes une tenue de route saine, mais très sous-vireuse[2] et peu agile.

Skoda Octavia combi[modifier | modifier le code]

La Skoda Octavia combi fut la première Skoda conçu sous l'ère Volkswagen en 1997. elle reprend châssis, moteur (essence + TDI) de la Golf IV. Skoda sortit également une version combi 4x4 dotée d'une transmission Haldex uniquement en version TDI.

Škoda Octavia RS WRC (2002)[modifier | modifier le code]

Skoda a produit en 2002 une édition de rallye limitée à 100 exemplaires, ce qui en fait un véhicule recherché. Cette voiture de rallye possède le même équipement qu'une RS standard, à laquelle on a rajouté un système d'ESP, des phares xénon et des sièges avant chauffants. Elle est de couleur blanche, avec le logo Škoda vert sur l'arrière du véhicule et le chiffre 100 sur chaque portière avant.

Škoda Octavia WRC (1999)[modifier | modifier le code]

Škoda participe au Championnat du Monde des Rallyes en 1999 avec le Škoda Octavia WRC. Armin Schwarz a conduit la première voiture sur des 14 épreuves alors que la seconde voiture entre Pavel Sibera et Emil Triner pour le reste de la saison. Bruno Thiry pilote la deuxième voiture lors de la dernière épreuve de la saison e, Garnde Bretagne. Il termine à la quatrième place ce qui permet à l'équipe de remporter ses premiers points.

Pour la saison suivante en 2000, l'équipe participe à huit rallyes sur 14 et Schwarz est secondé sur la seconde voiture l'Espagnol Luis Climent. Schwarz ne marque des points qu'en fin de saison avec un cinquième sur le Rallye de l'Acropole.

Skoda introduit l'Evo2 du Octavia WRC au rallye de Chypre.

Pour 2001, Bruno Thiry rejoint l'équipe en tant que second pilote sur 12 des 14 rallyes. Armin Schwarz marque des points à trois reprises, dont une magnifique troisième place au Safari Rally. (meilleur résultat de l'équipe) Skoda aligne une troisième voiture pour Stig Blomqvist le rallye de Finlande et une pour Roman Kresta à rally San Remo et Rally GB.

Pour l'année 2002,l'équipe participe à l'entièreté du championnat avec Kenneth Eriksson qui remplacer Armin Schwarz parti chez Hyundai ainsi que Toni Gardemeister qui remplace Bruno Thiry. Une troisième voiture est alignée sur la plupart des événements, elle sera pilotée par Kresta, Blomqvist, Gabriel Pozzo et Matthias Kahle. Tony Gardemeister termine a une cinquième en Argentine et Eriksson en sixième place. Une sixième place en Australie sera également remportée par Gardemeister.

A mi-saison, Skoda introduit l'Octavia WRC Evo3 qui sera pilotée par le champion du monde Didier Auriol pou seconder Gardemeister. Les deux pilotes ont marqué des points dans la première moitié de la saison jusqu'à ce que la Fabia WRC soit introduite.

Škoda Octavia II (2004-2013)[modifier | modifier le code]

Škoda Octavia II
Škoda Octavia
Skoda Octavia II (Berline Phase 2)

Marque Drapeau : République tchèque Škoda
Années de production 2004 - 2013
Production 4 716 exemplaires
Classe Compacte
Moteur et transmission
Moteur(s) Essence:
1.4 16S 75 ch
1.4 16S 80 ch
1.4 TSI 122 ch
1.6 102 ch
1.6 FSI 115 ch
1.8 TSI 160 ch
2.0 FSI 150 ch
2.0 TSI RS 200 ch

Diesel:
1.6 TDI 105 ch
1.9 TDI 105 ch
2.0 TDI 105 ch
2.0 TDI 136 ch
2.0 TDI 140 ch
2.0 TDI RS 170 ch
Poids et performances
Poids à vide de 1 255 à 1 460 kg
Émission de CO2 135 à 216[3] g/km
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) Berline familiale
Dimensions
Longueur 4 572 mm
Largeur 1 770 mm
Hauteur 1 460 mm
Volume du coffre 560 dm3
Article détaillé : Škoda Octavia II.
Škoda Octavia berline (2004)

L'Octavia deuxième du nom reprend les qualités de la première version et atténue les défauts. L'amortissement est toujours un peu sec, mais ballote moins les passagers. La "2" améliore les places arrière étriquées de la "1". Elle rivalise presque avec les meilleures du segment. La finition demeure excellente ainsi que l'équipement pléthorique dès la version de base. Comme d'habitude chez Skoda, le rapport prix/habitabilité/équipement est des meilleurs, que ce soit dans le segment des compactes (Peugeot 307, Renault Mégane) ou par rapport aux familiales (VW Passat, Ford Mondeo). Elle profite de la même plateforme que la Volkswagen Golf et de l'Audi A3. Elle s'équipe de moteurs diesel à injecteurs-pompes de 105, 140 et 170 ch pour la RS et de moteurs essence de 102, 115, 160 et 200[4] ch pour la RS ; à noter également l'apparition de la boite DSG (double embrayage, mécanique robotisée).

En 2008, l'Octavia bénéficie d'un restylage, changeant radicalement la face avant et l'architecture des feux arrières. À cette occasion elle adopte un 1.4 turbo essence de 122 ch remplaçant le 1.6 de 115 ch. En 2009, elle remplace son 1.9 TDI de 105 ch par un inédit 1.6 TDI de même puissance mais cette fois équipée d'une rampe commune d'injection et donc moins bruyant. Une version break appelé combi s'ajoute à la gamme. En 2010, apparition d'un bloc 1.2 tsi 105 dérivé du 1.4 tsi de 122 ch. Le break est décliné en une version appelé SCOUT qui bénéficie d'une présentation plus "baroudeur", d'une suspension rehaussée et d'une transmission intégrale.

Škoda Octavia II RS[modifier | modifier le code]

La Škoda Octavia II RS est la dernière née de la marque tchèque. Cette sportive utilise deux moteurs : l'un de 2.0 litre TFSI à injection directe de 200 chevaux (qui a servi sur l'Audi A3, l'Audi A4, la SEAT Leon FR ainsi que sur la VW Golf GTI. Le diesel est un 2.0 litre TDI de 170 chevaux.

Škoda Octavia III (2013-...)[modifier | modifier le code]

Škoda Octavia III
Image illustrative de l'article Škoda Octavia

Marque Drapeau : République tchèque Škoda
Années de production 2013 -
Classe Familiale
Usine(s) d’assemblage Mlada Boleslav,Drapeau de la République tchèque République tchèque
Moteur et transmission
Moteur(s) 1.6 TDi 105
Cylindrée 1 598 cm3
Puissance maximale 105 à 3 000 ch
Couple maximal 250 à 1 500 Nm
Transmission Avant
Boîte de vitesses Manuelle à 5 vitesses
Poids et performances
Poids à vide 1 305 kg
Vitesse maximale 194 km/h
Accélération 0 à 100 km/h en 10,8 s
Consommation mixte 3,3/4,6/3,8 L/100 km
Émission de CO2 99/0 g/km
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) Berline 4 portes
Break Combi
Châssis MQB
Audi A3/TT
VW Passat/Touran/Golf
Škoda Octavia/Superb
Seat León
Dimensions
Longueur 466 mm
Largeur 181 mm
Hauteur 146
147 mm
Empattement 267 mm
Volume du coffre 590 dm3
Chronologie des modèles
Précédent Škoda Octavia II

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) The first Octavia was produced fifty years ago
  2. Sous-vireur, -euse: Qui a tendance à sous-virer : à déraper par les roues avant, vers l'extérieur du virage. Anton. survirer; survireur, -euse
  3. Ademe
  4. Fiche technique Skoda Octavia RS 200 ch essence auto-selection.com


Sur les autres projets Wikimedia :