Šarlo Akrobata

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Šarlo Akrobata était un groupe de rock yougoslave, appartenant au mouvement post-punk ou à la nouvelle Vague du rock. Malgré la brièveté de son existence, ce groupe de Belgrade a exercé une influence importante, devenant l'un des groupes les plus importants de la Nouvelle vague yougoslave.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'origine de Šarlo Akrobata remonte à un groupe appelé Limunovo Drvo, créé à la fin des années 1970 par Milan Mladenović et Dragomir Gagi Mihajlović. Parmi ses membres, Limuno Drvo comptait également le guitariste Mikica Stefanović, le bassiste Maksa et le batteur Dušan Dejanović. À l'origine, les membres du groupe pratiquaient une musique située dans la lignée du hard rock mélodique. Dušan Koja Kojić et Ivica Vd Vdović rejoignirent Lumunovo drvo. Cette arrivée marqua un changement musical, caractérisé par une évolution vers le punk et la new wave. Koja fit également entrer dans le groupe un de ses amis, qui était également un ami de Milan Mladenović, un certain Nenad Kele Krasavac, qui devint le manageur officieux du groupe. En avril 1980, Limunovo drvo joua en première partie d'un concert donné par le groupe slovène Pankrti au SKC de Belgrade. Peu après, Gagi Mihajlović quitta le groupe et les trois membres restants décidèrent d'en changer le nom en celui de Šarlo Akrobata ; c'est ce trio qui est aujourd'hui associé à Šarlo ; il est composé de Milan Mladenović (guitare et voix), Vd (batterie) et Koja (basse et voix).

Les premiers enregistrements du nouvel ensemble furent réalisés dans un studio d'Enco Lesić. Les quatre premiers morceaux enregistrés s'intitulaient Ona se budi, Oko moje glave[1], Niko kao ja[2] et Mali čovek ; ils figurèrent tous les quatre sur l'album phare Paket aranžman, qui comprenait aussi des titres de VIS Idoli et d'Električni orgazam ; l'album fut publié en 1980 par le label Jugoton. Les chansons du groupe remportèrent immédiatement un grand succès critique et commercial. Fin 1980, Šarlo concurut lors de l'Omladinski festival (« Festival de la jeunesse ») de Subotica et il obtint le second prix du jury avec le titre Ona se budi.

Šarlo Akrobata composa la bande son du film Dečko koji obećava, réalisé par Miša Radivojević, avec Goran Vejvoda dans le rôle d'un guitariste. Koja écrivit la musique, tandis que les paroles étaient écrites par Nebojša Pajkić, le scénariste du film. Koja et Vd obtinrent un petit rôle. Pour cette œuvre de Miša Radivojević, les membres du groupe enregistrèrent trois titres qui ne furent jamais publiés : Slobodan, Balada o tvrdim grudima et Depresija.

Au printemps 1981, Šarlo se produisit à la biennale de Zagreb, sur une affiche qui comprenait également les groupes Gang of Four et Classix Nouveaux, un groupe new wave venu du Royaume-Uni. En avril de la même année, le groupe enregistra l'album Bistriji ili tuplji čovek biva kad..., originellement pour PGP RTB ; mais finalement l'album fut publié par Jugoton en juillet 1981. Cet album est considéré par de nombreux critiques comme l'un des plus importants du rock yougoslave de cette époque[réf. nécessaire]. Les relations entre les membres du groupe se dégradèrent progressivement. Vd insista pour faire entrer dans l'ensemble Goran Vejvoda et sa petite amie de l'époque Bebi Dol. Milan Mladenović en accepta l'idée, considérant que le groupe avait besoin d'un claviériste et Vejdova étant une des rares personnes à l'époque à posséder un synthétiseur Casio VL-2. En revanche, Koja s'opposa violemment à leur entrée, avec l'idée que le groupe devait poursuivre sur la ligne musicale déjà engagée. Jugoton publia environ 10 000 copies de l'album, mais le manque de soutien radiophonique commercial et, plus encore, le manque de titre phare provoquèrent un échec relatif de la sortie. Le single Bes / Prevaren, qui reprenait un titre de l'époque du groupe Limunovo drvo, fut enregistré parallèlement à l'album, mais ne fut jamais édité par Jugoton.

À l'automne de 1981, le groupe donna une tournée, prévue de longue date, en Pologne. Après son retour, il donna un concert d'adieu à Ljubljana en octobre 1981 et se sépara.

Discographie[modifier | modifier le code]

Singles[modifier | modifier le code]

  • Mali čovek / Ona se budi (Jugoton 1981)

Albums[modifier | modifier le code]

Various artists compilations[modifier | modifier le code]

  • Svi marš na ples! (1981)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]