Šamac

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Caractères cyrilliques Cette page contient des caractères cyrilliques. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Šamac
Шамац
Administration
Pays Drapeau de la Bosnie-Herzégovine Bosnie-Herzégovine
Entité Drapeau de la République serbe de Bosnie République serbe de Bosnie
Municipalité Šamac
Code postal 76 230
Démographie
Population 5 390 hab. (2013)
Géographie
Coordonnées 45° 03′ 33″ N 18° 28′ 01″ E / 45.0592, 18.466945° 03′ 33″ Nord 18° 28′ 01″ Est / 45.0592, 18.4669  
Altitude 86 m
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Bosnie-Herzégovine

Voir la carte administrative de Bosnie-Herzégovine
City locator 15.svg
Šamac

Géolocalisation sur la carte : Bosnie-Herzégovine

Voir la carte topographique de Bosnie-Herzégovine
City locator 15.svg
Šamac
Municipalité de Šamac
Administration
Maire
Mandat
Savo Minić (SNSD)
2012-2016
Démographie
Population 19 041 hab. (2013)
Densité 103 hab./km2
Géographie
Superficie 18 400 ha = 184 km2
Liens
Site web Site officiel

Šamac (en serbe cyrillique : Шамац), également connue sous le nom de Bosanski Šamac (Босански Шамац), est une ville et une municipalité de Bosnie-Herzégovine située dans la République serbe de Bosnie. Selon les premiers résultats du recensement bosnien de 2013, la ville intra muros compte 5 390 habitants et la municipalité 19 041[1].

Nom[modifier | modifier le code]

Les autorités serbes de Bosnie ont retiré l'adjectif bosanski, « bosnien », du nom de la ville et l'appellent tout simplement Šamac/Шамац. En revanche, les Bosniaques et les Croates continuent à l'appeler Bosanski Šamac.

Géographie[modifier | modifier le code]

Šamac se trouve sur la rive droite de la Save. De l'autre côté de la rivière se trouve Slavonski Šamac qui est situé en Croatie. La vile est située à une position stratégique, près du corridor qui relie le nord-ouest et le sud-ouest de la République serbe de Bosnie, près de Brcko. En Bosnie-Herzégovine, la municipalité de Šamac est entourée par celles d'Odžak et Modriča à l'ouest, Pelagićevo au sud, Donji Žabar à l'est, Domaljevac-Šamac et Orašje au nord-est.

Histoire[modifier | modifier le code]

Sous l'Empire ottoman, la ville faisait partie de la province de Bosnie ; à la fin du XIXe siècle, elle fut incorporée à l'Empire d'Autriche-Hongrie. Après la Première Guerre mondiale, la ville fit partie du Royaume de Yougoslavie. De 1929 à 1939, elle fit partie de la Banovine de la Drina puis, de 1939 à 1941, elle fit partie de la Banovina de Croatie. Pendant la Seconde Guerre mondiale, Šamac, comme le reste de la Bosnie-Herzégovine, fut intégré dans l'État indépendant de Croatie, sous contrôle nazi. Après 1945 et jusqu'en 1992, la ville fut intégrée à la République socialiste de Bosnie-Herzégovine au sein de la République fédérale socialiste de Yougoslavie du maréchal Tito.

Au début de la guerre de Bosnie, la ville fut prise par les Serbes qui y établirent un gouvernement municipal provisoire. La plupart des Bosniaques et des Croates furent victimes de la politique d'épuration ethnique qui fut alors mise en place[2],[3]. Pendant la guerre, une ligne de front quasiment permanente fut établie contre les forces croates et bosniaques vers la localité voisine d'Orašje. En 2003, trois chefs qui commandaient Bosanski Šamac à l'époque des guerres de Yougoslavie furent condamnées par le TPIY pour crimes contre l'humanité[4].

Après la guerre et à la suite des accords de Dayton, une partie du territoire de Šamac (Bosanski Šamac) a été rattachée à la Fédération de Bosnie-et-Herzégovine, notamment à municipalité de Domaljevac-Šamac nouvellement créée.

Localités[modifier | modifier le code]

Localisation de la municipalité de Šamac en Bosnie-Herzégovine

La municipalité de Šamac (Bosanski Šamac) compte 21 localités :

Démographie[modifier | modifier le code]

Ville intra muros[modifier | modifier le code]

Évolution historique de la population dans la ville intra muros[modifier | modifier le code]

Évolution démographique
1948 1953 1961 1971 1981 1991 2013
- - - 4 877 5 605[5] 6 239[6] 5 390[1]


Évolution de la population

Répartition de la population par nationalités dans la ville intra muros (1991)[modifier | modifier le code]

Nationalité Nombre %
Musulmans 2 178 34,90
Serbes 1 755 28,12
Yougoslaves 1 195 19,15
Croates 827 13,25
Inconnus/Autres 284 4,55[5]

Municipalité[modifier | modifier le code]

Évolution historique de la population dans la municipalité[modifier | modifier le code]

Évolution démographique
1971 1981 1991 2013
31 374 32 320 32 960 19 041


Répartition de la population dans la municipalité (1991)[modifier | modifier le code]

En 1991, sur un total de 32 960 habitants, la population se répartissait de la manière suivante[7] :

Nationalité Nombre %
Croates 14 731 44,69
Serbes 13 628 41,34
Musulmans 2 233 6,77
Yougoslaves 1 755 5,32
Inconnus/Autres 613 1,85

Politique[modifier | modifier le code]

À la suite des élections locales de 2012, les 25 sièges de l'assemblée municipale se répartissaient de la manière suivante[8],[9] :

Parti Sièges
Parti démocratique serbe (SDS) 6
Alliance des sociaux-démocrates indépendants (SNSD) 5
Alliance démocratique nationale (DNS) 3
Parti démocratique (DP) 3
Nouvelle initiative croate (HSS NHI) 2
Parti socialiste (SP) 2
Parti du progrès démocratique (PDP) 2
Parti indépendant Dr Mihajlo Tovirac 1
Parti d'action démocratique (SDA) 1

Savo Minić, membre de l'Alliance des sociaux-démocrates indépendants (SNSD), a été élu maire de la municipalité[10],[11].

Culture[modifier | modifier le code]

Sport[modifier | modifier le code]

Éducation[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Tourisme[modifier | modifier le code]

Personnalités[modifier | modifier le code]

Šamac est la ville natale de :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (sr+en) « Census of population - Preliminary results » [PDF], sur http://www2.rzs.rs.ba, Institut de statistiques de la République serbe de Bosnie (consulté le 18 septembre 2014)
  2. (en) War Crimes in Bosnia-Hercegovina: Bosanski Samac — Six War Criminals Named by Victims of “Ethnic Cleansing”, Human Rights Watch, avril 1994
  3. (en) Face to face with evil, Time magazine, 13 mai 1996
  4. (en) International Criminal Tribunal for the Former Yugoslavia (ICTY) (Trial Chamber II): Prosecutor v. Blagoje Simic, Mirolsav Tadic and Simo Zadic (October 17, 2003)
  5. a et b (bs)(hr)(sr) Livre : Composition nationale de la population - Résultats de la République par municipalités et localités 1991, Bulletin statistique n°234, Publication de l'Institut national de statistique de Bosnie-Herzégovine, Sarajevo.
  6. (sr) « Population 1991 », sur http://pop-stat.mashke.org (consulté le 18 septembre 2014)
  7. (bs+hr+sr) « Recensement par communautés locales » [PDF], sur http://www.fzs.ba, Bosnie-Herzégovine - Fédération de Bosnie-et-Herzégovine - Institut fédéral de statistiques (consulté le 11 octobre 2014)
  8. (sr) « Šamac », sur http://www.izbori.ba (consulté le 18 septembre 2014)
  9. (sr) « Odbornici », sur http://www.opstinasamac.org, Site de la municipalité de Šamac (consulté le 18 septembre 2014)
  10. (bs) « Šamac », sur http://www.izbori.ba (consulté le 18 septembre 2014)
  11. (sr) « Načelnik opštine », sur http://www.opstinasamac.org, Site de la municipalité de Šamac (consulté le 18 septembre 2014)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]