Œuvres inspirées par Jeanne d'Arc

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Gravure de Jeanne d'Arc dans l'ouvrage L'Orléanide, poème national de Philippe-Alexandre Le Brun de Charmettes.

Cette page recense partiellement les œuvres inspirées par Jeanne d'Arc (1412-1431), figure emblématique de l'histoire de France et sainte de l'Église catholique.

Architecture[modifier | modifier le code]

Maison natale de Jeanne d'Arc à Domrémy-la-Pucelle

Édifices civils :

Édifices religieux liés à la vie de sainte Jeanne-d'Arc :

Édifices religieux placés sous le patronage de sainte Jeanne-d'Arc :

Cinéma et télévision[modifier | modifier le code]

Jeux vidéo[modifier | modifier le code]

Poésie[modifier | modifier le code]

Musique et chansons[modifier | modifier le code]

Roman[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

Affiche d'Alfons Mucha représentant Maude Adams dans le rôle de Jeanne d'Arc, dans La Pucelle d'Orléans de Schiller, en 1909.

Peinture[modifier | modifier le code]

Jehanne 1429, Arnaud Courlet de Vregille (1999, Acrylique et pastel, 60 x 40 cm.) dans Encyclopédie des Arts en Franche-Comté, Jacques Rittaud-Hutinet et Chantal Leclerc, La Taillanderie, 2004.

Médailles et numismatique[modifier | modifier le code]

Sculpture[modifier | modifier le code]

De très nombreuses statues sont exposées dans le monde, que ce soit dans des églises ou sur des places publiques. Voici quelques-unes des principales œuvres originales inspirées par Jeanne d'Arc, ainsi que leurs auteurs.

Statuaire équestre[modifier | modifier le code]

France[modifier | modifier le code]

Statue de Jeanne d'Arc à Chinon

États-Unis[modifier | modifier le code]

Statue de la plaine d'Abraham à Québec, reproduction de l’œuvre d'Anna Hyatt Huntington, présente à New York

Statuaire « en pied »[modifier | modifier le code]

France[modifier | modifier le code]

La statue de Jargeau

Par ailleurs, de très nombreuses églises de France abritent une statue en plâtre de Jeanne d'Arc, généralement debout, en armure et en jupe, les mains jointes en prière ou le visage tourné vers le ciel. Des monuments aux morts utilisent également la statue de Jeanne d'Arc, symbole de la résistance nationale.

Canada[modifier | modifier le code]

Statuaire évoquant la Résistance, symbole interdit par Vichy[modifier | modifier le code]

Winston Churchill avait surnommé affectueusement Charles de Gaulle Jeanne d'Arc. Par ailleurs, dans la France occupée, en 1941, une manifestation d'étudiants résistants organisée par Raymond Burgard fut réprimée. Ce combat inspira la sculpture de René Iché.

  • Boulogne-Billancourt, église Sainte-Thérèse, 1942, artiste : René Iché. Ici, Jeanne d'arc est debout, en armure, les deux mains jointes sur l'épée, le visage est moderne, androgyne.

Jeanne sur le bûcher[modifier | modifier le code]

Type ou sujet non identifié[modifier | modifier le code]

Agenouillée, sans armure[modifier | modifier le code]

  • Auxerre, cathédrale Saint-Étienne : statue de pierre, 1920, artiste : Pierre Vigoureux

Agenouillée, en armure[modifier | modifier le code]

Jeanne d'Arc en bergère[modifier | modifier le code]

Jeanne d'Arc en bergère, marbre de Henri Chapu, musée d'Orsay, Paris
  • Jeanne en bergère, marbre (1872), Henri Chapu, musée d'Orsay (Paris). Des copies en marbre ou des tirages en bronze se retrouvent dans différentes villes :
  • Domrémy, basilique, Jeanne écoutant les voix.
  • Neuilly-sur-Seine, debout, invoquant le ciel. Statue en pierre devant l'église Saint-Pierre. Sculpteur Antide Marie Pechiné (né en 1855) statue installée à Neuilly vers 1890, la statue actuelle serait une copie.

Bas-reliefs[modifier | modifier le code]

Statuettes[modifier | modifier le code]

  • Paris, musée du Louvre : Jeanne d'Arc écoutant ses voix, 9 × 21 × 8 cm, 1848, de François Rude, esquisse d'un marbre commandé pour une série de statues de Femmes illustres, destiné aux terrasses du jardin du Luxembourg
  • Paris, musée d'Orsay : Jeanne d'Arc, 46 × 75 × 22 cm, d'Emmanuel Frémiet, statuette équestre réduction de la première statue commandée en 1872

Tapisseries[modifier | modifier le code]

  • Vaucouleurs, musée Jeanne-d'Arc : 6 tapisseries d'Aubusson retraçant la vie de Jeanne d'Arc

Vitraux[modifier | modifier le code]

  • Auxerre, cathédrale Saint-Étienne, baie de la première chapelle du bas-côté nord : imposante verrière (La Pucelle au siège d'Orléans), 1914, artiste : Édouard Soccard, maître-verrier parisien
  • Xertigny, église paroisiale Sainte-Walburge, artiste : Gabriel Loire. L'artiste a représenté les flammes du bucher de Jeanne d'Arc se mêlant aux flammes de l'église de Xertigny qui a été incendiée pendant l'offensive allemande en 1940.

Bande dessinée[modifier | modifier le code]

Le personnage de Jeanne d'Arc a inspiré plus ou moins librement bandes dessinées ainsi que mangas dont la plus récente du genre date de 2010.

  • Jehanne au pied du mur et Tim Galère, deux albums de l’auteur français F'murrr, font référence de manière parodique à la vie de Jeanne d'Arc (ici renommée Jehanne), tout en prenant énormément de libertés sur la vérité historique.
  • L’héroïne du manga Kamikaze kaitou Jeanne est supposée être la réincarnation de Jeanne d’Arc.
  • Jehanne la pucelle, de Paul Gillon. Une version érotique de l'histoire de Jeanne d’Arc. ISBN 2-226-09416-4.
  • Dans le manga Chrome Breaker, Jeanne d'Arc est censée être la première « fille de Marie ».
  • 1431, l'homme qui trahit Jeanne d'Arc premier album de la série L'homme de l'année, est une uchronie mettant en scène deux enquêteurs chargés par la mère du Roi de France de faire la vérité sur la capture de Jeanne d'Arc

Gravure[modifier | modifier le code]

Affiche[modifier | modifier le code]

« Jeanne d'Arc a sauvé la France. Femmes d'Amérique, sauvez votre pays en achetant des bons de guerre ». Affiche incitant les femmes des États-Unis à acheter des bons de guerre en 1918.

Jeanne d'Arc fut reprit dans des œuvres de propagande dont des affiches.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Pauline de Préval, Jeanne d'Arc, la sainteté casquée, éd. Points, collection Points Sagesses, 170 p., ISBN 978-2-7578-2621-8 (sur l'influence de Jeanne d'Arc, notamment dans la littérature et le cinéma).

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]