Ōjōyōshū

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'Ōjōyōshū (往生要集?, Les fondamentaux de la renaissance dans la Terre Pure) est un texte bouddhiste médiéval important, écrit en 985 par le moine bouddhiste japonais Genshin.

Contenu[modifier | modifier le code]

Composé de trois volumes et rédigé en prose kanbun, le texte expose la pensée bouddhiste de la Terre pure. Il met l'accent sur les méthodes permettant d'atteindre la renaissance dans la Terre pure du bouddha Amida et ce en reprenant des éléments de textes bouddhiques antérieurs tels que le Sūtra des contemplations de Vie-Infinie. Genshin met en valeur les pratiques de méditation visuelles là où les sectes postérieures de la Terre pure préfèrent les actes verbaux tels que le nembutsu.

Le texte est aussi bien connu pour ses descriptions choquantes des royaumes de l'enfer Naraka et des souffrances qu'il faut endurer en compensation des actes dommageables commis dans cette vie.

Influence[modifier | modifier le code]

Son influence se retrouve dans les peintures bouddhistes japonaises et, plus tard, dans les textes. Shinran, le fondateur du bouddhisme Jōdo Shinshū a écrit un important commentaire sur l'Ōjōyōshū intitulé Notes sur les fondamentaux de la renaissance, tandis que Hōnen n'a découvert les enseignements de la Terre pure qu'après avoir étudié les écrits de Genshin.

En 986, une copie est envoyée en Chine où les moines sont suffisamment impressionnés pour appeler Genshin « le petit Shakyamuni »[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Source de la traduction[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Allan A. Andrews, The teachings essential for rebirth : A study of Genshin’s Ōjōyōshū, Tokyo, Sophia University,‎ , 133 p.
  • (en) Allan A. Andrews, « Genshin’s “Essentials of Pure Land Rebirth” and the Transmission of Pure Land Buddhism to Japan : Part I. The First and Second Phases of Transmission of Pure Land Buddhism to Japan: The Nara Period and the Early Heian Period », Pacific World, Berkeley, Institute of Buddhist Studies, 2e série, no 5,‎ , p. 20-32 (ISSN 0897-3644, lire en ligne).
  • (en) Allan A. Andrews, « Genshin’s “Essentials of Pure Land Rebirth” and the Transmission of Pure Land Buddhism to Japan : Part II. The Third Phase of Transmission: A Quantitative Survey of the Resources utilized by Genshin », Pacific World, Berkeley, Institute of Buddhist Studies, 2e série, no 6,‎ , p. 1-15 (ISSN 0897-3644, lire en ligne).
  • (en) Allan A. Andrews, « Genshin’s “Essentials of Pure Land Rebirth” and the Transmission of Pure Land Buddhism to Japan : Part III. The Third Phase of Transmission: An Examination of the Populist Methods and Ideas Introduced by Genshin », Pacific World, Berkeley, Institute of Buddhist Studies, 2e série, no 7,‎ , p. 73-89 (ISSN 0897-3644, lire en ligne).
  • (en) Sarah Horton, « The Influence of the Ōjōyōshū in Late Tenth- and Early Eleventh-Century Japan », Japanese Journal of Religious Studies, Nanzan Institute for Religion and Culture, vol. 31, no 1,‎ , p. 29-54 (ISSN 0304-1042, lire en ligne).
  • (ja) Mizumaro Ishida, Nihon Shisō Taikei 6: Genshin, Iwanami Shoten,‎ .
  • Kubota, Jun (2007). Iwanami Nihon Koten Bungaku Jiten. Iwanami Shoten. ISBN 978-4-00-080310-6.
  • (en) Robert F. Rhodes, « Ōjōyōshū, Nihon Ōjo Gokuraku-ki, and the Construction of Pure Land Discourse in Heian Japan », Japanese Journal of Religious Studies, Nanzan Institute for Religion and Culture, vol. 34, no 2,‎ , p. 249-270 (ISSN 0304-1042, lire en ligne).

Liens externes[modifier | modifier le code]